Ma bonne étoile- Clara Richter

Critique roman: Ma bonne étoile de Clara Richter

Parfois, je choisis mes lecteurs sur des futilités comme la couverture, le résumé et le titre. Je me suis laissée séduire par Ma bonne étoile et son apparence. J’étais curieuse de voir ce que les deux mêlés ensemble cachés. Clara Richter pose un récit young adult avec des thèmes forts. Elle parle du deuil, de la perte et du syndrome du survivant. Le tout se complète avec une romance pour lier les événements, et offrir une étincelle d’espoir.

☙Synopsis:☙

La vie d’Alix a basculé à la mort de son grand frère Paul qui s’est noyé lors d’une soirée entre amis. Depuis ce drame, la jeune lycéenne est submergée par des émotions qui l’étouffent : rage, tristesse, culpabilité, incompréhension.

Fragile et meurtrie, Alix croise le chemin d’Elyas, un garçon dont l’existence a également volé en éclats. Il a fui la Syrie où ses parents, ses frères et sœurs ont été tués sous ses yeux. Entre les deux adolescents, la compréhension est immédiate. L’attirance aussi.

Ensemble, ils vont tenter d’apprivoiser leurs nouvelles existences et de résoudre le mystère de la mort de Paul. Est-ce un suicide ? Un stupide pari Facebook qui a mal tourné ? Ou bien son frère avait-il un secret ? Obnubilée par cette enquête, Alix ne réalise pas à quel point Elyas a, lui aussi, besoin d’aide…

Déchirant et émouvant : un magnifique roman sur la force du premier amour.


☙Mon avis:☙

Je crois que rapidement, j’ai loupé la marche pour le roman. Deux jeunes se rencontrent. Leur univers est en ruine. Les deux adolescents ont des ailes brisés. Alix a perdu son frère Paul. Elyas a quitté la Syrie après l’assassinat de toute sa famille. Le coeur en miette, ils apprennent à avancer ensemble. Le trop plein de drame a eu raison de moi. Les larmes devraient couler. Mais rien. Pas une n’a quitté son écrin. Pas une n’est venue perturber ma lecture.

Au fil des confidences, au fil des échanges, Alix et Elyas évoluent. Ils soignent leur plaie. L’héroïne cherche la raison de la mort de son frère. Le suicide ne lui semble pas plausible. Comment aurait-il pu mettre fin à sa vie? Intriguée, elle enquête. Les étapes du deuil se dessinent dans un tableau déroutant. J’ai aimé voir les deux héros être l’étincelle d’espoir de l’autre. Seulement, je ne sais pas, les doutes, les craintes, les sentiments sont restés à la surface. Je comprends que le roman soit ciblé jeunesse. Je pensais voir un premier amour différent.

Alix m’a impressionnée. Elle ne lâche rien. Elle sait que Paul n’est pas mort comme tout le monde le dit. La vérité doit éclater. Sa douleur doit trouver un dérivatif sinon elle la noiera. L’arrivée d’Elyas change la donne. Encore plus blessé par la vie que la jeune fille, il apporte un regard différent. L’horreur qu’il a subi, les atrocités, tout se dépeint avec force et un réalisme criant. Son statut de réfugiés est difficile à porte. Il ne trouve pas sa place dans ce pays inconnu. Tout semble noir jusqu’à Alix.

L’originalité du roman tient dans son traitement, à travers la romance, Clara Richter parle du deuil, de la guerre. Elle tente de contrebalancer la dureté du monde avec la douceur de l’amour. Ce young-adult est surprenant, décalé. Mais les liens amoureux m’ont paru un poil clichés. Et les deux destins touchés par la mort qui se confrontent font un trop plein.

En bref, je referme le roman sur un sentiment mitigé. Je n’ai pas accroché au cheminement du deuil proposé. Peut-être est-ce un ensemble de petites choses qui m’a fait rater le coche. Les émotions n’étaient pas rendez-vous. J’ai l’impression d’être un monstre de ne pas avoir fondu en larmes ni d’avoir eu des picotements le long de ma lecture. La reconstruction des survivants face à la mort accompagnée d’une romance n’a pas réussi à me convaincre. Je suis restée sur le bas de la route. Mauvais timing de lecture? La douceur des mots, la violence de certains passages sont pourtant très bien menés, mais pour moi, le sujet me laisse un petit goût doux amer étrange. Vous apprécierez davantage le roman que moi si vous souhaitez une romance touchante avec le deuil en fond. Je suis curieuse d’avoir votre avis si vous le lisez.

☙Ma note:☙

🌟6/10🌟

☙Informations:☙

Auteure: Clara Richter
320 pages
Editeur : Dreamland
Date de parution: 10 janvier 2018
Collection : DRL.ROMAN

Prix: 14,90 euros
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *