[Avis Film] Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E de Guy Ritchie

Guy Ritchie réunit dans l’adaptation de la série Code U.N.C.L.E, Agents Très Spéciaux – Code U.N.C.L.E un casting de choc Henry Cavill, Armie Hammer, Alicia Vikander ou encore Hugh Grant. Les héros incarnent à la perfection des personnages des années 60.

Synopsis:
Au début des années 60, en pleine guerre froide, Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E. retrace l’histoire de l’agent de la CIA Solo et de l’agent du KGB Kuryakin. Contraints de laisser de côté leur antagonisme ancestral, les deux hommes s’engagent dans une mission conjointe : mettre hors d’état de nuire une organisation criminelle internationale déterminée à ébranler le fragile équilibre mondial, en favorisant la prolifération des armes et de la technologie nucléaires. Pour l’heure, Solo et Kuryakin n’ont qu’une piste : le contact de la fille d’un scientifique allemand porté disparu, le seul à même d’infiltrer l’organisation criminelle. Ils se lancent dans une course contre la montre pour retrouver sa trace et empêcher un cataclysme planétaire.
Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E - Affiche
Mon avis:

La plongée dans l’Allemagne avec son mur, les conflits politique, la quête de l’arme toute puissante, pousse le spectateur dans un spectacle rythmé. La mission se teinte d’un duo improbable entre deux espions de CIA et du KGB. Forcé de collaborer, les deux parties ne manquent pas de se chercher des poux, de se donner des petits noms ou de se battre. Une équipe très particulière et peu ordinaire prend naissance alliant l’agent Napoléon Solo issu de la CIA et l’agent Illya Kuryakin issu du KGB. Deux opposés, l’un ressemble à une gravue de mode perdu sur le front, l’autre est davantage renfermé, froid… Ils devront mettre leur force en commun pour retrouver le père de leur protéger Docteur Teller. Gaby Teller la petite étincelle lumineuse qui se colle entre les deux espions. Les liens se forment petit à petit. Les pics deviennent amicaux dans des échanges plaisants, remplis d’humour.

Deux espions forcés à coopérer: Henry Cavill et Armie Hammer

Guy Ritchie donne vie à un trio captivant. Leur caractères, leurs répliques font presque oublié les inégalités ou petits défauts du film. Le résultat s’avère être un savoureux mélange d’espionnage, de comédie, d’action dans un décalage très sixities. Entre la bande orginale, les décors, les costumes, l’immersion se pare d’un côté loufoque, original, surprenant. Une jolie surprise survient au final. Le charme de la série originale se ressent. La photographie dépeint merveilleusement l’univers de l’après guerre. Une envie se dévoile à la fin de la projection, l’envie d’en avoir plus, un autre morceau, une autre aventure, et de replonger dans les épisodes dans une version peut-être plus moderne.

Henry Cavill, Armie Hammer, Alicia Vikander marquent des points chacun à leur manière. Ils sont convaincants dans leurs rôles. Ma préférence file direct chez Hammer. Parfait en Péril Rouge. Le professionnalisme des deux espions cachent bien leur vrai nature. Les deux hommes forment un duo brillant. Alicia Vikander plus en retrait m’a fait penser aux anciennes actrices dans Mission Impossible ou Code U.N.C.L.E une séduction en douceur. A noter, la méchante riche femme d’affaires a un côté envoutant: Elizabeth Debicki interprète Victoria Vinciguerra, avec une aura magnifique. Hugh Grant a un rôle décalé, je ne m’y attendais pas.

Agents très spéciaux est une agréable surprise. Le charme des deux espions dans un duo improbables agit. La rivalité autour de Alicia Vikander se démarque de points d’humour. L’action est au rendez-vous.

Ma note:
8,5/10

Informations:

Date de sortie 16 septembre 2015
Durée: 1h57min
Titre vo: The Man from U.N.C.L.E.
Distributeur: Warner Bros France
Réalisateur: Guy Ritchie
Casting: Henry Cavill, Armie Hammer, Alicia Vikander
Genre: Espionnage , Action , Comédie
Nationalité: Américain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *