[Avis] ☙ Disparue ☙ par Darcey Bell

Entre deux lectures douces, j’apprécie de découvrir des thrillers. Et la collection chez Hugo Roman cache des biens jolis titres si vous êtes friands de ce genre littéraire. Dans mon coin rapatrié par les corbeaux, c’est pas toujours évident de les trouver. Je craquais sur Disparue de Darcey Bell depuis sa sortie. Alors, à défaut de le trouver en papier, j’ai pris la version numérique – et vu que ma liseuse m’a lâchement abandonné j’ai mis plus de temps que prévu pour le terminer, je suis frustration-. Une fois plongée dans le roman, j’ai oublié mes tracas… J’ai foncé et j’ai été surprise agréablement.

Tout le monde a un passé. Tout le monde a des squelettes dans le placard. Certains plus ou moins intenses. Les apparences sont trompeuses et ne laissent rien dévoiler des secrets des personnes sous la surface. Le roman le présente à la perfection. Tout débute par une amitié entre deux mères, deux opposées pour basculer…

☙Synopsis:☙

Elle est votre meilleure amie. Elle connaît tous vos secrets.
Et c’est ce qui la rend si dangereuse.

Cela commence par un simple petit service – du genre de ceux que se rendent volontiers deux mères de famille.
Tout oppose en apparence Stephanie, une jeune veuve sans emploi qui partage son temps entre son fils Miles et la rédaction de son « blog de maman », et Emily, une femme d’affaires sophistiquée et mariée.
Elles s’entendent pourtant à merveille et ont noué, dans leur petite ville du Connecticut, une amitié aussi forte que celle qui lie leurs deux fils de cinq ans.
Et lorsqu’Emily lui demande de récupérer son fils Nicky à la sortie de l’école, Stephanie accepte tout naturellement. Mais Emily ne revient pas, et les masques tombent, les uns après les autres. Car si ni l’amour, ni l’amitié ne durent toute la vie, la vengeance ne connaît pas de limites. Et la peur non plus.

☙Mon avis:☙
Deux mères, Stéphanie et Emilie meilleures amies, deux facettes différentes, deux univers. L’une veuve, l’autre mariée, en apparence rien de troublant. Seulement, suite à la disparition d’Emilie, tout se craquèle. Le gros atout du récit repose sur sa présentation. L’héroïne Stéphanie tient un blog http://www.blogdestephanie.com/. Les posts poussent à s’interroger, à s’intriguer pour cette femme qui a perdu son conjoint et élève seule son fils. Ils permettent de casser sa solitude. Puis arrive Emilie, qui entraînait par son mari Sean s’installe dans la campagne new-yorkaise loin du tumulte des grandes villes. Le coup de foudre amical naît. Fascinant, percutant, étonnant, le lien qui s’installe, tisse doucement sa toile. L’intrigue place ses pièces comme une partie d’échecs, les pions se déplacent. Les coups se devinent parfois, mais la plupart du temps, ils emportent dans des ruelles surprenantes. L’esprit cherche et se met à douter de tout et tout le monde.

Disparue se décompose en plusieurs axes. Les présentations faites avec ses protagonistes, la trame se glisse vers un point qui dérange. Stéphanie titille la curiosité, toujours prête à être serviable, à aider, elle a un aspect qui retient l’attention. Trop parfaite, trop sympathique, trop je ne sais quoi, elle intrigue. Et l’envie de gratter sous la surface tenaille. Car, un sombre secret est là, il se sent. D’ailleurs Darcey Bell appuie dessus de manière assez redondante. Comme si elle cherchait à piquer la curiosité toujours et toujours. Ca fonctionne même si le charme se brise un peu une fois la révélation abordée. (C’est le petit bémol qui a cassé le coup de coeur…)

Emily semble moins cacher son côté sombre. Son fils est tout pour elle, la mère disparue sans lui est impensable. Pourtant au fil des indices, au fil des chemins, les doutes prennent aux tripes. Les mystères taraudent et emprisonnent l’esprit. Les deux héroïnes sont à la fois passionnantes et énervantes. Elles occupent l’espace à elles seules, le mangent au détriment du mari Sean, qui est plus en retrait. Les caractères marquent. Les points de vue offrent une vue intéressante des événements et les rebondissements possèdent des atouts. Dommage que des ombres demeurent, Darcey Bell a un style captivant, addictif.

Au final, Disparue de Darcy Bell s’avère être un thriller psychologique bien amené. Les ficelles entraînent dans des dédales savoureux. Malgré les petites pointes imparfaites, le chemin parcouru est addictif et prenant jusqu’au dernier morceau. L’amitié dans tous ses états, pousse à bien des actes. Lesquels seriez-vous prêts à commettre pour elles? L’auteure vous propose de toucher du doigt des options qui vous ne serez peut-être pas venues en têtes. Laissez-vous tenter!!! Pour ma part, j’ai succombé.

☙☙Ps: si j’avais à comparer avec un film, allez savoir pourquoi, Disparue les masques trompeurs me font penser à La main sur le berceau. Le côté machiavélique sûrement…

☙Ma note:☙
🌟8/10🌟

 

☙Informations:☙
Auteure: Darcey Bell
Date de parution: 6 avril 2107
Éditeur : Hugo et Compagnie
collection Hugo Thriller
Nombre de pages : 352
Prix: 19,95 euros
Disponible en numérique: Oui

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *