[Avis] American Bluff de David O. Russell

Le précédent film de David O. Russell Happiness Therapy m’avait séduite. J’étais curieuse de découvrir American Bluff, pour une plongée dans les années 70. C’est un pur régal de voir le casting métamorphosé pour coller à l’époque. Que dire du long métrage? Je suis mitigée. Mon âme se partage entre plaisir et déception.

Le scénario d’American Bluff demande bien ses deux heures tassées pour tout placer. Les événements frisent par instants le plan machiavélique tordu. La trame demande d’être suivi comme Usual Suspects pour saisir toutes les portées des actions. Les deux arnaqueurs sont brillamment posés sur pellicule par Amy Adams et Christian Bale. Le réalisateur pose les dérives des choix d’un agent de flairer des plus gros poissons dans ses filets avec leur aide. Le petit coup de griffe aux négociations, aux magouilles et aux pots de vin s’avèrent divertissants.

American Bluff - Affiche O Russel

Je me suis retrouvée plus d’une fois avec une énorme sourire entre les gros plans sur Amy Adams et Bradley Cooper, j’avoue que les costumes avaient de quoi mettre en valeur les atouts des uns et autres. Christian Bale est un vrai caméléon, j’ai passé une partie du film à me demander comment il pouvait jouer ainsi avec son corps. La coupe de cheveux moumouth a presque fini de m’achever. Le quatuor Amy Adams, Bradley Cooper, Christian Bale et Jennifer Lawrence captive et retient toute l’attention. Au risque d’éclipser les autres membres du casting comme Robert de Niro, dont l’apparition donne un énorme sourire en rappelant tous les films de mafieux. Sa présence est douce, très clin d’oeil, je m’interroge juste sur la vraie fonction de son rôle. Je m’en plains pas, c’est un plaisir de le voir en mafia De Niro. Juste que la scène frise le décalage, limite parodique… enfin à mes yeux. Jeremy Renner, bon, si je vous dis que j’ai eu un sourire niais tout le long avec sa coiffure, vous me croyez? Il est parfait dans son rôle de maire intègre qui se laisse séduire par Bale. Tous les personnages bons ou méchants possèdent une aura intéressantes. Leur traitement m’a subjuguée.

Une mention pour Amy Adams a toujours un charme fou, une des plus belles actrices que je puisse apprécier sur grand écran, talentueuse et divine. Ses interprétations me ravissent toujours. Face à elle, Jennifer Lawrence a su m’offrir un moment mémorable dans son salon, j’avais une banane monstre en la regardant. Les deux femmes sont remarquables. Elles tiennent le haut de l’affiche avec un grain de folie détonnant. Deux femmes de caractères avec des échanges mémorables. Le grand champion de American Bluff est Christian Bale, déroutant, intelligent, brillant du début à la fin.

American Bluff offre une plongée dans le monde politique des années 70 avec deux arnaqueurs de haut vol, divertissant, percutant…

Synopsis:

Entre fiction et réalité, AMERICAN BLUFF nous plonge dans l’univers fascinant de l’un des plus extraordinaires scandales qui ait secoué l’Amérique dans les années 70.

Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa belle complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn, pourrait bien tous les conduire à leur perte…

Note:

7/10

Informations:

Sortie: 5 février 2014 / Distributeur: / Genre: Comédie dramatique , Thriller

Casting: Michael Pena, Jack Huston, Robert De Niro, Bradley Cooper, Jeremy Renner, Amy Adams, Jennifer Lawrence, Christian Bale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *