[Avis] Echo (Earth to Echo) de Dave Green

Tuck, Munch et Alex sont les meilleurs amis du monde. Mais la construction d’une autoroute passant à travers leur quartier force leur famille à déménager et menace leur amitié. Quelques jours avant leur départ, le groupe découvre une série d’étranges messages cryptés sur leur smartphone. Convaincus que cela cache quelque chose, ils décident de se lancer ensemble dans une dernière aventure et vont faire une découverte au-delà de l’imaginaire : échoué sur Terre, un mystérieux petit extraterrestre se cache et est activement recherché par le Gouvernement.

Echo - Affiche

Mon Avis:

Echo sent bon la nostalgie des années 80. J’ai eu un petit sourire, non un gros dès le début du film. Comme une immense lettre d’amour aux longs métrages de mon enfance: Les Goonies (Deuze me l’a cité directement dès la présentation des 3 amis), ET, Explorers (pas ma faute River Phenix était craquant comme tout dedans), Short Circuit ou Stand by me… Du coup, j’étais comme un enfant, les yeux émerveillés. Le charme a agi.

Earth To Echo

Plus:

L’inspiration des films des années 80 se mêle habilement avec des plus récents comme Super 8. Le quatuor hétéroclite fait penser aux Goonies. J’ai complétement craqué pour Alex (Téo Halm). La manière de montrer la nouvelle jeunesse est très maline. La nouvelle génération accro aux technologies: caméra et téléphone. Mon côté parent a eu un énorme sourire et une pointe triste de voir que ces moyens deviennent des inévitables dans le quotidien même à 12 ans. Les adolescents présentés sont charmeurs, ils sont craquants chacun à leur façon. Les comédiens les jouent avec une candeur touchante, plusieurs visages se dégagent du lot. Ils happent complètement l’attention: Ella Wahlestedt, Reese Hartwig (Munch m’a fait penser à mon Prem… j’ai eu un grosse bouffée de tendresse pour ce personnage), Teo Halm et Brian Bradley.

L’aventure des 4 amis pour aider Echo surprend agréablement. Le petit héros d’une autre planète a un capital sympathie incoryable. Il séduit dans le peu de plans qui lui offrent la lumière. Le côté Wall-E mignon croisé à une chouette a fait fondre mon coeur. L’intrigue ne casse pas des briques et ne tord pas les neurones. Elle est simple. Plusieurs scènes semblent rappeller à la mémoire du public d’autres oeuvres cinématographiques. Ayant vu Transformers: L’âge de l’extinction la veille, j’ai vu un clin d’oeil aux Autobots… La musique réussit à appuyer les émotions sans être oppressante.

EARTH TO ECHO

Bémol: Mes yeux d’adulte regrette le style de caméra, le found-fouotage a manqué de me perdre. La présentation comme si le film était le fruit des enfants avec leur téléphone et caméra possède un côté maison qui accroche ou répugne. Le changement de cap sur les personnages déroute par moment. (Oui, bon, le côté jeune hyper connecté colle à la réalité moderne, chacun son univers, le côté visuel l’accentue, mais c’est dommage dans un sens… tout en offrant de mettre Echo à la portée de l’âge des héros un public de 10/14 ans, il risque de faire râler les plus grands… Je suis comme Murtaugh ). Allez, la nausée n’était pas au rendez-vous avec les effets. Non, non. Ils ont réussit à ne pas donner envie de vomir avec les angles. J’ai eu des pensées pour le premier Hunger Games et le projet Blair Witch.

En résumé: Echo fleurt bon le film de transmission, qui touchera les adultes et les poussera à partager une part de leur enfance. Le jeune public sera séduit par Echo et ses amis. La morale de l’amitié est douce, adorable, prouve que peu importe la distance les copains demeurent dans notre cœur d’une touche intelligente, captivante, émouvante. Un petit coup de cœur pour ma part. Un gros pour la tribu (5, 7 et 9 ans). 

Attention: ne partez pas tout de suite après le générique, une scène post-générique est au programme.

Avis des Moopys: Écho est trop mignon. Il donne envie de l’adopter. Les héros sont sympathiques, drôles, tous différents. Mon Deuze pensait à ET, Goonies et d’autres films devant. Ils ont tous les 3 adoré. Frissonné. Souri. Été émus. 

Note:

8/10

Note Moopy 9/10

Informations:

  • Sortie: 30 Juillet 2014
  • Genre: Aventure , Science fiction
  • Distributeur: Metropolitan FilmExport
  • Titre Vo: Earth to Echo
  • Durée: 1H31
  • Réalisateur: Dave Green
  • Casting: Teo Halm, Brian Bradley, Reese Hartwig

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *