[Rétrospective] Mars sera Alfred Hitchcock ou ne sera pas

Alfred Hitchcock est un maître pour de nombreux cinéphiles. Rien d’étonnant de le voir à l’honneur sur deux terrains différents: la télévision tous les vendredis du mois de mars et la cinémathèque. J’ai des frissons rien qu’en insérant le DVD dans le lecteur quand je sors un de ces films. Entre Pas de Printemps pour Marnie, La Mort aux trousses, Les Oiseaux (misère ces bestioles je peux plus les voir innocentes depuis le 1er visionnage) et les rideaux de douche me donnent de sueurs froides depuis Psychose.

Hitchcock a su montrer des images percutantes, des peurs, des émotions incroyables dans tous ses films. Sa vision des femmes, des relations (notament avec les mères enfin la mère du héros), des hommes a de quoi remuer. Les acteurs qui sont passé devant sa caméra ont marqué toute une époque. Je rêve encore de Gregory Peck, Ingrid Bergman, Cary Grant, Grace Kelly, Kim Novak, James Stewart les noms sont légions et trop nombreux pour tous les citer sans en oublier un.

Si vous aimez Alfred Hitchcock, profitez de l’hommage d’ Orange ciné géants au maître incontesté du suspense et du langage cinématographique.

Le réalisateur anglais connaît d’abord le succès dans son pays natal, avec des films comme « L’homme qui en savait trop », « Les trentre-neuf marches », ou encore « Une femme disparaît », puis il est reconnu aux Etats-Unis avec le chef d’oeuvre « Rebecca », récompensé par l’Oscar du meilleur film et celui de la meilleure photographie. Avec « La maison du docteur Edwardes », Hitchcock nous livre un thriller psychologique, nominé six fois aux oscars. « Les enchaînés » nous offre une magnifique histoire d’amour, une distribution de qualité et une légendaire scène de baiser entre Ingrid Bergman et Cary Grant.

« Rebecca » (1940), le 4 mars à 21h00, avec Laurence Olivier, Joan Fontaine, George Sanders…
Synopsis: Madame Van Hopper, une jeune Américaine, tombe sous le charme du ténébreux Maxime de Winter. La proposition de mariage ne tarde pas et c’est sous le nom de madame de Winter que la jeune femme pose ses bagages dans l’immense et luxueuse demeure familiale de Manderley. D’emblée, la gouvernante, madame Danvers, se révèle sourdement hostile. La toute jeune épousée ne tarde pas à comprendre que le fantôme de la première madame de Winter, morte dans des conditions mystérieuses, ne cesse de hanter ces murs, leurs occupants et tout particulièrement son mari.

« La maison du docteur Edwardes » (1945), le 11 mars à 21h00, avec Ingrid Bergman, Gregory Peck…
Synopsis: Lorsque le docteur Murchison, directeur de la clinique psychiatrique de Green Manor, prend sa retraite, il est remplacé par le docteur Edwardes. La psychiatre Constance Petersen est surprise de voir qu’il s’agit d’un jeune homme avenant, dont elle s’éprend au premier regard. Mais le nouveau directeur montre un comportement étrange et Constance ne tarde pas à découvrir qu’il est amnésique. Celui-ci pense avoir assassiné le vrai docteur Edwardes, dont il a usurpé l’identité.

« Le procès Paradine » (1947), le 18 mars à 21h00, avec Gregory Peck, Ann Todd, Charles Laughton…
Anthony Keane, un avocat respecté, hérite d’une affaire fort complexe. En effet, il doit défendre devant la cour la tête de madame Paradine, une femme accusée d’avoir assassiné son mari. Keane se lance à corps perdu dans la préparation de sa défense, d’autant plus qu’il la croit innocente des faits qu’on lui reproche. Bien que marié, il tombe amoureux de la prévenue. En enquêtant, l’avocat rencontre André Latour, le palefrenier du couple. Il ne lui faut pas longtemps pour comprendre que l’employé a été l’amant de madame Paradine. Le doute s’insinue en lui.

« Les enchaînés » (1946), le 25 mars à 21h00, avec Cary Grant, Ingrid Bergman, Claude Rains…
Synopsis: Alicia Huberman n’a pas une vie facile en ces années d’après-Seconde Guerre mondiale. Son père vient tout juste d’être condamné par un tribunal américain pour activité d’espionnage au profit des Allemands. Alicia voudrait racheter l’honneur de la famille. Un agent américain, Devlin, prend contact avec elle et lui demande de profiter de son statut, être la fille d’un Allemand, pour se rendre au Brésil où elle devra infiltrer un groupe d’anciens nazis.

La cinémathèque propose un cycle avec tous les cinéastes qui se sont inspirés du réalisateur de Psychose du 2 au 14 mars, prenez note des dates, une petit idée du programme par ici.

Quel est le film de Hitchcock qui vous a le plus marqué?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *