[Avis] A pas de loup d’Olivier Ringer

Synopsis :
Dans un monde pas si lointain, à une époque pas si éloignée, vivait une petite fille comme les autres. Pourtant, elle était pratiquement certaine d’être invisible aux yeux de ses parents. Pour s’en assurer, elle décida de disparaître et alors débuta une aventure extraordinaire…

A pas de loup offre l’occasion de se mettre dans la peau d’une enfant de 7 ans. Le film tourne autour de l’héroïne Cathy, la caméra retransmet son regard, la voix narrative est la sienne permettant de rentrer totalement dans le récit. Ses pensées, sa vision du monde se posent sur l’écran. C’est assez étrange au départ de vous retrouver dans les chaussures d’une ptichoune de la taille d’un de mes enfants. J’ai eu un aperçu de son univers. De ses axes de vision à lui petit bout dans un monde d’adulte. Parents, les interrogations sont nombreuses: que voit notre poussin? et ses idées dans sa petite tête à quoi cogite-t-il?

Ici, Olivier Ringer et Yves Ringer réussissent à poser une très belle interrogation sur la place d’un enfant dans la famille. Ils parviennent à montrer la thématique du lien parents-enfants sans étouffer. J’ai un regard un peu différent n’ayant pas d’enfant unique. Néanmoins je vois bien le constat terrible de ma progéniture sur nos actes à nous leur parents. Les voyages en voiture sont pour eux un moyen de chercher, de voir leur père et leur mère sous un autre angle. Ils cherchent l’attention, les marques d’amour. Ici, Cathy joue à sa console. Pas un mot d’échanger, l’ambiance instaurée est lourde. 

J’aime assez les remarques que les pensées de l’héroïne ont fait naître chez mes garçons. Ils réfléchissaient et tremblait avec Cathy. L’univers enfantin qui laisse place à l’adolescence, se dessine délicatement. J’ai souri à plusieurs reprises. Cathy semble grandir de son périple. Elle est débrouillarde, attachante et divine. La jeune Wynona Ringer irradie. J’ai été bluffée par son aventure. Mes 3 Moopys ont adoré. Ils ont rigolé. Je vous raconte pas en détails le film, mais attention aux pommes de pain. Les miens ont décidé de tenter une expérience avec suite aux essais de Cathy. Pour le titre, joli clin d’oeil,la bête est effrayante mais représente une très beau paradoxe, les apparences peuvent être trompeuses. Je vous laisse le découvrir. 

Un film pour toutes les personnes qui se sont senties un jour invisible.

Avis des Moopys: Cathy courageuse, elle se débrouille comme une grande dans un paysage magnifique. Elle est grande pour vivre toute seule dans la forêt. Moi j’aurai pas tenter le coup. Tu sais, parfois les parents ils se fâchent ou agissent dans leur monde mais ils ont toujours une pensée pour nous. (Bon, moi je suis scotchée, par les remarques, je ne dois pas être si atroce que ça en mère au final). Merci à mes poussins de me signaler que je n’aurai jamais survécu en forêt vu ma maladresse. :wink:
3 Moop raisons de voir A pas de loup:
  • Originale de donner la parole à une pitchoune de moins de 10 ans. Interrogation du lien-enfant délicatement mis en scène.
  • Les enfants dès 5 ans sont scotcher par la grande Cathy
  • Le lien enfant nature et animaux a de quoi faire rêver l’adulte pressé.

Note:8/10
Film à partir de 6 ans.
Au cinéma le 11 avril 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *