[Test] DVD Robocop de José Padilha


Après avoir bâti sa fortune grâce à des drones militaires, la multinationale OmniCorp vise désormais un nouveau marché : ils veulent introduire les robots dans la vie quotidienne. Lorsque Alex Murphy, excellent policier, père et mari modèle, est presque tué dans l’exercice de ses fonctions, c’est l’occasion rêvée… OmniCorp le choisit pour en faire son premier « RoboCop », un prototype mi-homme mi-robot. Bientôt, il y aura des RoboCops partout, dans chaque ville, ce qui garantira une fortune pour les actionnaires de la société. Mais ils ont oublié une chose : à l’intérieur de la machine, il y a un homme…-

DVD Robocop 2014

 

Avis d’Arnaud:

Robocop version 2014 offre un spectacle visuel très plaisant. Il est moins violent aussi bien dans sa forme que son fond que le personnage que j’avais apprécié 1987. Alex Murphy subit une modernisation qui ravira certains et déplaira à d’autres. L’atmosphère dégage un dynamisme sans temps mort. Le film passe rapidement. Les divers clins d’oeil installés à l’oeuvre de Paul Verhoeven sont superbes.
Petit bémol sur le son, les dialogues subissent une perte sonore là où la musique gagne en gamme. Dommage de jouer de la télécommande. Les sons de bruitage font sourire avec les pas de Robocop. Le long métrage offre un divertissement agréable pour se détendre avec un casting remarquable. Même si tous les personnages ne possèdent pas le même développement.

Avis d’Audrey:
Robocop nouvelle mouture est un savoureux plaisir coupable. Le genre de film que vous regardez sans vous prendre la tête avec un grand sourire. De l’action, des personnages divertissants, des effets visuels qui permettent de remettre au goût du jour Alex Murphy.

Informations:

  • Sortie DVD/Blu-Ray le 4 juin 2014.
  • Conçu par José Padilha
  • Avec Joel Kinnaman, Samuel L. Jackson, Michael Keaton, Abbie Cornish et Gary Oldman

Bonus:

v  La combinaison de RoboCop (14’)

v  L’Illusion du libre arbitre (8’)

v  Protéger et servir (6’)

v  Scènes coupées (4’)

v  Omnicorp corporate (3’)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *