[Avis Livre] Les Duchesses, Tome 3 : Lady Harriet de Eloisa James

Je continue dans ma lancée la saga Les Duchesses. Le charme de la plume de Eloisa James agit comme un bonbon sur mon cœur, doux, tendre et sucrée. Ces écrits pourraient très bien rentrer dans mes lectures doudous. Ces moments d’évasion donnant le sourire. Ces petits instants swooney. L’auteure a le don pour créer une histoire pleine de magie. Les personnages dépeints ont tous un quelque chose en plus qui fait papillonner le cœur. (Le mien en tout cas il craque littéralement pour la brochette des différents protagonistes nés sous l’imaginaire de James).

Synopsis:
Jeune veuve de vingt-sept ans, lady Harriet, duchesse de Berrow, s’ennuie. Lorsqu’une amie effrontée annonce son intention d’aller « perdre son innocence » dans le temple de la débauche, à savoir Fonthill, la demeure du sulfureux lord Strange, Harriet décide de l’accompagner pour mettre du piment dans sa vie. Mais impossible de s’encanailler sous sa véritable identité. C’est donc déguisée en homme qu’elle arrive chez le séduisant Jem Strange. Mais les choses se corsent lorsque ce dernier, jugeant ce « M. Cole » bien trop efféminé, entreprend de faire son éducation virile… tout en luttant contre une inexplicable attirance qui le déstabilise au plus haut point !

Mon avis:

les-duchesses-tome-3-lady-harriet-eloisa-james

Le tome 3 Lady Harriet permet de suivre une nouvelle Duchesse. A la fin du second opus, l’héroïne se portait volontaire pour accompagner lady Isidore s’encanailler chez lord Strange. Suite à une discussion avec De Villiers, notre jeune veuve décide de se déguiser en homme. Cette solution lui ouvre une multitude de libertés et lui offre la possibilité de sortir de son carcan. Exit les franfreluches, les robes, les échanges guindés, notre Harriet découvre un monde où elle peut s’exprimer sans crainte, et voir même se libérer de ses soucis.

Les situations qui découlent de son choix s’avèrent parfois très drôles. Harry a le don de se mettre dans des positions étonnantes. Il attire le regard de Lord Strange. Ce dernier tente de résister à l’attirance que le jeune homme induit dans son cœur et son corps. Père, un peu loufoque, il a renoncé à l’amour après la mort de sa femme. Il s’enferme dans sa propriété, le héros est le jeu d’une très mauvaise réputation. Le libertin notaire décrit par ses pairs, nous apparaît différement, complexe, attachant, divinement bousculé et titillé par son étrange ami Harry. Son rôle d’initiateur de la vie confié par De Villiers pour Harry nous amuse, nous détend et donne naissance à bien des moments intenses en émotions. Le sourire s’installe très rapidement.

Lord Strange est mystérieux. Jem m’a fasciné. Au fil des chapitres, l’énigme autour de ce personnage se dévoile. Le cœur cède en même temps que celui de notre Harriet-Harry. Fascinant par toutes ses failles cachées, ses blessures et sa quête d’amour, le héros trouve un pendant magnifique dans notre Lady. Son comportement se retrouve perturbé par Harry. Prenant son rôle au sérieux, le voilà qui décide d’initier notre héroïne à l’équitation, à l’escrime, aux plaisirs charnels… Il se sent revivre tout en étant retourné car le voilà qui se sent fébrile pour un autre homme. Les relations se compliquent pour notre plus grand plaisir.

Leur duo est une pépite. Ca crépite, ça brille, ça étincelle. La romance se teinte au fil des pages d’un sourire qui ne nous quitte pas. J’ai adoré les héros. Tous les deux possèdent des caractères captivants. Sans compter sur la délicieuse et impertinante jeune fille de Jem, elle promet de faire tourner bien des têtes plus tard. Puis, les retrouvailles avec Lady Isidore, Lady Beaumont… valent le détour. Et De Villiers, Léopold décidément vous m’intriguez de plus en plus.

Au final: Un troisième tome avec des personnages originaux pour leur époque historique, qui n’ont pas froids aux yeux, savent faire fie des convenances et suivre leur cœur. Eloisa James possède définitivement une plume sensationnelle. La petite pointe décalée, de folie tendre pour ses personnages pousse à tomber amoureux d’eux. Sans être une intrigue qui sort des sentiers, la romance de Lady Harriet marque des points. Si vous cherchez une lecture pour rire, sourire, pour frissonner, vous avez choisi la bonne saga. Le charme demeure et semble même gagner en puissance.

Ma note:

8,5/10

Informations :
Série : Les duchesses
Volume : 3 /7
Auteure : Eloisa James
Traduction : Nicole Hibert
Anglais : Duchess By Night
Editions : J’ai Lu pour Elle
Collection : Aventures et Passions
Genre : Historique
Thématiques : Régence, Romance historique, Passion, Amour.
Date de parution : 26/08/2015
Nombre de pages : 384
Prix : 6,95 euros en version papier, 5,49 euros en version numérique

Vous pouvez acheter le livre sur le site des éditions J’ai lu pour elle par ICI.
N’hésitez pas à suivre toute leur actualité sur la page Facebook qui leur est consacrée ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *