[Disney]La princesse et la Grenouille

Lors de la 6eme soirée Family & Friends d’Allociné, une projection d’un nouveau dessin animé de Disney était proposé: La princesse et la Grenouille. Un retour aux sources après 5 ans, les dessins aux crayons reviennent après un passage à la 3D. Un petit air de nostalgie pointe son bout du nez dès les premières images du film.

Qui ne connait pas Disney? Qui n’en a jamais eu un au moins une fois dans son enfance lève le doigt. J’ai pu l’instant d’une séance retournée dans la peau d’une petite fille de 6 ans ( oui j’aime bien cet âge, il est beau et encore plein de rêves)

Dans la pure tradition de Walt Disney Pictures, nous plongeons dans un monde magique où tout est possible. L’animation est réalisée par John Musker et Ron Clements ( vous devez avoir la Petite sirène et Aladdin qui vous viennent en tête).

Synopsis (Disney):

Sur les bords du Mississippi, dans les années 20, La Nouvelle-Orléans vibre au son du jazz et de la romance. Pourtant, la belle Tiana n’a pas une minute à perdre en rêvant à l’amour. Passionnée par la cuisine, elle se consacre entièrement à son plus cher désir : devenir une restauratrice à succès et accomplir ainsi le rêve de son père. Mais malgré ses efforts, les obstacles se multiplient.

Un séduisant jeune prince, Naveen, vient d’arriver en ville, attiré par sa passion du jazz. Gâté, irresponsable et paresseux, le jeune homme a jusqu’ici compté uniquement sur son charme pour réussir dans la vie. Sa richesse et son rang attirent le malfaisant Dr Facilier, un sorcier qui pratique la magie noire. Ne parvenant pas à profiter de la fortune du prince, Facilier se venge, et le transforme en grenouille.

Naveen persuade Tiana de lui donner un baiser pour qu’il retrouve sa forme humaine. Mais le résultat n’est pas celui espéré : c’est la jeune fille qui est à son tour métamorphosée en batracien. Voilà nos deux amphibiens errant dans le bayou, traqués par des chasseurs de grenouilles. Ils espèrent trouver de l’aide auprès d’une mystérieuse sorcière âgée de 197 ans, Mama Odie.

Au fil de leur périlleux voyage, Tiana et Naveen vont rencontrer une luciole cajun éperdue d’amour, et un alligator joueur de jazz. Face au danger, ces deux « grenouilles » vont apprendre à voir le meilleur l’une chez l’autre, à surmonter leurs différences et à faire face ensemble aux épreuves. Elles vont aussi découvrir que les rêves peuvent devenir réalité… mais jamais comme on s’y attend !

Sortie aux Etats-Unis: le 11 décembre 2009

France: le 27 janvier 2010

Durée: 1H37

Avis:

Je me suis littéralement laissée emporter par l’histoire du début à la fin. J’ai eu les yeux pétillants tout le long et j’ai revu tous les vieux Disney de ma tendre jeunesse (et les plus récents aussi je l’avoue). J’ai apprécié la princesse Charlotte peste et malgré tout attendrissante. Ses grimaces sont à se tordre de rire.

Les points positifs:

  • les divers clins d’oeil aux autres dessins animés du catalogue Disney comme Lilo et Stich, les contes: Cendrillon, Belle au Bois dormant, blanche neige, La petite Sirène. Sur des formes pas toujours évidentes à reconnaitre : des vêtements (les princesses), les poupées (l’une des poupées vodoo ressemble fortement au doudou de Lilo), les déguisements au bal du Mardi-gras, la musique…
  • Les dialogues et les répartis des personnages. Pas toujours tendres.
  • Les musiques m’ont remis en tête les Aristochats. Le Jazz, les chansons nous transportent le temps d’un morceau.
  • Les personnages ressortis du placard comme le crocodile. Rhôoo le crocodile. Il est franchement à mourir de rire. Et que dire de Ray??? Une luciole pareille j’en veux une tout simplement. Une petite bête qui aime son Angeline au delà des apparences et fait passer ses amis avant tout.
  • L’optimisme et le côté: tous les rêves sont possibles. La magie de rêver petit que le monde transforme en grandissant.

Les points négatifs:

  • Le couple parfait Tania et Naveen n’est pas mixte. Comme si un couple noir et blanc aurait pu être choquant.
  • Le cliché la jeune fille riche est blanche, la noire est pauvre. Charlotte est une princesse sur le papier dans un sens mais une vraie peste. Tania serveuse avec plusieurs emplois recèle en elle toutes les qualités d’une vraie princesse de conte de fée: bonté, passion, gentillesse…
  • Le Docteur Facilier est certes un méchant mais pas aussi cruel et horrible qu’une sorcière ou une Cruella ou le Maire de l’Etrange Noël de Monsieur Jack. Il aurait pu faire bien plus de frayeurs, une belle frousse aurait été la bienvenue. Les ombres qui partent à la recherche du Prince Grenouille ne sont pas exploitées au maximum de leur potentiel horrifique. J’ai eu un petit goût fade avec les tours de « magie » du Docteur. De même pour ses acolytes. Dommage. Ca aurait retiré ce côté vilain un peu trop facile à battre. Un bon gros vilain qui vous colle les tripes à votre siège, voilà ce que j’aurai aimé, j’ai du vieillir…

Conclusion:

Loin d’être déplaisant La princesse et la Grenouille s’avère divertissant. Le méchant Docteur Facilier est un poil pas assez mordant. Les musiques et les personnages secondaires appuient merveilleusement le tout. Si vous avez envie de plonger votre nez dans un bain de jouvance, un petit retour dans le passé, au temps de votre innocence, foncez le voir!!! La salle était remplie de rires. J’ai eu l’impression de devenir une princesse de conte de fée comme quand je les dévorais. J’avais peut-être besoin de ça ce soir là ou tout simplement une partie de moi reste un grand enfant. L’un ou l’autre, peu importe, ce Disney vaut d’être vu pour oublier les effets 3D qui inondent les écrans cinématographiques.

D’ailleurs l’un de vous pourrait-il me dire le titre du dernier dessin animé de Disney sans 3D??? :wink:

J’irai avec mes Moopys sans aucune hésitation.  Je le conseille pour les enfants dès 3 ans. Ils adoreront si ce n’est pour l’histoire d’amour pour les grenouilles, le bayou… sans compter les voix et les plaisanteries. Il est d’avantage pour les petites filles que les garçons, les princesses et le plan de « je veux un mari » ça intéressera moyen mes loupidoux. J’en connais deux qui vont bien rire et pleurer -et cela pas forcément pour les mêmes raisons.8-) – je vous donnerai leurs impressions. :wink:

ps: je tiens à remercie mon deux larrons : Paul et Larry :kiss: – je n’ai pas dégringolé les marches :-o

copyright: Walt Disney Pictures. Vous trouverez le site officiel ici

2 commentaires sur “[Disney]La princesse et la Grenouille

    1. @Geek et des lettres 6 ans c’est l’âge idéal pour apprécier la magie de la jolie Tania :wink:
      Mon grand a presque 5 ans et il a trouvé la bande annonce à croquer avec les animaux.
      Le film est largement compréhensible pour les petits, pas de moments trop longs du moins j’en ai pas eu l’impression.
      Et par ailleurs, les personnages sont vraiment attendrissants, encore plus pour une petite fille :)
      Ta fille devrait apprécier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *