[Avis] ☙ Heartless, Despair, Tome 2☙ par Ker DUKEY

Tillie Cole m’avait bluffée avec le premier tome:

[Avis] ☙Heartless, tome 1 : Mercy ☙ par Ker Dukey


Le Second n’est pas en reste. Loin de là. Attention âmes sensibles, le ton monte d’un cran. Ryan se dévoile dans toute sa noirceur, sans aucune teinte douce. Rien, brut de décoffrage, vous allez plonger dans la tête du psychopathe avec mille nuances qui vous saisiront aux tripes.

☙Synopsis:☙

L’enfance de Ryan a été un enfer. Les blessures de son passé ont fait de lui un homme dangereux, incapable de s’attacher aux autres ou d’éprouver des émotions : un psychopathe. Après avoir passé dix-huit ans dans une unité psychiatrique, le voilà enfin en liberté. Mais les choses ont changé. Son frère Blake a épousé Melody qui lui a donné une petite fille, Cereus. Et sa ravissante nièce, qui est devenue son obsession, ignore tout de lui. L’homme qu’elle va rencontrer ne peut rien contre ses pulsions, et il n’existe aucun remède à sa folie.

☙Mon avis:☙

La fin de Mercy s’était clôturé sur une promesse de voir toute l’ampleur de l’âme lugubre de Ryan. Il ne comptait pas laisser tranquille Melody et Blake. Il pensait à sa vengeance. Si vous n’avez pas lu le précédent, ma chronique peut contenir des spoilers. Plusieurs années ont passé depuis la fin du premier tome. 18 ans exactement. Melody et Blake vivent leur amour au grand jour. De leur union est née une fille chérie: Cereus. Du haut de ses 17 ans, elle réserve bien des surprises.

18 ans que Ryan fulmine dans son coin, feignant de guérir, trompant son monde. Pendant que son frère mène une vie heureuse auprès de Melody. La libération de Ryan modifie tout. Il n’a jamais cessé de surveiller les amoureux. Il a guetté dans l’ombre le faux pas, l’instant d’agir et de taper cruellement le couple. Et quel plus grand mal pourrait-il leur faire en agissant par le biais de sa nièce?

Ker Dukey signe un roman addictif. Le plaisir est toujours là de retrouver le trio particulier. Le point de vue triple centré sur lui détonne et embarque dans une descente aux enfers. L’aspect psychologique est brillamment posé. L’impression de pouvoir être dans chacun des esprits, tour à tour, Blake, Melody et Ryan fait naître bien des émotions. Les ténèbres de Ryan enserre le coeur, le vide de sa lumière et le plonge dans la glace. Les frissons s’installent. Les ombres glissent sur la peau et font frissonner. L’auteure dépeint à la perfection cet être horrible, fascinant. Aucune émotion ne trouble ses actes. Pas une once de sentiments ne le traverse. C’est perturbant, morbide, étrange et dérangeant de vouloir continuer, de vouloir comprendre son fonctionnement. Car le gros atout de Despair est là, malgré les côtés très sombres, l’attrait demeure. Manipulateur, séducteur, charmeur, Ryan a des facettes tout simplement captivantes. Même dans le pire, l’attention reste capturer. Elle n’arrive pas à se détacher. Les tripes remuent. La nausée est là.

Le cocktail posé détonne. Du sang, des émotions, des rebondissements. Blake cache la sortie de Ryan, il ment pour protéger sa famille. En partant d’un bon sentiment, il se perd en route. Sa relation avec Melody en pâtis. Cette dernière est plus en retrait, plus inactive. Cereus commence une relation étrange, intense avec son oncle. Elle accepte son oncle pour ce qu’il est, sans aucune restriction. Son caractère est décrit à travers les yeux de ses parents, sauvage, comme perdue dans son monde. La jeune femme a son propre mode de fonctionnement. Au fil des échanges Cereus et Ryan se comprennent. Pour la première, le « méchant » ressent quelque chose qui sort des sentiers battus pour lui. Aucune envie de blesser sa nièce, aucun désir de lui faire du mal ou de la briser. Le monstre s’apaise.

La romance se fait légère. L’auteure met en avant un thriller psychologie. Elle pose les pièces, les déplace et les installe dans des endroits pour mieux exploser le moment venu. Car, tout craque à un moment. Tout cède dans un bain de sang, dans un ensemble sombre, violent, remarquable. Le style de Ker Dukey entrâine dans une histoire fluide, remplie de suspense, d’instants haletants, captivants. Les faits révélés retournent l’estomac. Vous allez côtoyer des viols, de la crudité, du brut, du décapant, des meurtres, des choses horribles. Votre âme ne ressortira pas indemne. Ni regret, ni remords, rien ne vient arrêter la route des protagonistes.

Au final, Despair m’a happée dans son univers. Une plongée sombre, une plongée lugubre, gore, déroutante, fascinante, dérangeante, malsaine. Une fois passée la porte, il est difficile de laisser Ryan, Melody, Blake et Cereus. L’envie de connaître la conclusion tenaille jusqu’au dernier point. Encore une fois, attention, soyez prévenus, c’est loin d’une douceur, c’est monstrueux, abject, prenant et barré.

☙☙

☙Ma note:☙
🌟9/10🌟

Coup de coeur

☙Informations:☙
Série Heartless (4 livres)
Auteure: Ker Dukey
Photo : © Shutterstock
Traducteur : Charline MCGREGOR
Date de parution : 19/05/2017
ISBN : 9782811209216
Prix : 16.90 €
Nombre de pages : 288
Editions Milady
Type : Moyen format
Disponible en numérique: Oui
Thèmes: Romance, New Adult, Dark romance, Psychopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *