[Avis] ☙ Kabukicho ☙ par Dominique Sylvain

☙Synopsis:☙

L écrivain nous immerge dans le quartier le plus sulfureux de la capitale nipponne. Le jour, Kabukicho est plutôt morne et comateux, mais à la tombée de la nuit il révèle son visage : Pigalle puissance dix à la mode japonaise, où tous les moyens sont bons pour ferrer le client dans un des bars à hôtes ou à hôtesses qui abondent parmi les love hôtels et autres soaplands. Immense théâtre de la séduction contrôlé par la mafia japonaise, seules les compliments comptent et se paient en coupe de champagne.

Marie, une jeune française, dépense ses dernières économies afin de s acheter un billet d avion pour le Japon et espère y trouver un travail.

Une fin de journée, elle rencontre Kate Sanders, l hôtesse la plus populaire du Club Gaïa, qui lui propose de la présenter à sa patronne : « Hôtesse paie bien mieux que barmaid et c est plus amusant ». Une amitié solide se tisse entre les deux jeunes femmes.

Pourtant un soir, Kate ne se présente pas au Club Gaïa. Le lendemain, son père, Jason Sanders, reçoit sur son téléphone portable une photo d elle, les yeux clos, accompagnée de ces mots : Elle dort ici. Que lui est-il arrivé ? Qui est responsable de cette mise en scène morbide ? Déterminé à trouver des réponses, il décide de prendre le premier vol pour Tokyo.

☙Mon avis:☙
Dominique Sylvain offre à ses lecteurs avec Kabukicho une plongée sombre, savoureuse, addictive dans un Japon méconnu pour certains. L’auteur ouvre avec brio une porte vers un monde fascinant.  Un polar avec des personnages manipulateurs au possible, qui seront vous retourner le cerveau, voilà ce que vous trouverez en passant la première page de couverture. Vous serez surpris, intrigués, étonnés.

Direction, le quartier sulfureux de Tokyo: Kabukicho. L’équivalent de Pigalle pour les Français, dans un sens, car ce n’est pas de prostitution dont il est question… Là, les habitants de la capitale japonaise peuvent relâcher la pression de leur quotidien. Ils jouent et se prélassent auprès d’hôtes femmes ou hommes qui les divertissent, les cajolent, les écoutent. Les tentations se dévoilent sous nos yeux. Les êtres qui la peuplent prennent leur envol. Les trois héros principaux se détachent du lot: Marie, la colocataire de la disparue, Yudai, l’hôte N°1 de Kabukicho et Yamada, le flic. (Mon esprit imaginez mon voisin Yamada à chaque fois qu’il lisait ce mot…).J’ai découvert un protagoniste dans le lot des personnages qui est un psychopathe, effrayant dans sa manière d’agir et en même temps extrêmement captivant. Une enquête s’installe. La trame suit plusieurs postes. Laquelle est la bonne?

Les ramifications du récit s’avère complexe, très bien posées, elles entraînent à merveille loin de chez soi. Kabukicho apparaît comme un théâtre vivant, chacun interprète un rôle, chacun tente de toucher les étoiles. Kate et Yudai sont des hôtes parfaits, ils se complètent, se trouvent et tombent amoureux. Seulement le bonheur est-il accessible? Et les secrets sont-ils tous avouables? ou repérables? J’ai aimé le jeu des masques, les doutes, les routes qui trompent. Le cheminent m’a séduite. Merci pour ce dépaysement Dominique Sylvain.

Au final, Kabuchiko présente un univers où désir et mensonges se côtoient avec brio. Une enquête prenante qui réussit à sortir son épingle du jeu en surprenant par sa psychologie des personnages. A lire pour plonger dans un monde fascinant et rencontrer des héros passionnants. Les pistes se brouillent avec habilité, les fils s’entremêlent dans un ballet complexe et savoureux.

☙ Merci à Babelio pour cette découverte ☙

Ps: j’ai pu assisté à une rencontre avec Dominique Sylvain qui a su éveiller ma curiosité sur ses autres écrits. Son amour pour le Japon se ressent.

Lien vers une interview:

kabukicho_dominique_sylvain

☙Ma note:☙
☙ 8/10 ☙

☙Informations:☙
Auteur: Dominique Sylvain
éditions Viviane Hamy
Prix: 19 euros
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *