[Avis Lecture] Wild Riders – Tome 2 : La course sauvage de Jaci Burton

Jaci Burton fait partie des auteurs dont j’aime souvent les romans. L’idée d’une romance chez les bikers me séduisait. En août, j’avais tenté le premier tome des Wild Riders la chevauchée sauvage. J’ai récidivé l’expérience avec le second volume.

Synopsis:
Il renoncerait à tout pour la protéger du danger… et de lui-même.

Depuis que Jessie a abandonné son enfance dans la rue pour vivre au milieu des Wild Riders, ils la considèrent tous comme leur petite sœur. À l’exception de Diaz Delgado. Il l’a vue devenir une magnifique jeune femme, mais refuse de succomber aux désirs qu’elle lui inspire. Il ignore que Jessie a toujours été attirée par lui, son corps de rêve et la passion qu’elle voit bouillonner au fond de ses
yeux noirs. Lorsqu’elle décroche sa première mission avec Diaz et Spencer, elle est folle de joie: c’est l’occasion de prouver qu’elle n’est plus une gamine immature!
En infiltration dans un gang de bikers soupçonné de trafic d’armes, Diaz lutte désespérément pour résister à la sensualité envoûtante de Jessie, bien décidée à lui faire ouvrir les yeux sur la passion dévorante qui les anime tous les deux…

wild-riders,-tome-2-la-course-sauvage-Jaci-Burton

Mon avis:
Autant vous dire tout de suite, j’aime les histoires de motards justiciers. Je craque. C’est un peu comme un appel à lis moi lis moi. J ‘ai du mal à résister à la tentation. Cherchant une lecture sans prise de tête, légère et avec du suspense, j’ai opté pour la romance entre Jessi et Diaz.
Je pensais que je n’accrocherai pas. J’hésitais. Le premier n’avait pas laissé des souvenirs impérissables à ma mémoire.

Jessie a le don d’attirer les regards. Les Wild Riders sont son foyer depuis ses 16 ans. Elle a bien grandi depuis son arrivée. Si seulement les autres membres du groupe pouvaient s’en apercevoir, surtout un en particulier. Mais tous semblent la considérer comme une enfant.
Jusqu’au jour où Grange l’affecte à une enquête de trafic d’armes liée à un club de bikers avec des extrémistes. La jeune héroïne a déjà eu l’occasion d’entrer en contact avec les motards mis en cause. L’occasion de montrer de quoi elle est capable lui saute aux yeux. Elle saute sur l’opportunité. A elle la compagnie de Diaz et spencer.
Petits soupirs, Diaz c’est l’huile sur le feu, la cerise sur le banana split pour Jessie. C’est sa kryptonite. Un fantasme sur pieds qui ne paraît pas être conscient du trouble qu’il fait naître chez sa partenaire. Les apparences sont trompeuses, car le séduisant biker crève d’envie de découvrir plus en profondeur les courbes de la jeune femme. Plusieurs points le freinent. La mission s’avère pour lui, une vraie galère, car impossible d’ignorer ses étincelles et ses réactions face à Jessie dans un terrain inconnu à la proximité réduite par les événements.

Diaz va devoir trouver le moyen de cacher son érection perpétuel quand il croise notre héroïne. Il ne souhaite pas briser leur amitié. Notre justicier cache des blessures, il craint de faire souffrir la belle s’il cède à ses pulsions. C’est sans compter sur le charme et les propres ressentis de Jessie. Ses instincts réussiront-ils à être savamment dosés pour offrir une belle relation entre les deux ? Comment considérer comme une petite sœur une jeune femme qui vous attire comme le soleil ? Qui rayonne de sensualité et qui vous met sur des charbons ardents ?

Les choses se compliquent quand Diaz et Jessie devront se faire passer pour un couple. Les sens montent en puissance. L’attirance créée des étincelles. Et si les deux héros étaient faits pour combler l’autre ? Pour calmer ses peurs ? ses craintes ? A eux de le découvrir.
Au final: Je suis surprise d’avoir passé un agréable moment de lectures. Jaci Burton possède définitivement le don pour décrire les scènes de sexes d’une manière senuselles, intenses, explosives. Peut-être que j’aurai imaginé des instants plus trashs, plus percutants. Peut-être que mon esprit a trop Sons of Anarchy en fond quand il croise des motards. Trop lisse, trop gentillet, trop en retenu. Quoi que ça permet de souffler sans avoir la nausée (et pire) devant les atrocités commises par les protagonistes. La violence aurait pu être plus poussée, plus brut. (Et là je passe pour un être sanguinaire… bon on est loin de la saga Hell’s Horsemen
de Madeline Sheenan. Toutefois, le charme agit. Le tome se place un cran au-dessus du premier. L’histoire d’amour s’avère douce, plaisante à suivre. Sans être inoubliable, un récit qui pousse à vouloir lire la suite.

Ma note:

7/10

Informations:
Série Wild Riders (5 livres)
Titre vo: Riding Temptation (Wild Riders #2)
Auteure: Jaci Burton
Photo : © Shutterstock
Traductrice : Lise CAPITAN
Date de parution : 30/10/2015
Prix : 7.20 €
Editions: Milady Romance
Collection: Suspense
Nombre de pages : 408
Thématiques: Romance, Erotisme, Suspense, Motard, Romance Contemporaine, Aventure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *