Nos infinies insomnies: Infinite Love, Tome 4- Alfreda Enwy

Critique roman: Nos infinies insomnies: Infinite Love, Tome 4 de Alfreda Enwy

Alfreda Enwy reste une de mes plus belles découvertes dans les auteures françaises de ces dernières années. J’ai succombé à son style et à chaque nouveau roman, j’ai l’impression qu’elle gagne des points supplémentaires. Ses infinis sont des petites pépites. Chacune en leur genre marque et touche le coeur.

☙Synopsis:☙

« La première fois qu’on s’est vus, c’était juste une nuit d’insomnie comme les autres. Il n’y avait rien, Levy. Juste de la colère. Et soudain, à travers elle, toi. Toi, bon sang ! Tu étais là, avec ton fichu sens de la justice, tes joues rouges et tout cet arsenal dans ton sac. J’avais la gueule cassée, j’étais en colère, et toi qui n’avais rien à foutre là, tu m’as aidé. Tu m’as perturbé. C’est une putain de sensation quand tu n’en as pas l’habitude… Je recommencerai toutes ces nuits si je pouvais les passer avec toi. »

Lorsque Levy débarque dans la petite ville de Friendship, elle n’a jamais rien connu de la vie. Du moins rien de bon. Écorchée vive et insomniaque, la jeune femme n’aspire qu’à une chose : commencer à vivre.

C’est dissimulée derrière ses longs cheveux noirs qu’elle fait son entrée à l’université avec au fond de son sac, sa trousse de premiers secours qui ne la quitte jamais. Elle a fui les horreurs de son passé mais certaines habitudes ont la vie dure. Cette trousse, elle l’a d’ailleurs utilisée la veille au soir en aidant un jeune homme qui sortait d’une bagarre. Impulsif et populaire, Delsin est son parfait opposé. Pourtant, le quarterback de l’équipe de foot universitaire est lui aussi insomniaque et semble cacher une noirceur qui fait écho à celle de Levy.

Mais lorsque le passé les rattrape, les fragilités de l’un et de l’autre pourraient bien faire voler en éclats le lien qui peu à peu les unissait…

☙Mon avis:☙

Ce n’est pas parce que je ne vous parle pas tout le temps de mes découvertes, que je les oublie. C’est simplement que parfois les émotions se bousculent et les mots me manquent. Je n’ai pas la prétention de parvenir à décrire tous les tourbillons qui m’ont secouée quand j’ai lu par exemple les Infinite Love.

Ce quatrième tome a une saveur différente. Il offre deux âmes brisées, deux êtres souffrant d’insomnies. Les nuits troublées cachent en leur sein un passé, des blessures qui se noient dans les ténèbres loin du jour. Loin des sourires de façades, loin des cours de l’université, loin des amis, tapies dans l’ombre, les fêlures profitent des heures noires pour envahir l’espace.

Une nuit, tout se bouscule, tout bascule, la rencontre entre deux héros cassés promet un nouveau départ. Levy et Delsin domptent pas à pas les humeurs et les sombres secrets de l’autre. Chacun a son propre jardin avec ses briques démontées, ses moments lugubres et cruels. Chacun fend le coeur à sa manière. Mais ensemble, ils forment un duo captivant, magnifique, sublime. Ils sont l’espoir de l’autre. Les souvenirs du passé les troublent, les hantent et les empêchent d’avancer. Le coeur se brise un millier de fois en lisant leur histoire. En découvrant ce qu’ils ont subi.

Alfreda Enwy trace une trame complexe, intense, splendide, touchante, émouvante et terriblement addictive. Malgré les nuances de noir, la lumière brille au fond du tunnel. Elle attend juste son heure. Elle a choisi de réunir deux infinis, deux insomniaques, deux héros craquants. Car Levy et Delsin capturent le coeur. Ils vous font succomber, tomber amoureux de leur caractère, de leur manière d’être, de leur secret, de leur faiblesse et de leur force. Ils sont majestueux. Derrière leur histoire, l’auteure aborde la maltraitance, le poids des actes et la boucle du deuil qui emprunte des chemins salement torturés.

L’amour évolue au fil des chapitres. L’amour se déploie doucement. Il entraîne des scènes superbes dans son sillage. Levy démontre une force incroyable après tout son enfer traversé. Ce dernier se devine bien avant qu’elle l’énonce. Et ses craintes de rejet se comprennent. L’horreur se dessine bien avant que Enwy en dresse le portrait. Delsin, c’est tout aussi troublant, horrible, chaotique, et totalement présenté autrement. Deux destins étouffés. Deux paires d’ailes arrachées. Je me suis retrouvée à pleurer, à craindre le pire, à avoir envie de croiser leur infini pour toujours et je me suis mise à les aimer à l’infini.

Les émotions sont là. Présentes en pagaille. Présentes dans une montagne russe. Le sourire et les larmes se côtoient dans un ballet étonnant. Delsin fait chavirer le coeur. Impulsif, séducteur, sexy, joueur, il ravive une flamme dans l’âme de Levy. J’ai adoré son idée de listes des premières fois. J’ai adoré sa prévenance, sa persévérance, son côté protecteur. J’ai adoré ses sensations. J’aurai voulu en avoir plus avec son point de vue plus détaillé.

En bref, « Nos infinies insomnies » s’avère le récit de deux anges fêlés qui tombent amoureux et gagnent leur rédemption. Deux spirales qui donnent vie à une romance qui fait tilt, elle se pose avec une infinie tendresse, un talent hors du commun et une puissance des mots à faire succomber en un rien de temps. Laissez-vous tenter par Levy et Delsin. Laissez-vous aller dans la nuit et touchez l’amour au-delà des passés troubles.

Ps: ce livre peut se lire indépendamment des autres Infinite Love.

☙Ma note:☙

🌟9+/10🌟
Coup de foudre

☙Informations:☙

Auteure: Alfreda Enwy
Série: Infinite love

Infinite love, tome 1 : Nos infinis chaos
Infinite love, tome 2 : Nos infinies insolences
Infinite love, tome 3 : Nos infinis silences
Infinite love, tome 1.5 : Nos infinis plus loin
Infinite love, tome 1.6 : Nos infinis moments
Editions Milady Littérature
392 pages
Collection Emma
Date de parution: 10 janvier 2018
Prix: 9,99 euros en numérique
Disponible en papier à la demande.
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *