My boss, tome 1 : Undone- Mélanie Marchande

Critique roman: My boss, tome 1 : Undone- Mélanie Marchande

☙Synopsis:☙

Qui se cache vraiment derrière ce boss odieux et terriblement sexy ? Un adepte de new romance ?
Meghan, jeune femme raisonnable et un peu complexée par ses formes pulpeuses, est affublée d’un boss impossible : critique et adepte de l’humour cinglant, Adrian Risinger ne rate pas une occasion de lui rendre la vie infernale. Sa seule raison de ne pas démissionner est que son poste de secrétaire est bien payé et que dans le fond, elle sait que personne d’autre ne le supporterait. Et puis il est tellement sexy !
Tandis qu’elle surfe un soir sur Amazon, déprimée, Meghan tombe sur un roman érotique intitulé My boss qu’elle commande pour se distraire… et dévore en une nuit. La prose coquine de l’auteur, une certaine Natalie, est addictive et, sur un coup de tête, Meghan lui envoie un mail pour lui dire combien elle s’est identifiée au personnage et combien ce livre lui a fait du bien.
Le lendemain, elle croit mourir de honte quand Adrian, son patron, lui apprend qu’il est l’auteur caché de My boss! Il lui impose alors un deal clair : soit elle joue le rôle de Natalie dans les librairies et les salons du livre, soit elle est virée. Et Adrian entame avec elle un jeu de séduction dangereux. Que va-t-elle faire ?

☙Mon avis:☙

Meghan est l’assistante personnelle d’un milliardaire arrogant, froid, irritant et sexy en diable. Leur relations sont tendues. Ils ne cessent de se lancer des piques. Depuis cinq ans, les étincelles flambent entre les deux parties. L’idée de base me faisait penser à Beautiful Bastard. Un soir de déprime, la jeune femme cherche un ouvrage sur les patrons imbuvables. Elle tombe sur un roman de Natalie McBride, une new romance érotique intitulé My Boss. En un rien de temps, toute la série passe entre ses mains. Sous le charme de l’auteure, Meg lui envoie des mails. Un échange commence, pétillante, superbe. L’un des points agréables du récit tient en ses liens épistolaires.

Le gros atout charme du roman repose sur son héroïne, aux formes voluptueuses, peu confiante, mais brillante et forte, ignorante de son potentiel de séduction. Loin des modèles filiformes, elle est pulpeuse, rousse et captivante. Quelle n’est pas sa surprise d’apprendre que Natalie à qui elle s’est confié n’est autre que son boss: Adrian Risinger. Il écrit sous un pseudo et lui demande de devenir son visage face à ses lecteurs. La mascarade commence…

La supercherie mise en place a un côté fascinant. Tout comme les attaches qui s’installent entre les deux héros. L’alchimie est omniprésente. Les tensions sexuelles se dessinent brillamment. Le parallèle avec les personnages des écrits de Nat se devinent rapidement. Du moins pour le regard extérieur, car Meg semble vouloir conserver une distance et les ignorer. Meghan s’avère un personnage complexe. Son boss l’attire irrémédiablement. Malgré ses aspects pénibles, Adrian enflamme ses sens.

Je suis partagée. Une part de moi est séduite. L’autre a tiqué sur des incohérences et des détails. Dommage que le rendu soit parfois décousu, ou que des détails troublent comme les habits qui disparaissent et réapparaissent étrangement. La facette BDSM détonne un peu. Un petit morceau de trop pour ma part, et inutile, le sexe n’avait pas besoin de ça pour retenir l’attention. Les scènes sont teintées d’imperfection tout en augmentant la température. Les mots de l’auteurs touchent et font mouche. Adrian est intéressant, dominateur, égoïste et pourtant, il tient à sa Meg. Le boss un peu bad boy a de quoi ravir les amateurs. La part qui a accroché a apprécié les personnages attachants. Sans parler du style de Mélanie Marchande addictif. L’intrigue a des pointes d’originalité assez sympathiques.

Au final, My Boss offre des moments délicieux comme les échanges de mails et les répliques entre les deux héros. Ils permettent d’oublier les aspects plus négatifs. Le sourire s’installe. Le coeur est emporté l’air de rien. Les chapitres défilent rapidement. L’attraction est là. Les taquineries et l’humour marquent des points.

☙ Merci aux éditions Prisma pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙

🌟7/10🌟

☙Informations:☙

Auteure: Mélanie Marchande
Titre Vo: His Secretary, book 1: Undone
421 pages
Editeur : Editions Prisma
Date de parution: 8 juin 2017
Langue : Français
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *