[Série] Pilote Hell On Wheels 1.01

Hell on Wheels est la dernière série événement d’AMC, la chaîne câblée américaine à qui l’on doit notamment Mad Men et The Walking Dead. Le premier épisode a été diffusé aux Etats-Unis le dimanche 6 novembre. Le pilote offre un voyage dans les déserts américains après la guerre de Sécession. L’installation des chemins de fer en avant, la vengeance du héros Cullen Bohannan brillamment interprété par Anson Mount, la question de la population noire et sa place de la société, baignent dans le souvenir du conflit armé qui a opposé les Nordistes et les Sudistes.

Synopsis : Cullen Bohannan, un ancien propriétaire d’esclaves et soldat, est déterminé à venger le viol et le meurtre de sa femme en traquant et tuant les soldats de l’Union responsables. Il se retrouve alors dans le Nebraska à l’époque de la construction de la ligne ferroviaire transcontinentale.
Hell On Wheels – Bande Annonce VOST – En Catch… par waytoblue

Plusieurs points sont là pour rappeler aux souvenirs: l’arme du personnage principale un pistolet griswold et son surnom Johnny Reb remettent en mémoire les Sudistes. D’autres termes comme chinkes, darkies sont employés afin de ne pas oublier la guerre récente. L’homme, qui les utilise, est joué par un Ted Levine méconnaissable en bouseux. J’ai mis quelques minutes à retrouver le commissaire de Monk. Les cinéphiles, vous avez pu le voir aussi dans Shuttler Island ou encore le Silence des Agneaux.

Anson Mount, lui étrangement s’avère plus humain, tolérant que son responsable. Mystérieux, ses secrets se dévoilent petit à petit, je me suis prise au jeu de vouloir connaître le fond derrière son attitude étrange.  Ancien maître, il a libéré ses esclaves, a perdu son épouse. Il demeure vague sur elle quand on l’interroge, trop. A tel point, qu’on devine le mal derrière la perte.

La série offre une vision intéressante des cultures qui s’opposent, d’un côté les sudistes et les nordistes, les uns prônant l’esclavagisme l’autre la liberté. Sur le terrain, le héros ne manie pas le fouet sur le chantier alors que tous les blancs le font. Les noirs travaillent sous leurs ordre. La musique appuie sur les différences, à base de chants religieux pour les premiers et de blues pour les deuxièmes.

Le côté western à la Danse avec les Loups tout en se détachant, m’a captivé. Les indiens sont très peu présents dans cet épisode. La photographie, les paysages coupent le souffle et transportent. J’ai presque cru sentir le sable et avoir des bottes de cow-boy à mes pieds. Le pilote se conclut bizarrement sur un sol jonché de cadavres, un Union Pacific Railroad balançant un discours sur son rôle dans l’extension des voies ferrées, avec une leçon sur les prédateurs qui gagnent toujours.

Hell on Wheels renferme un gros potentiel. Le pilote installe les protagonistes, laisse deviner les trames et instaure un visuel classique de western. Les couleurs donnent le sentiment de se perdre dans un ancien temps loin de la technologie, comme un retour en arrière. Les protagonistes sont posés, ils ne sont pas tous sur le même pied, Ansoun Mount étant le principal, les secondaires devraient profiter des autres épisodes pour se développer. La présentation instaure des petites lenteurs, des petits points construits moyennement comme l’attaque des indiens, néanmoins j’accorde sa chance à cette série western. J’ai hâte de voir la suite pour confirmer ou infirmer mes idées sur certains points, coupables, alliances et rencontres futures.

3 Moop raisons de voir Hell on Wheels:
Anson Mount apporte une touche ténébreuse, il captive le spectateur
Les divers protagonistes attisent la curiosité
La photographie, les paysages et le scénario ont un côté prometteur

3 Moop raisons de fuir Hell on Wheels
Les western vous rebutent, fuyez, les cow-boys sont partout
La guerre de Sécession et l’histoire américaine en fond présentent un intérêt culturel qui risquent d’en perdre certains
Les motifs de vengeance du héros sont du déjà vu

Note: 8/10


iTunes propose les épisodes en VOST. Retrouvez ainsi tous les lundis soir les 10 épisodes de la série en catch-up TV sur iTunes en HD pour 2.99 Euros seulement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *