Too late- Colleen Hoover

Critique roman: Too late de Colleen Hoover

Too Late est une découverte intense. Percutante. Remuante. Bouleversante. J’étais curieuse de lire le roman de Colleen Hoover. Je ne rate aucune de ses sorties. Et je n’ai pas été déçue du voyage. Accrochez vos ceintures. Les émotions fortes vous attendent au tournant.

☙Synopsis:☙

Est-il trop tard pour éviter le pire ?

Sloan est une jeune femme comme beaucoup d’autres. Elle est étudiante, a un copain, Asa, dont elle partage la vie depuis plusieurs années. Mais si les débuts de leur relation ont été idylliques, Sloan sait maintenant qu’Asa est un homme perturbé, aux règles morales très floues. Elle est malheureusement coincée dans cette liaison toxique car Asa a des moyens de pression sur elle : il l’aide à financer la prise en charge de son petit frère handicapé. Cela suffit pour qu’elle accepte cette situation toxique.

En fac, elle va faire la connaissance de Carter. Il a l’air d’un étudiant comme les autres, sauf qu’elle va le retrouver aux côtés d’Asa, associé à ses affaires de trafics. L’intérêt qu’il avait éveillé en elle s’éteint alors aussitôt.

Mais elle va croiser Carter très souvent puisqu’il travaille avec Asa. Qui est vraiment Carter ? Il la fascine de plus en plus. Comment va réagir Asa qui voue un amour possessif à Sloan ?

Asa, Carter et Sloan évoluent dans une atmosphère de plus en plus trouble et tendue. Quelle issue trouveront-ils à cette dangereuse situation ?


☙Mon avis:☙
Too Late s’avère une lecture différente de la gamme d’émotions habituelles de Colleen Hoover. Elle est plus sombre, plus brute. Sa trame aborde des sujets délicats. Il fait aimer un être particulier Asa. Oui aimer malgré ses actes. C’est déroutant. Malsain dans un sens. Il vous retourne. Il vous secoue.

Sloan emporte dans un tourbillon. L’envie de la voir heureuse fracasse le coeur. Surtout vu toutes les épreuves traversées. Carter changera-t-il la donne? J’ai été émue aux larmes. J’ai fini avec une boule au ventre le roman. Je me suis laissée porter par la plume de Colleen Hoover. La magie est toujours là. Différente. Etonnante. Surprenante. Elle prend un tournant proche d’un thriller. Elle m’a secouée. La psychologie joue un rôle important. Dans les moments noirs, dans les profondeurs, il ressort des instants doux, romantiques qui égratignent, captivent et emportent.

L’auteure prend le risque de sortir de son carcan. Elle donne vie à un récit qui traite de thèmes forts. La maltraitance, les abus et bien d’autres choses sont dépeints sans fioritures. Rien n’est épargné. Rien n’est mis au hasard. Les rebondissements sont nombreux. Les pistes se dessinent avec des brins d’espoir. Les personnages se montrent fascinants chacun à leur manière. Je redoutais un triangle amoureux. Et il est totalement différent de ce que j’aurai pu imaginer.

Sloan est amoureuse d’Asa. Du moins, l’était-elle, avant qu’il ne la brise. La réalité a rattrapé avec le temps leur romance. Les vrais visages se dévoilent. La vérité se met en place. Brûlante. Terrible. Affreuse. N’ayant pas la force de le quitter, l’héroïne reste à ses côtés, subi son sort. Jusqu’à l’arrivée de Carter, le récit change. L’alternance de points de vue accentue cette impression. C’est comme assister à une descente aux enfers et voir un ange se relever doucement. Les épreuves ne sont pas de tout repos.

Carter est le héros parfait, doux, tendre, protecteur… agent infiltré… Le coeur fond avec lui. Asa est son opposé. Le jour et la nuit se côtoient dans un ballet pour conquérir Sloan, la sauver ou la briser tour à tour. Le lecteur suit la route. Asa, nom d’une noisette, c’est le bad boy horrible, cruel, glauque, méchant au possible, capable d’acte inimaginable qui est dépeint. Etonnant de la part de Colleen Hoover. J’ai été perturbée, fascinée par cette vision d’un être aux antipodes de ses personnages masculins gentils et charmeurs. Son comportement retourne les tripes. Il pousse à pleurer, à avoir envie de protéger Sloan, de la sortir de là. Asa est effrayant dans son genre. Littéralement. Son emprise sur Sloan est teintée d’un cocktail déroutant, entre amour et haïne. La folie règne à ses côtés. Une atmosphère particulière se dégage de Too Late. Très particulière.

Too Late ne ménage pas le coeur. Il le maltraite. Il le bouscule. Colleen Hoover écrit une romance qui sort de ses tons habituels. Elle ne sera pas à glisser dans toutes les mains. Les âmes sensibles seront malmenées. Les mots se parent d’un voile plus sombre, plus brut comme je l’ai indiqué plus haut, qui frappe d’un direct et met K.O. Brut. Violent. Addictif. Étonnant car l’histoire a une note de lumière dans les ténèbres.

☙Ma note:☙

🌟9+/10🌟

☙Informations:☙

Auteure: Colleen Hoover
Traduction:
400 pages
Editeur : Hugo Roman
Date de parution: 3 mai 2018
Collection : New Romance

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *