Piratée- Sarah Darer Littman

Critique Film:

☙Synopsis:☙

Que faire lorsque tous vos secrets se retrouvent brusquement exposées sur Internet ? C’est ce qui arrive à Sammy, une jeune fille de 17 ans, quand l’ordinateur de sa famille est piraté. Et c’est une catastrophe, un véritable cauchemar!

Maintenant, n’importe qui peut lire son journal intime, ses amils et voir ses photos perso. Le monde entier sait qu’elle est amoureuse du beau Jamie. Q’elle a menti à ses parents et caché des choses à ses amies…

Difficile de continuer à aller au lycée et de faire comme si de rien n’était alors que la honte la submerge. Sammy n’a aucune idée de la manière dont elle va pouvoir s’en sortir. Sa vie est foutue ! A moins que, finalement, ce piratage ne lui ouvre des possibilités qu’elle n’imaginait même pas…

☙Mon avis:☙
Dans cette époque connectée, les dérives des données sur internet sont de plus en plus à craindre. Le roman touche du doigt le piratage des informations. La toile devient un miroir de la réalité, un journal intime où tout est à porter de clics. Les adolescents se laissent porter par les réseaux, par la facilité d’accès mais oublient le danger derrière.

Sammy voit son journal intime, ses pensées, sa vie dévoilés aux yeux de tous. Plus un seul mystère, plus une seule de ses idées ne peut se cacher. Rien n’échappe aux regards de ses camarades. Toutes ses photos sont étalées. Toutes ses notes, tous ses mensonges, tout devient réel, palpable. Tel un boomerang, la jeune lycéenne se retrouve avec toutes les conséquences à assumer.

17 ans, l’âge de l’innocence. Celle de Sammy est vite rattrapée. Piratée suit son quotidien, nous y croisons sa famille, son petit frère RJ, Scruffles, son chien, sa vie au lycée. Nous glissons dans ce qui commence par un petit mot trompeur, une envie d’être comme les autres adolescentes, d’aller à un concert pousse à prétexter une soirée de révision. Sauf que les devoirs n’auront pas lieu…

Rien n’aurai été dévoilé, si un piratage des données du travail du père de Sammy n’avait pas eu lieu. J’avoue, je me suis demandée comment les hackeurs pouvaient prendre d’une pierre d’un coup profiter de leurs méfaits à la banque pour trouver les informations personnelles de toute la famille. Ce petit point m’a un peu interpellé. Comment les deux sont liés?

Quoi qu’il en soit, Sammy voit toute son intimité, tout son espace mis à nu à la face du monde. Ses amitiés seront remis en cause. Son destin se brise. Son coeur se fendille. Les tensions grandissent. Les secrets familiaux se profilent avec leurs caractères, leurs défauts dans la cuirasse. Les mots ont des conséquences. Le prix a payé s’avère dur, brut et pousse à réfléchir sur l’emploi d’internet.

Dans la torpeur, la famille, malgré les maux, reste là. Elle soutient l’héroïne même si ça les blessures frappent leur amour, leur pensées. Les erreurs commises permettent de grandir. Sammy croise sur sa route de nouvelles rencontres, de nouveaux horizons, de nouveaux amis. Le style de Sarah Darer Littman est touchant, émouvant, tragique, troublant. L’auteur parvient à merveille à marquer les esprits. Les dérives d’internet et de la technologie pourraient aussi bien touchés les plus jeunes, des collégiens par exemple. Le sujet frappe en plein coeur. Il montre les méfaits, les problématiques de tout confier à un réseau. La toile n’est pas un ami sans danger.

Le roman a le mérite de faire ouvrir les yeux sur les informations privées et le piratage possible de ces dernières. Ca n’arrive pas qu’aux autres. Il faut savoir conserver une sphère secrète. (Surtout pour les plus jeunes). Les interrogations naissent au fil de la lecture, le regard sur les autres, nos attentions, nos attitudes, nos comportements… Mon petit bémol repose davantage sur des passages de redit ou d’utilisation d’un vocabulaire assez répétitifs.

Piratée offre une leçon de vie avec ses hauts et ses bas. Le ton se pare d’une jolie réflexion sur l’emploi de la technologie. Il montre comment gérer les relations, les soucis rencontrés en amitiés, les petits et grandes bonheurs qui se cachent parfois. Et l’air de rien, il permet de mettre des mots sur les émois amoureux, les sentiments face à un membre malade ou différent. Une lecture réaliste, mignonne très bien décrite qui sera séduire son public.

☙Ma note:☙

🌟8/10🌟

☙Informations:☙

Titre original : In case you missed it (2016)
320 pages
Editeur : Dreamland
Date de parution: 6 septembre 2017
Prix: 14,90 euros

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *