[Avis Film] Le Voyage d’Arlo (The Good Dinosaur) de Peter Sohn

Autant vous le dire tout de suite, Le Voyage d’Arlo est une petite boule d’émotions qui m’a captivée. J’ai craqué. J’ai succombé au charme de Spot et d’Arlo. J’ai eu un coup de coeur pour leur histoire d’amitiés.

Synopsis:
Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l’extinction des dinosaures n’avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s’étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ?
Arlo, jeune Apatosaure au grand cœur, maladroit et craintif, qui va faire la rencontre et prendre sous son aile un étonnant compagnon : un petit garçon sauvage, très dégourdi, prénommé Spot.

Le voyage d'Arlo

Mon avis:
Le film propose de vous transporter dans une époque où les dinosaures auraient survécu. Nulle météorite n’a exterminé les T-Rex, Diplodocus et autres. Pendant 1h35, les sourires et les larmes vont jouer des coudes. Je vous l’annonce clairement, prévoyez des mouchoirs. J’ai fondu comme neige au soleil. J’ai eu des poussières dans l’oeil. Je m’en doutais après les images que j’avais pu découvrir. Même après la lecture de l’histoire, je me suis laissée prendre dans la trame. La magie des graphismes a agi sur mon coeur. L’impression de voir un mélange entre dessins et photographies séduit les yeux. L’esprit lui tombe amoureux de ses deux petits héros perdus: Arlo et Spot. Une rencontre magnifique, magique qui vient après un bouleversement.

Arlo nous embarque dans une aventure dont la route ne laisse pas indifférent. J’hésite encore à savoir qui j’ai le plus adoré le dinosaure ou Spot. Qui m’a le plus conquise. Tous les deux sont un potentiel maximum de mignonitude. Ils sont délicieux dans leur évolution, leur rendu. Sans parler de ces regards, intenses, magnifiques, qui expriment plus de sentiments, de ressentis que bien des mots.

L’amitié née doucement entre Arlo et Spot. Petit à petit, les deux personnages s’apprivoisent. Les émotions sont fortes et intenses. Elles sont accentuées par des images superbes. Les montagnes, les dinosaures, la rivière, tout semble prendre vie avec un réalisme assez bluffant. Le récit s’avère poétique, touchant, drôle, triste. Le mélange est savoureux. Comme les deux héros. L’un est peureux, l’autre téméraire. Deux solitudes qui se trouvent.

Beaucoup penseront au Roi Lion devant, (le rapprochement des deux héros Arlo et Simba…) moi j’ai davantage eu Petit-Pied en tête. Pourtant, Le Voyage d’Arlo prend son propre chemin. Le gros atout repose sur le duo: Spot et Arlo. Sur cette équipe peu ordinaire, sur l’inversion des rôles, sur ses deux héros qui ont un coeur brisé et des peines à panser. Une très belle quête initiatique se dessine avec ses personnages attachants, ses moments effrayants, ses teintes de bonheur et de tristesse. Des pincements se mêlent aux rires. Les instants graves sont désarmorcés par cet apport d’humour (les taupes!!!), de décalage (les méchants vont vous surprendre). Chut, je ne vous en dévoile pas plus, allez le voir!

Lâchez prise, cédez à la tentation. Foncez! Armez vous de mouchoirs, laissez vos porter et observer les dinosaures comme vous ne les avez jamais vu. Parfois, la tempête sur la route cache de superbes surprises. J’en ai encore des frissons pour ma part. Mon âme d’enfant a adoré.

Film vu en avant-première mondiale le 10 novembre 2015 au Grand Rex. Merci à Disney pour l’invitation.
Ma note:

9/10

Coup de coeur

Informations:
Avant-première 14 novembre 2015
Date de sortie 25 novembre 2015
Durée: 1h35min
Réalisateur: Peter Sohn
Avec les voix de: Jean-Baptiste Charles, Eric Cantona, Olivia Bonamy
Genre: Animation , Aventure , Comédie
Nationalité: Américain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *