[Avis Film] Sicario de Denis Villeneuve

Synopsis:

La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue un territoire de non-droit. Kate, une jeune recrue idéaliste du FBI, y est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement dans la lutte contre le trafic de drogues. Menée par un consultant énigmatique, l’équipe se lance dans un périple clandestin, obligeant Kate à remettre en question ses convictions pour pouvoir survivre.

Mon avis:
Sicario emporte le spectateur dans le cartel. D’entrée de jeu, Denis Villeneuve transporte dans une atmosphère étouffante, pesante pour les coeurs et les sens. L’esprit est marqué au fer rouge. Violent, brute et difficile à digérer. Les idées posées choquent tout en reflétant une réalité. Le film frappe fort et bien. Atypique, visuellement bluffant, il gagne des points en montrant un univers de narcotrafiquants troublant.

Sicario - Affiche

Le rythme posé est implacable, sans temps mort, percutant. Suivre l’héroïne Kae interprétée par Emily Blunt s’avère intéressant. Cette femme troublée, partagée entre son sens moral et la réalité. Elle possède une part de naïveté qui la rend décalée, à part dans le monde où elle évolue. Comme si elle n’avait pas encore sombré dans la violence. Sa confrontation avec le monde et les faits ne s’effectuera pas sans heurts. La zone de non-droits à la frontière entre le Mexique et les États-Unis va mettre à mal ses idéaux. La chute sera brutale. La ligne entre le bien et le mal fine tout le long s’exprime à travers les actes humains. La démarcation s’atténue et se brise. Les espoirs de Kate avec.

Le thriller posé oppresse, sert l’âme. Les comédiens accentuent cette impression par leur interprétation. La violence se fait messager, froide, sans concession, sans douceur. Sicario propose plusieurs scènes à couper le souffle accompagnées par une photographie sublime. Le jeu de lumière offre tour à tour une alternance entre réalité et fantasmagorie. Troublant et magnifique.

Le point étrange est d’avoir voulu focaliser le regard sur l’avis de Kate, Emily Blunt, limite Ingénue (avec un grand I j’insiste, parfois elle m’a fait penser à Candide, vous savez Voltaire…alors qu’elle est la note moralisatrice du film… peut-être trop)de voir tout à travers elle, de découvrir la réalité. Le rythme cardiaque accélère au fil de ses découvertes. Josh Brolin dégage une aura énigmatique. Fascinante. Mon attention a totalement été happée par le personnage incarné par Benicio Del Toro, comprendre son attitude, son but au fur et à mesure de l’avancement, avoir le regard suspendu à ses actes, les tensions palpables le long de la colonne, jusqu’à ce point final.

Thriller efficace, intense, au suspense captivant, un scénario intéressant, Sicario montre un monde étouffant, noyé dans un cercle, comme si rien n’avait vraiment de fin en dehors de la vengeance.

Ma note:
8/10

Informations:
Date de sortie 7 octobre 2015
Durée: 2h1min
Réalisé par Denis Villeneuve
Casting: Emily Blunt, Benicio Del Toro, Josh Brolin
Genre: Thriller , Policier
Nationalité: Américain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *