[Avis] Dancing in Jaffa de Hilla Medalia

Les documentaires sur la danse me captive et m’attire toujours. Les films aussi souvent. Dancing in Jaffa avait titillé mon attention lors de la présentation du Showeb 2014. J’ai eu l’occasion de la voir en avant-première, je suis tombée littéralement sous le charme.

Dancing in Jaffa - Affiche

Synopsis:

Né à Jaffa en 1944, Pierre Dulaine quitte son pays avec sa famille en 1948 pour s’installer à l’étranger. Après une carrière internationale accomplie de danse en couple, Pierre retourne à Jaffa pour réaliser son rêve : faire danser ensemble des enfants juifs et palestiniens pour rapprocher les communautés. C’est là, selon lui, que réside toute la beauté de la danse de salon : forcer deux personnes à se déplacer en faisant qu’un.

Mon avis:

Le programme de 10 semaines de cours de danse de Pierre Dulaine est présenté sous forme de documentaires. Le regard suit le parcours de plusieurs jeunes enfants entre 10/14 ans. Il se pare d’un voile de tristesse. Les jeunes écoliers devront dépasser leurs aprioris, les ségrégations et les problèmes d’identité pour s’entendre. L’ancien danseur apporte une énergie incroyable. Sa manière de réagir, de se fâcher, de tendre sa cravate, de prononcer ses mots, ses phrases tout impose le respect et pousse à vouloir découvrir plus la danse de salon, à céder à la musique. Le duo avec Yvonne Marceau s’avère merveilleux, deux étoiles filantes, deux danseurs qui expriment à travers leur corps bien plus qu’une plume pourrait laisser penser. Ils transcendent et transportent dans un voyage magique. Le délicat équilibre entre les différents peuples s’installe.

Dancing in Jaffa ne cache pas la réalité de la ville, de la vie quotidienne, des tensions existantes entre les Juifs et les Palestiniens. Il porte en soin sein un message optimiste, en filigrane, le documentaire pointe du doigt la génération blessée, qui apprend à grandir avec des sentiments forts, des regrets, de la tristesse, les méfiances de l’autre… Une part de rêve, d’ouverture, de dépassement, de futur se pose… Les enfants oublient un temps les conflits, ils sourient, ils apprennent à apprécier l’autre au delà de son appartenance à un peuple. Et pour ce point, c’est un bonheur, un délice de les voir s’ouvrir au monde. La génération future doit apprendre à vivre ensemble. Le documentaire m’a touchée, m’a subjuguée et m’a emportée.

Le conflit israélien et palestinien est mis de côté le temps d’une danse, le temps d’un battement de pas de deux, le temps d’un sourire, le temps d’une découverte. Les enfants se montrent sincères, attendrissants, percutants, durs, encrés dans leur croyance, dans leur monde, et pourtant ils sont remplis d’espoir et de désillusions, de vrais paradoxes. Dancing in Jaffa se savoure, c’est une pépite, douce amère qui montre que pas si loin de la France tout n’est pas réglé, tout n’est pas en paix. Si la danse de salon peut ouvrir les perspectives, éviter de se fermer, pourquoi pas?

Ma note:

Coup de coeur

10/10

Informations:

Sortie: 2 avril 2014 / Distributeur: Pretty Pictures / Genre: Documentaire

Casting: Pierre Dulaine, Yvonne Marceau, Noor Gabai

Je remercie Amanda pour la projection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *