[Avis] ☙ Corporate ☙ par Nicolas Silhol

☙Synopsis:☙

Emilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une « killeuse ». Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ?

☙Mon avis:☙
Corporate montre l’envers du décor d’une grosse entreprise qui cherche à diriger une partie de ses employés vers la sortie sans jamais prononcer le terme de licenciement. Non, les mots se voilent, dérivent, se détournent, la psychologie agit. L’humain se désagrège. Il se brise peu à peu en voyant sa place au sein de sa société s’érodée, elle se modifie pour le pousser doucement mais sûrement à quitter de lui même son emploi. Nicolas Silhol place son histoire autour d’une directrice des ressources humaines. Il plonge le spectateur au sein du problème. Au fil des scènes, les petits sentiments se serrent. Un drame remet tout en cause.

Céline Salette est celle qui doit guider, manager, appuyer, exécuter les volontés des dirigeants, peu importe le prix à payer. C’est une killeuse. Elle épure les effectifs. Seulement, le plan de restructuration déguisé explose en plein vol après le suicide d’un employé. Lambert Wilson campe un patron tout en froideur, tout en quête de perfection et de rendement. Le duo s’affronte et emporte dans son sillage dans un dédale de réflexions. Le réalisateur suit essentiellement son héroïne, ses questionnements, sa prise de conscience dans un sens de son rôle clé dans le drame survenu. Le regard la suit au travail et au quotidien. Le côté froid de l’entreprise se ressent de plusieurs manières, il apparaît comme blanc, gris, impossible de ressentir un sourire, rien, tout est glaçant. Aucun sentiment ne doit se révéler. Les larmes d’une collaboratrice semble mal venue et mal vue. Les émotions n’ont pas le droit de s’exprimer, seul le profit compte.

Les techniques de management modernes se dévoilent sous les yeux des spectateurs. Etonnantes, froides… presque destructrices. Le monde du travail apparaît peu engageant. Je regrette le changement un peu trop rapide, trop radical de l’héroïne. Comme si elle découvrait d’un coup les conséquences de ses actes. Ca m’a dérangée et un peu surprise. La voir basculer, prendre fait et causes pour les employés, tenter de rétablir la vérité sur les conditions de travail et le plan économique ont un côté fascinant. Mais c’est vrai que parfois des points de ruptures brisent tout. Le ton mécanique coupe et brusque un peu. Il m’a fait décrocher par moment. Dommage, car le fond est intéressant, les idées posées aussi. Le sentiment de froid qui se dégage appuie bien sur le ressenti que l’humain n’est qu’un chiffre dans une entreprise. Je suis ressortie mitigée de la salle de projection. De bonnes pistes, mais le rendu se déroule d’une façon qui me laisse perplexe.

Au final, Corporate repose en très grosse partie sur la talentueuse interprétation de Céline Salette. Il pose des questions, pousse à s’interroger sur la place d’un employé dans une entreprise, sur son libre-arbitre, sur les pouvoirs et les désirs des sociétés pour mener leur plan à terme… La psychologie et la manière de poser l’intrigue comme un thriller sont intéressantes, le film trouvera échos dans plusieurs foyers.

 

☙ Merci à Diaphana Distribution pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 6+/10 ☙

☙Informations:☙
Distribution: Diaphana Distribution
Date de sortie 5 avril 2017
Durée: 1h 35min
De Nicolas Silhol
Avec Céline Sallette, Lambert Wilson, Stéphane De Groodt
Genres Thriller, Drame
Nationalité Français
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *