Proxima du centaure -Claire Castillon

Critique roman: Proxima du centaure de Claire Castillon

Les étoiles brillent dans le ciel. Elles sont là tapies sur un lit sombre. L’amour est pareil. Et tomber amoureux est parfois un délicat tableau. L’histoire de Wilco et Apothéose le démontre.

☙Synopsis:☙

« Je l’appelle Apothéose parce qu’il n’y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage. Je la klaxonnerai avec ma tête jusqu’à ce qu’elle se retourne. Un jour, elle me dira son vrai prénom, à l’oreille, elle le prononcera avec le souffle. Son souffle réveillerait un mort. En attendant, de là où je me trouve, je kiffe à fond dès que je pense à elle. »

Tous les matins, Wilco regarde Apothéose passer sous sa fenêtre. Jusqu’à ce qu’un jour, il se penche tellement qu’il tombe.

☙Mon avis:☙
Claire Castillon m’a emportée dans un ballet atypique. Dès les premières pages, l’originalité se montre. Le héros est brisé. Dès les premiers chapitres, sa vie vole en éclats. Elle s’envole et chute. Un accident grave bouscule tout son quotidien. Dès les premiers pas, les larmes coulent. Dès les premiers mots, le traitement du récit marque l’esprit. Etonnant. Surprenant. Captivant. Déroutant.

L’expression tomber amoureux prend un nouveau sens. Wilco entraîne dans son histoire avec un je ne sais quoi de décalé, de loufoque, de touchant. A travers son entourage, le lecteur apprend à connaître le héros. Enfin, pas seulement, les réactions face à son traumatisme, sa chute, les conséquences se déploient, se découvrent avec délicatesse. Le drame s’observe. Le narrateur pose une situation très délicate. Il contemple son univers comme les étoiles. J’ai été secouée par Wilco. Sa manière de voir son quotidien, son amour, sa famille, tout s’installe avec une simplicité déconcertante.

Une poésie magique se met en place. Au fil des pages, le coeur se serre. Le coeur s’envole. Le coeur pleure. Un vrai tourbillon se forme. L’impression de voler, de voyager, de toucher une intimité qui n’est pas la nôtre, de voir des liens filiaux, amoureux et amicaux se détendre remue les tripes. Les yeux se voilent de mille émotions. Les yeux rencontrent les larmes. L’esprit croise la peur de la mort et la soif de la vie dans un cocktail magnifique.

L’auteure offre un roman bouleversant. Elle parvient à exprimer avec une douceur infinie, toute en nuances de gris, les relations et les sentiments de ses personnages. A travers des situations parfois too much, parfois un peu surprenante, Claire Castillon montre l’amour sous toutes ses formes. Et les réactions de l’entourage face au drame de la vie. La douleur pousse vers des chemins qui donne envie de pleurer, tout en se comprenant. Atypique, émouvant de bout en bout, c’est une petite perle lyrique, une petite bombe dans son genre, une boule se forme teintée de plusieurs couleurs, de colère, de tristesse, de joie, d’un mélange qui pousse à se procurer des mouchoirs pour accompagner sa lecture. Une tempête d’émotions vous attend si vous passez les portes de Proxima du Centaure. 

Ps: pour moi, Proxima du Centaure n’est pas vraiment un roman jeunesse, il a des teintes dures, dramatiques, graves, brutes, intenses, loin de l’enfance, loin de l’innocence. Il possède des lignes et des constellations qui vont au delà du statut d’adolescent du héros. Les émotions qui s’entrechoquent sont difficiles, mais peut-être est-ce mon regard d’adultes, de mère qui parle… néanmoins, pour moi, il n’est pas à glisser dans les mains de tous les jeunes, il sera bon de juger en fonction de leur sensibilité… Un livre jeunesse entraîne d’autres sentiments… Là, c’est un autre débat…

☙Ma note:☙

🌟9/10🌟

☙Informations:☙

Auteure: Claire Castillon
223 pages
Editeur : Flammarion jeunesse
Date de parution: 7 février 2018
Collection : GRANDS FORMATS
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

1 commentaire sur “Proxima du centaure -Claire Castillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *