[Avis] ☙ Quand le diable sortit de la salle de bains ☙ par Sophie Divry

☙Synopsis:☙
A Lyon, une trentenaire, Sophie, chômeuse en fin de droits, souvent affamée, est soucieuse d’écrire son livre. Avec fracas et drôlerie, ce roman nous entraîne dans les turpitudes de la vie d’une jeune femme qui subit son isolement, et il soulève la question de la place du chômeur dans notre société. Ce diable ne laisse rien passer aux personnages et pointe avec malice et cruauté les besoins de chacun de se fondre et de se distinguer dans la société, la famille et le travail. Facétieuse, Sophie Divry jongle avec la langue, les mots qu’elle manie avec maestria.

☙Mon avis:☙
Sophie Divry ouvre la porte du quotidien d’une chômeuse longue durée. Si vous cherchez une lecture qui est étonnante tout en étant plein de peps, vous avez le bon titre entre les mains. La réalité décrite est sans tabous. Elle touche du doigt les difficultés d’argent, la faim, les paperasses administratives, les emplois par toujours glorieux pour la fierté. Le petit côté fou, décalé, éclaté prend rapidement le dessus. Le démon de l’auteur s’exprime à travers de petites notes complètement barrées. Un vrai régal.

Les digressions apportent une touche d’humour qui évite de sombrer dans la noirceur et allège l’atmosphère. Si vous avez connu le chômage, vous avez peut-être connu ses moments où vous compter le moindre sous, l’auteur les dépeint avec un regard original. Le ton un peu fantasque entraîne dans un récit divertissant.

 

Le parallèle entre la narratrice et l’auteur se forme rapidement. Sophie, l’héroïne est elle aussi écrivain et vit à Lyon. L’esprit s’interroge sur la part inventée et la part réaliste. L’humour décalé et la fantaisie des mots égratignent la société et la famille avec des pointes qui se laissent lire jusqu’au bout.

Quand le diable sortit de la salle de bain offre une bulle d’évasion. L’impertinence de Sophie Divry est un petit vent de folie douce, sympathique et appréciable pour oublier un moment la morosité ambiante.

Au final, j’ai découvert un roman frais, sans prise de tête, qui plonge son lecteur dans une route pas très sérieuse, divertissante, plaisante à suivre et qui apporte son lot de sourires. Une belle détente qui ne se refuse pas. Un petit moment hors des sentiers, pétillant, un peu foutraque, un peu étonnant, mais savoureux. Sophie Divry signe un ouvrage barré qui fait du bien.

☙ Merci aux éditions J’ai lu pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 7+/10 ☙

☙Informations:☙
Auteur: Sophie Divry
292 pages
Editeur : Editions 84
Date de parution: 1 février 2017
Collection : J’ai lu
Prix: 7,60 euros

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *