[Avis] L’Apprenti Sorcier de John Turteltaub (Nicolas Cage, Jay Baruchel)

Synopsis : Balthazar Blake est un grand sorcier vivant de nos jours à Manhattan. Il tente de défendre la ville contre son ennemi juré, Maxim Horvath. Balthazar ne pouvant y arriver seul, il engage alors – un peu malgré lui – Dave Stutler, un garçon apparemment ordinaire qui a pourtant un vrai potentiel, pour devenir son apprenti. Le sorcier donne à son apprenti réticent un cours express sur l’art et la science de la magie, et ensemble, ces deux associés improbables vont tenter de stopper les forces des ténèbres. Il faudra à Dave tout son courage, et même davantage, pour survivre à sa formation, sauver la ville et embrasser la fille qu’il aime…

Nicolas Cage a une filmographie en dent de scie, parfois j’en arrive à me demander si les gens ne retiennent pas plus ses coupes de cheveux que ses rôles. J’ai gardé mon âme de gosse et c’est un des acteurs dont j’aime voir les films. Même si je le regrette par moment comme lors de Ghostrider. Je suis de ceux qui ont apprécié Benjamin Gates. La nouvelle collaboration Nicolas Cage/ John Turteltaub avait tout pour me séduire. Je ne regrette pas j’en ai eu plein les mirettes dès les premières minutes de film. L’apprenti sorcier offre un bon divertissement où les seconds rôles ne sont pas oubliés.

Nicolas Cage offre un sorcier plus vrai que nature. J’ai bien rigolé en le voyant traverser les années en quête de son apprenti. Si vous rêvez de voir un panel de toutes ses coiffures en un seul film, voici l’occasion. Sa tenue aussi vaut le détour entre le manteau à la Van Hellsing, les chaussures digne d’un Fred Astaire. Bizarrement, j’ai trouvé l’homme très séduisant. Bon d’accord, j’ai toujours apprécié son physique en dent de scie du moment qu’il ressemble pas à un chauve avec une moumouthe je suis sous le charme.
Jay Baruchel tient d’une façon brillante tête à Cage. Il arrive à faire vivre le duo Apprenti/Maître à merveille. Il a du charme, un peu tête en l’air. Alfred Molina joue le méchant assez crédible, un de ceux qu’on aimerait pas croiser dans une ruelle sombre un mixte entre le parrain d’une famille mafieuse et un gangster de la prohibition.

Disney revisite près de 60 ans après son classique Fantasia et son grandiose « L’apprenti sorcier ». L’action ne se situe plus dans un château mais dans un New York moderne. Pour le plus grand plaisir de nos âmes d’enfants, Jay Baruchel se prête au jeu. La scène qui en découle, je l’espère vous apportera autant de plaisir que j’ai pu en avoir devant. J’ai trouvé ce moment drôle.

La légende arthurienne revisitée elle aussi, réussira à intéresser les plus récalcitrants. Une pointe de combat, de magie, de lutte bien contre le mal, une belle ôde à l’imagination.

Au vue du combat final, je déconseillerai au moins de 8 ans d’aller le voir le film. Sans spoiler, c’est un tantinet fort pour des jeunes yeux. Point de sang, certes mais le visuel risque de choquer. Je vous parle en connaissance de cause avec des enfants à la maison. Ils risquent de vous poser des questions après voir même d’avoir des cauchemars. Les dragons, les combats, les créatures mythiques plairont sans aucun doute. Si on passe cette scène fatidique, j’aurai dit que dès 5 ans les fans de magie auraient apprécié.

L’Apprenti Sorcier m’a surprise, agréablement. Je n’ai pas été déçue du dépaysement. J’ai cru que la bonne humeur qui s’installe dès le début allait disparaitre, loin de là. J’ai mon côté « j’ai pas grandi » qui a passé un excellent moment. Pas de prise de tête, une histoire agréable, des acteurs attrayants, un visuel bluffant avec un New York démesurément magique. Tous les ingrédients pour un blockbuster Disney sont réunis. Le film détente familial ou solitaire parfait pour l’été. La version française ne m’a pas déçue.

Sortie: 11 août 2010

3 commentaires sur “[Avis] L’Apprenti Sorcier de John Turteltaub (Nicolas Cage, Jay Baruchel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *