[Avis] ☙ Jackie ☙ par Pablo Larraín

☙Synopsis:☙
22 Novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des États-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline Bouvier Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du président et à célébrer l’homme qu’il fut.

☙Mon avis:☙

Jackie m’a surprise. Je me suis retrouvée dérouter dans un sens devant le film. Je pense que je m’attendais plus à un biopic sur la vie de la femme du président Kennedy que sur ses funérailles. J’avoue je n’avais pas lu le synopsis ni aucune information avant d’aller à la projection. Du coup ça a été une vision étrange et atypique d’un fait historique qui s’est étalé sous mes yeux.

Day21_00441.arw

Le traitement proposé par Pablo Larrain a accentué tout le long mon ressenti. Entre la structure, la présentation, les images, les ellipses temporels, tout s’est posé dans un ballet à la fois fascinant et particulier. L’angle d’approche du décès du président Kennedy et de la réaction de son épouse Jackie a un côté étrange. Il m’a semblé survoler la personnalité de Jackie et offrir un regard pas forcément vrai sur cette femme éprouvée et brisée par l’événement tragique survenu. La réflexion se teinte de l’importance de l’image publique pour les personnalités, des attentes que l’entourage, le monde a et sur la place des femmes une fois que les hommes de pouvoir de leur existence ne sont plus là. Le soucis est que le récit frôle souvent le huis clos, le renfermé et a des notes d’ennui dans son traitement.

Nathalie Portman offre un jeu déroutant, parfois chargé en émotions, parfois en retenue. Elle semble survoler un peu son rôle. Comme les autres comédiens. Un je ne sais quoi reste dans l’atmosphère. Le choc de certaines images percutent la rétine et parlent davantage que les réactions.

Les seuls vrais échanges de Jackie avec d’autres personnes se résument à deux êtres: Bobby Kennedy joué par Peter Sarsgaard et un prêtre incarné par John Hurt … Il semble venir simplement appuyer sur la tristesse, la perte, la réalité ambigue de la première dame des Etats-Unis. Ses souhaits sont-ils pour son défunt mari ou pour elle? La vérité se cache, se déploie sans soulever les faits comme le nom du tueur, les implications d’un tel drame… le silence se fait lourd.

Au final, Jackie possède un part visuel magnifique, qui retranscrit parfaitement bien son époque, il est presque regrettable que le fond se noie dans un ton lancinant, un peu ennuyeux, un peu lourd et froid. J’ai le sentiment d’avoir loupé le coche. Plusieurs sujets soulevés méritent de s’y arrêter comme le tabou autour des hommes de pouvoir et la vie privée. Mais je reste un peu triste de ne pas avoir davantage accroché.

☙ Merci pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 7/10 ☙

☙Informations:☙
Date de sortie 1 février 2017
Durée: 1h 40min
De Pablo Larraín
Avec Natalie Portman, Peter Sarsgaard, Greta Gerwig
Genres Biopic, Drame
Nationalité Américain
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *