[Avis] ☙ Showcase les trois coups☙ de Alexandre C. Raveleau

☙Synopsis:☙
La série
A la mort de sa mère, Cloé, une adolescente de 13 ans, se retrouve à Paris chez une tante aussi autoritaire que fantasque, qui va l’entraîner dans l’univers du spectacle. Entre la naissance de nouvelles amitiés et le collège, Cloé construit de nouveaux repères. Mais ce qui va lui permettre de réellement s’épanouir, c’est la découverte d’un tout nouveau milieu : celui des comédies musicales. Une grande aventure s’ouvre à elle, qu’elle raconte au quotidien par SMS à ses amies d’enfance.

Tome 1 : Les Trois coups
Cloé doit déménager à Paris, où elle est accueillie par sa tante, qu’elle connaît à peine, loin de ses amies d’enfance. Heureusement sa jeune cousine est là pour lui remonter le moral et va vite devenir une amie complice, particulièrement précieuse lors des soirées interminables où sa tante les traîne pour l’écouter chanter dans des cabarets miteux.
Elle intègre un nouveau collège qui propose des cours de théâtre comme activité extrascolaire. A priori peu attirée par cet univers, Cloé va devoir malgré elle participer à ces cours. Son parcours artistique commence alors, entre sérieux et fous rires, répétitions et plateaux d’émissions télé, doutes et accomplissement.

☙Mon avis:☙

Cloé a perdu sa mère. Cette perte l’oblige à déménager avec son chat Armstrong à Paris pour vivre chez sa tante Lise et son oncle Henry. De grands bouleversements vont accompagner sa nouvelle vie. La jeune fille est tout d’abord un peu perdue dans cet univers dont elle ne connait rien. Nouveau collège, nouveaux amis, nouvelles règles… tout est chamboulé. L’héroïne peut compter sur l’amitié de sa cousine pour l’épauler dans les changements. Contrairement à son frère Nathan, cette dernière s’avère plus douce, plus sympathique. Le cousin lui est plus enclin à se chamailler, à chercher Cloé qu’à la soutenir. Les deux devront pourtant cohabiter et apprendre à gérer leur relation en se retrouvant inscrit au même club de théâtre.

Heureusement que les nouvelles technologies (SMS, Facebook, Messenger) existent pour garder le contact avec ses anciennes amies comme Elisa et Zélie, sinon la jeune fille serait encore plus désemparée. Au fil des jours, Cloé s’ouvre au monde qui lui est proposé. La nouvelle parisienne prend ses marques. Elle apprend à se passer de la télévision, à se conformer aux choix d’éducation de sa tante pour les téléphones à la demande par exemple. Un adolescent sans réseau internet, j’avoue j’ai souri, c’est comme si c’était le pire crime du monde. D’ailleurs, ce point apporte plus de tristesse que la mort de la mère de Cloé. Cela m’a un peu perturbée. L’héroïne semble ne pas éprouver autant de peine que je m’y attendais après un drame pareil. Du coup, j’avoue que j’ai eu un peu de mal avec cet aspect. Pourtant, je me suis attachée à cette orpheline. J’ai succombé à son charme, à sa timidité, à sa fraîcheur, à son ton.

Car l’auteur Alexandre C. Raveleau réussit à dépeindre une adolescente adorable, captivante. Il raconte à travers son héroïne les nouvelles rencontres, les transformations qu’une existence subit avec des bons et des mauvais côtés. Le coeur bat avec les nouvelles amitiés, les émois amoureux. Le style dépeint un monde avec ses imperfections, ses tracas et ses petits bonheurs. Là où le roman séduira les plus jeunes, il se met à leur portée. Mon grand a apprécié l’ambiance. Un cran davantage que moi, il a ressenti des émotions différentes. J’ai aimé ce regard différent entre lui et moi face à Cloé et sa vie parisienne. L’univers musical se déploie au fur et à mesure. Il modifie le quotidien de l’héroïne et entraîne dans un dynamisme intéressant, pétillant et plein de vie. Il contraste avec la tragédie de l’arrivée de notre jeune fille.

Les jeunes trouveront agréables les détails sur les répétitions, les castings, les enregistrements, les préparations, les coulisses et les plateaux de télévision. Pas d’ennui au rendez-vous dans Showcase, loin de là. Par ailleurs, les lecteurs devraient aussi aimer les échanges entre Cloé et ses amies. Le lien se conserve chaque jour à travers des petits mots qui l’air de rien compte pour notre héroïne.

Au final, Alexandre Raveleau, signe un roman qui offre du rêve à son lectorat. Il aborde des sujets qui raviront les adolescents. L’intrigue maintient l’attention jusqu’au dernier point. L’envie de connaître la suite tient captiver. Si vous aimez le domaine artistique et que les histoires jeunesse vous séduisent, ce titre est un joli tome de présentation.

☙☙

☙Ma note:☙
🌟8/10🌟

☙Informations:☙
Auteur: Alexandre C. Raveleau
Editions Slalom
A partir de 9 ans
283 pages
| Sortie : 27 Avril 2017 |
ISBN : 978-2375540763
Prix: 12,90 euros

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *