{Crok’Lecture} Un tout petit rien de Camille Anseaume

Honte à moi diront certains, je ne connaissais pas vraiment le blog de Camille Anseaume. J’avais lu plusieurs fois son nom. La sortie de son premier roman a retenu mon attention pour son sujet délicat. J’ai résisté avant de craquer pour un exemplaire. Je me suis retrouvée happer pendant plusieurs minutes à travers une plume délicate, tendre, parfois drôle, parfois dure.

Couverture Un tout petit rien de Camille Anseaume ed Kero

Un tout petit rien, deux petites lignes sur un test de grossesse. Ce petit battement qui la traverse quand elle découvre la nouvelle. Le style permet de se poser comme si l’héroïne était là toute proche. J’ai souri, j’ai ri et j’ai pleuré à travers l’histoire de Camille Anseaume tour à tour incisive, piquante, bouleversante et tellement forte.

Synopsis:
On n’a ni projets ni même le projet d’en avoir. Le plus gros engagement qu’on ait pris ensemble, c’était de se dire qu’on s’appellerait en fin de semaine. C’était quand même un mardi. On s’aime surtout à l’horizontale, et dans le noir, c’est le seul moment où on n’a plus peur de se faire peur, où on ose mélanger nos souffles sans redouter que l’autre se dise que ça va peut-être un peu vite. C’est beaucoup plus que sexuel, c’est beaucoup moins qu’amoureux. C’est nos culs entre deux chaises, c’est suffisant pour faire semblant de faire des bébés, pas pour en avoir.

Au fil du livre, les doigts tournent la page sur des mots plein d’humour, magnifiques, simples, complexes, savoureux et touchant. J’ai eu les larmes aux yeux en refermant ce petit bijou après la dernière ligne. Le dernier point qui n’en est pas vraiment un. C’est une aventure, une porte qui s’ouvre, une nouvelle vie. Un tout petit rien qui n’en est pas un. Un tout petit rien qui se fait sentir petit face à cette auteure talentueuse, à cette prose qui te fait regretter de ne pas avoir plonger avant dans la lecture de son blog Café des filles et de ses écrits.

J’aimerai tant vous dire combien j’ai été retournée comme une crêpe, comment j’ai été émue, combien j’ai vibré mais les mots me manquent. Lisez Camille Anseaume. Touché droit au but, ma part maman a complètement capitulé. Je me suis pris à aimer, à espérer, à attendre, à guetter, à appréhender les émotions de la jeune femme. J’ai eu envie de la prendre dans mes bras, de ne plus la quitter, de la voir relever la tête, de la voir aller de l’avant avec son « tout petit rien ». J’ai une boule dans la gorge encore plusieurs heures après et un coeur palpitant merveilleusement.

Ma note:

10/10

Informations:
Auteur: Camille Anseaume
Editions: Kero
Pages: 252
Prix: 17 euros
Existe en format numérique.
Sortie: 10 février 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *