[Avis] 10 Hivers à Venise (Dieci Inverni) de Valerio Mieli

10 Hivers à Venise offre une jolie aventure de 10 ans. Un voyage romantique à Venise, à Moscou et aux coeurs des sentiments de deux héros attachants: Camilla et Silvestro.

10 ans de jeu du chat et de la souris
10 ans de découvertes
10 ans pour laisser libre court aux émotions

Isabella Ragonese et Michele Riondino magnifiques chat et souris

Je suis tombée sous le charme de la rencontre forfuite et inattendue sur un bateau en plein Venise. Valerio Mieli signe un premier long métrage rempli de charmes, qui réussit à ne pas sombrer dans les clichés typiques de la comédie romantique. L’histoire d’amour mise en image est originale, douce avec un soupçon de mélancolie et de nostalgie. Le grain des couleurs et la palette utilisée répercutent tous les sentiments de deux personnages principaux. Je me suis laissée portée du début à la fin dans le récit. J’ai eu un coup de coeur littéralement pour Camilla et Silvestro. Isabella Ragonese et Michele Riondino forment un couple magistral, magnifique et divinement séduisant chacun à leur façon ils se complètent. Les caractères opposés et contradictoire des deux protagonistes apportent une touche peu commune. J’ai souri à plusieurs moments.

Une rencontre en gondole

Le duo principal vit dans son monde. Ils sont tout l’un pour l’autre sans le savoir ou sans se l’avouer. Tout le monde voit que les deux jeunes sont amoureux. Tout le monde sait sauf eux. Les chassés croisés de l’existence pendant 10 ans, les routes et les chemins les éloignent et les rapprochent au gré des saisons. Le rythme de l’histoire se fait doux, exacte et tendre accompagnateur du voyage sentimental de ses deux héros. Contrairement à One Day (un jour) le récit ne se contente pas d’une journée par an, il prend plus ou moins du temps, des instants par ci par là dans la vie de Isabella Ragonese et Michele Riondino. Chacun a son évolution. Bizarrement, au fil du film, j’ai mon affection pour Camilla et Silvestro qui s’est inversée. J’ai fondu pour l’un puis pour l’autre, pour terminer à les aimer tous les deux. Pour ne rien gâcher, j’ai adoré la bande originale musique discrète, simple et classe.

Mon seul petit bémol: j’ai juste regretté de voir Venise sous un aspect gris loin des couleurs plus flamboyantes de l’amour. Mais dans un sens, je préfère, ainsi la ville n’éclipse pas l’amour qui se forme, elle sert juste d’écrin. 10 Hivers à Venise donne naissance à une maturation amoureuse loin des cadres habituels. L’ensemble séduit, prend dans ses bras et enveloppe d’une sensation agréable de légèreté tout en ayant conscience que l’amour est loin d’être simple. Une course pour aimer l’autre, une course pour exprimer ses sentiments, une course pour se laisser aller…

3Moop raisons de voir 10 Hivers à Venise

montre l’évolution d’une amitié et la maturation de l’amour
un chassé croisé doux et intéressant de deux amoureux qui s’ignorent
Un film de lover pour s’aimer

Note: :XO:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *