[Avis] L’Agence tous risques, la dernière chance au dernier moment (2010)

L’Agence tous risques (A-Team en version originale) est une série avec laquelle j’ai grandi. J’ai eu l’occasion à maintes reprises de rester scotché aux aventures sur petit écran de Barracuda, Hannibal, Futé et Looping. J’avais des réticences sur l’adaptation cinématographique de Joe Carnahan. Reprendre une série qui fut un pilier dans les années 80 avec plus de 90 épisodes, un challenge pas évident et j’ai été agréablement surprise.

Synopsis : Aucune équipe ne ressemble à celle de L’Agence Tous Risques. Quatre hommes, hyper qualifiés et autrefois membres respectés d’une unité d’élite de l’armée, sont chargés d’une mission classée top-secret destinée à les piéger, et qui les conduit en prison pour un crime qu’ils n’ont pas commis. Mais la somme de leurs talents leur permet une évasion sans accroc. Devenus des rebelles, ils décident de blanchir leurs noms et de retrouver les vrais coupables.

Au casting une belle brochette d’acteurs: Liam Neeson, Bradley Cooper, Quinton Rampage Johnson, Sharlto Copley et Jessica Biel. (et non j’ai pas saigné du nez en la voyant, j’admire son style j’y peux rien)

Dès les premieres scènes d’action, je suis rentrée complètement dans l’histoire. J’ai adoré!!! Que dire j’ai été bluffée par le travail réalisé. Le film A-Team est une pure merveille mélangeant action, humour et des nombreuses références à des oeuvres télévisuels ou cinématographiques. Une belle claque qui m’a remis dans mes chaussures de gamine de 6 ans. Un magnifique bouffée de souvenirs m’a submergé tout en ayant une pointe de modernité. Je me suis pas ennuyée, j’ai pas baillée, j’ai pas manqué de m’endormir. L’action tient bien en haleine. Pas de risques de sombrer, les aventures se succèdent avec biro. D’accord, les docks, j’ai eu l’impression d’avoir de grand jouet pour enfants sous les yeux, mais bordel, c’était bon.

L’équipe, je mettrais un bémol. Je n’ai pas retrouvé le même charme que le quatuor original. Difficile de leur arrivée à la cheville. Néanmoins, j’ai succombé à leur charisme. Liam Neeson a su me conquérir d’une manière différente que Peppard. Bradley Cooper un beau torse il a de quoi faire saliver plus d’une fille. Je dois pas être comme toutes les femmes, j’ai préféré Dirk Benedict un charme plus années 80. Je crache pas sur le nouveau Futé, juste que la beauté avec une pointe supplémentaire m’aurait davantage ravie. Sharlto Copley joue un Looping toqué à souhait. J’ai eu la frite en le voyant. Dommage que son lien avec Barracuda n’est pas été aussi poussé que dans la série. J’aimais assez les crises de ce dernier à son réveil après un détour en avion. Une grosse brute qui craint de voler. Voilà le personnage qui m’a le plus déçue, j’ai presque des larmes qui sont coulées: Quinton Rampage Johnson. Moins de bijoux, moins de coupe « iroquois » moins de « je suis grognon et je cogne », moins de cette étincelle qui m’a fait devenir fan de Mister T. (J’avoue avoir regarder le dessin animé). Niveau personnage, les originaux m’ont manqué même si c’est pas des plus nuisibles à l’aventure. Une vision plus moderne des héros, plus adaptés à l’époque actuelle et moins encré dans les années 80, un bien pour un mal peut-être. Un gros coup de coeur pour Jessica Biel, enfin, je craque depuis 7 à la maison sur cette actrice, alors ça compte pas vraiment, si? Elle tient bien tête au quatuor et apporte une touche intéressante et du peps.

L’histoire reprend le potentiel de chacun des membres du quatuor: Hannibal et ses plans du tonnerre, Looping et ses évasions abracadabrantes, Futé et son charme irrésistible auprès de la gente féminine ou Barracuda et son talent pour bricoler les voitures. Sans compter, les fuites du groupe, les scènes d’action… J’ai presque cru l’espace d’un film retourner à ma vie d’enfant. L’endormissement de Barracuda est moins drôle.

Les clins d’oeil au générique d’origine s’avère une petite perle pour les oreilles. Le reste de la musique, je dois avouer n’y avoir guère prêté attention. J’ai aimé A-Team. Je suis contente d’avoir eu une meilleure adaptation que Starky et Hutch. Peut-être pas la meilleure, seulement un bon moment en perspective, une régression totale et un sourire sur le visage, ça signifie beaucoup pour moi. Alors oui les puristes risquent d’être déçu, oui il y a des points négatifs, oui c’est pas parfait. Nom d’une noisette, j’ai apprécié à fond personnellement. A-Team colle la patate, offre un spectacle comme j’aimerai en avoir plus souvent surtout pour une adaptation. Le scénario tient la route, les acteurs se laissent admirer alors que demander de plus?

Pour information, ne partez pas à la fin du générique, il y a une petite surprise.

Pour les quelques scènes de tirs, je dirais que le film n’est pas pour les plus jeunes. Tout public sauf les petits bouts de moins de 8 ans. (j’ai une mère poule en moi)

Je vous laisse sur ce mots: « Accusés d’un crime qu’ils n’ont pas commis, n’ayant aucun moyen d’en faire la preuve, ils fuient sans cesse devant leurs poursuivants. Aujourd’hui encore, moyennant quelques subsides, ils apportent leur aide. Si vous avez un problème, si vous êtes seuls, si la justice ne peut plus rien pour vous, il vous reste un recours, un seul : L’Agence Tous Risques. » J’aurai pu vous laisser aussi les paroles du génériques :-P

L’agence tous risques, c’est vraiment
La dernière chance au dernier moment
Les mauvais coups, des truands
L’agence les règle au comptant
Si l’injustice, vous attend
L’agence tous risques, l’attend au tournant
Pour la victime aux abois
Tout à coups elle surgira
Dans les dangers, ces rois du sang-froid
Ces voyageurs, sans visa
Ont livré le bon combat…

6 commentaires sur “[Avis] L’Agence tous risques, la dernière chance au dernier moment (2010)

      1. @3Moopydelfy sinon bien aimé l’explication du film, et faut dire qu’avec Looping ça se tient :p… Même si scènes aéro sont surréalistes :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *