[Avis] Les chemins de l’espoir de David Boyd

Synopsis:

Un joueur de baseball professionnel avec un problème de drogue est forcé à aller en cure de désintoxication dans sa ville natale, trouve un nouvel espoir quand il est honnête sur son passé en dent de scie, et accepte le poste d’entraineur d’une équipe de jeunes.

photo-Home-Run-Les chemins de l'espoir David Boyd

Mon avis:

Avis en demi-teinte. Les chemins de l’espoir se noie, il oublie de traiter du problème du joueur de base-ball. David Boyle survole tout le long du film la raison de son addiction. Le passé s’installe en filigrane. Le père abusif, alcoolique se devine. Seulement, la cure de désintoxication apprend davantage les secrets des personnages principaux que celui de son héros. Scott Elrod incarne quasiment à la perfection Cory. Suite à un enchaînement de circonstances, l’arrogant joueur se retrouve à la tête d’une petite équipe de base-ball. De là, tout changera. Le héros retrouve son amour de jeunesse interprétée par Dorian Brown, qui n’hésite pas à avoir la dent dure envers lui. Par la suite, sa réaction se comprend. L’agent de Cory sort du lot: Vivica A. Fox est pétillante.

L’histoire manque d’un coup de poing émotionnel pour faire vibrer totalement la corde sensible. L’ajout de la cure version religion, amour de Dieu risque d’en bloquer plus d’un. Le côté sport offre de magnifiques moments de sagesse, de tendresse et de passion. Seulement, l’ensemble ne permet pas un home run frappant. Les Chemins de l’espoir titille la corde fragile, fait couler des larmes et présente les blessures du coeur avec lesquelles il faut avancer dans la vie d’une manière inégale. Néanmoins l’atout charme total est incontestablement Scott Elrod (Du sang et des larmes) qui illumine toutes ses scènes, ses regards perdus, ses émotions se touchent à fleur de peau. Un acteur à surveiller.

Ma note:

6/10

Informations:

Sortie: 9 avril 2014 / Distributeur: Sony Pictures Home Entertainment/ Genre: Drame
Titre Vo: Home Run
Casting: Scott Elrod
Dorian Brown
Charles Henry Wyson
James Devoti
Vivica A. Fox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *