[Avis Film] La Famille Bélier de Eric Lartigau

Synopsis:
Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à
ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

La Famille Bélier - Affiche

Mon avis:
La Famille Bélier signe une jolie petite comédie sympathique et agréable. Je suis ressortie du visionnage avec une multitude d’émotions dans la tête. Certaines scènes sont des bijoux, d’autres m’ont laissé froide. L’un des premiers sourires a été le professeur incarné par Eric Elmosnino frôlant le politiquement incorrect, il est la pépite du long métrage avec Louane.

Louane apporte une douceur inégalable à l’ensemble. Elle campe à la perfection cette jeune fille lycéenne découvrant le chant, perdue entre deux mondes l’enfance et l’adulte. L’héroïne est le centre de sa famille, ses parents et son frère sont sourds, elle porte sur ses jeunes épaules de quantités de choses du quotidien. Face à elle, ses parents joués par François Damiens et Karine Viard offrent une palette d’émotions passant par leurs actes et les regards. Les yeux dévoilent une gamme impressionnante qui a su me conquérir. Entre le papa et la maman qui ont des difficultés à voir grandir leur ainée, un peu bourru, parfois pas toujours délicat dans leurs choix font mouche cependant. Ils semblent perdus, ils se sont accrochés à leur fille pour combler leur différence et le constat les surprend. Le poids de leur handicap pour leur fille leur revient dans un moment muet surprenant. La chanson va libérer les esprits. Ouvrir des voies. Sortir du lot la famille.

J’ai trouvé étonnant le clin d’oeil Véronique Poulain et à son roman « Les mots qu’on ne me dit pas ». Je ne m’y attendais pas. Mais pas du tout. La chanson « Mes chers parents je vole » a réussi à me faire fondre en larme par son interprétation, ses mots, ses gestes et les plans entre les divers protagonistes. Mon coeur a craqué. Le réalisateur est parvenu à capter en quelques images toute l’intensité du passage de l’enfance à la vie d’adulte, ce petit moment où le cordon se coupe, où le poussin prend son envol du nid. L’envol de Paula loin de la surdité et du quotidien de la ferme se dévoile dans un moment de grâce.

Mon bémol serait de se servir de la surdité pour appuyer sur l’émotion. Cette dernière est au rendez-vous, seulement, je ne sais pas, une intensité m’a dérangée par moment. Peut-être de savoir que les interprètes n’ont pas d’handicaps: Karine Viard et François Damiens sont entendants, n’y avait-il pas de sourds pour jouer les parents?

La luminosité de la famille Bélier, les photographies et les chansons de Michel Sardou (même si je ne suis pas une très grand fan à la base) rendent le film plaisant et prenant. Une pépite mignonne qui part au delà des différences. Un parent reste un parent et un adolescent a des choix pas évident pour se détacher de son cocon familial. Au final, le divertissement est là, avec des sourires, des larmes…

Ma note:
8/10

Informations:

  • Date de sortie en salle: 17 décembre 2014
  • Date de sortie en vidéo: 29 avril 2015
  • Durée: 1h46min
  • Réalisateur: Eric Lartigau
  • Avec: Louane Emera, Karin Viard, François Damiens,
  • Genre: Comédie
  • Nationalité Français , belge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *