[Avis Film] Mune Le gardien de la lune de Benoît Philippon, Alexandre Heboyan

Mune est un délice. Un merveilleux voyage onirique. Le divertissement agit du début à la fin. Les yeux profitent de la beauté des images. J’ai eu un coup de coeur pour Mune, Le Gardien de La Lune, un conte magique. (Les Kids aussi…)
A la sortie de la projection des étoiles avaient pris possession place au fond des regards des petits et des grands. Le charme a opéré sans prendre gare à l’âge du spectateur.

Mune Le gardien de la lune - Affiche

Mune est un héros maladroit, il se retrouve rapidement dans une situation qu’il n’attendait pas: gardien de la Lune. Timide, facétieux, drôle, le jeune faune a un don pour s’attirer la sympathie autant que les ennuis. Le héros possède un coeur en or.

Face à lui, Sohone, solide gaillard, séducteur, arrogant et gardien du Soleil, s’avère son opposé, lumineux, sûr de lui… Le duo improbable échange des piques qui sont savoureuses. Entre les deux, le coeur de la jeune Cire, balance. Du moins en apparence,mignonne, brillante, curieuse, courageuse…elle possède une particularité qui l’empêche de profiter pleinement de la journée.

Le trio va devoir faire équipe pour le meilleur et pour le pire. Ils entraînent les spectateurs dans une folle aventure. Mis en équipe, les personnages forment un assemblage disparate qui se complète à merveille. Chaque personnalité apporte aux autres la touche qu’il lui manquait. Le coeur s’ouvre comme les esprits. Voir au delà des apparences et des idées. Les trois jeunes héros deviennent attachants, surprenants et donnant naissance à une histoire plaisante avec des touches d’humour craquantes.

Visuellement, Mune est à tomber. J’ai eu les yeux tout rayonnant de bonheur devant le spectacle et la magie des images. J’ai adoré l’ambiance. L’univers se pose doux, tendre, étonnant, inquiétant, dangereux, effrayant, lumineux, solaire, poétique, comme si il accentuait le côte opposé Lune/Soleil et Nuit/Jour. Les deux astres sont liés comme leur gardiens. L’amitié est au rendez-vous. Et que dire des araignées? J’ai craqué. JE LES ADORE!!! Elles m’ont fait penser à Ghibli.

Mune et les araignées

Je n’ai pas reconnu les voix de Omar Sy et Michael Gregorio au début. Leur timbre accompagnent à la perfection les caractères de leur personnage. Ils incarnent divinement Mune et Sohone. Je me suis retrouvée à les écouter avec un plaisir infini. Comme si j’étais blottie dans mon lit pour un rituel du soir, vous savez, quand vous étiez petits? ce moment agréable, un peu irréel de découverte et de lecture à voix haute? J’ai eu cette impression de bien-être, de sourire, de petite madeleine. Les émotions de chacun des protagonistes se transcrivent à travers une voxographie sublime.

Gardien de la Lune contre le Gardien du Soleil

La musique, composée par Bruno Coulais, apportent son lot de sonorités douces, sucrées, dynamiques et tendres. Les défauts du scénario s’effacent pour offrir un film d’animation ravissant. Imparfait, certes, mais ravissant, pétillant et très bonbon, doux comme un nuage, sucré comme un dragibus. Mune est le genre de film qui m’envoie du rêve, de la magie, qui me fait frissonner, sourire. Merci à Benoît Philippon, Alexandre Heboyan et toute l’équipe pour ce petit bijou.

Mune le gardien de la Lune laisse un doux souvenir, comme un air de magie, entre ciel et terre, porté par des personnages diablement un superbe divertissement familial, agréable du début à la fin. L’univers du film s’avère une pépite tendre, colorée, originale et poétique. A voir en solo, en tribu…

Ma note:
9/10
Coup de coeur

Informations:
Date de sortie 14 octobre 2015
Durée: 1h26min
Distributeur: Paramount Pictures France
Réalisé par Benoît Philippon, Alexandre Heboyan
Avec Omar Sy, Izïa Higelin, Michael Gregorio
Genre Animation , Aventure
Nationalité Français

Retrouvez toutes les informations concernant le film MUNE LE GARDIEN DE LA LUNE sur :

https://www.facebook.com/MuneLeGardienDeLaLune

https://twitter.com/paramountfr

#MuneLeGardienDeLaLune

2 commentaires sur “[Avis Film] Mune Le gardien de la lune de Benoît Philippon, Alexandre Heboyan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *