Petit Scarabée que la chance soit avec toi Opus #1

Une nouvelle rubrique que j’inaugure, un petit méli mélo de mes détours sur la toile. Avec des pointes de jeux. Car qui n’aime pas tenter sa chance? Un mémo des lots assez sympathiques que vous pouvez trouver ci et là en ce moment. Des lectures, des articles, des mots qui m’ont marqué dans la semaine.

Le Chaperon Rouge est à l’honneur :
Sur Facebook de l’éditeur Michel Lafon, le jackpot se trouve chez Films de Lover avec la cape de Valérie.

Thor

En voici en voilà: des jeux vidéos, des clés usb, des t-shirts, des goodies.

Une envie de voir l’Etrangère? le Bureau d’Information en France du Parlement européen vous invite à une projection gratuite, le lundi 9 mai 2011 au Forum des Images.

Niveau lecture:


Cette semaine j’ai dévoré True Blood en version comics, je n’ai pas terminé les saisons 2 et 3 de la série, je me suis retrouvée un peu perdue pour re-situer l’histoire au début. L’ambiance du Merlotte, Sookie, Bill et Eric, un joli récit inédit écrit par le créateur de la série Alan Ball. La plume est accompagnée par des dessins magnifiques de David Messena. Les fans de la version télévisuelle retrouveront les personnages, leurs tics et leur caractères. L’intrigue se devine, elle se lit rapidement et n’a pas réellement de surprises sur son dénouement. Par contre, les secrets de divers protagonistes se révèlent intéressants et captivants dans un sens sans pour autant être transcendant. L’univers des vampires est bien retranscrit même si la vraie vedette se cache derrière la créature qui retient tout le bar captif. Une plongée avec des vampires, du sang et du sexe sans la touche « so cute » de Sookie.


Mercy Thompson: Tome 1: Retour aux sources. Merci au Monde de la Bit-lit pour le lot. Etrange de mettre un visage sur Mercy, même si le design, les formes de l’héroïne mis en valeur sur les couvertures des romans sont conservés. Mon imagination a fait son chemin sur les descriptions ainsi que sur Adam et Stefan (ce dernier a un look franchement horrible à mille lieux de mes idées). La qualité graphique est inégale. Par moments, c’est sombre, et je passe sur les impressions d’avoir loupé un épisode dans les cases. Pour Adam, je suis perplexe sur sa force, dans les romans, il est un tantinet plus costaud que Mercy, là c’est loin d’être le cas. Les caractéristiques de chacun des protagonistes semblent respecter, du moins dans les grandes lignes. Je reste dubitative sur la suite des aventures. En attendant, je retourne à la version roman de Patricia Briggs. Le comics a réussi à me donner encore plus envie de suivre les aventures de la mécanicienne changeling. Je suis mitigée, curieuse de voir la suite cependant. Juste pour le plaisir de voir des vampires et des loup-garous autour de Mercy puis de découvrir le visage en bande dessiné de Samuel. .

Les deux comics ont une belle facture, comme d’habitude j’ai envie de dire, Milady Graphics réalise du très bon ouvrage de la couverture à la traduction.

Pour les blogs que je dévore, je noterai juste le changement de design de Shunrize et les mots de Delphine sur Signature la série j’ai pas réussi à les poser personnellement. Au passage la fin avec Joséphine L’ange gardien prête à sourire, j’aurai plus comparé avec un Dexter made in France sans le charisme.

2 commentaires sur “Petit Scarabée que la chance soit avec toi Opus #1

  1. Eh oui je compare également Signature à Dexter ;-) :

    « Les aficionados des séries US trouveront tout cela un peu trop réchauffée avec un manque d’originalité, on pensera notamment à Dexter, The Sentinel, pour certains aspects du personnage de Toman, et même Six Feet Under (ou le film le Prophète) pour la vision des morts qui reviennent le hanter… »

    Merci en tout cas pour le lien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *