[Livre] Le château Les Ferrailleurs, Tome 1 de Edward Carey

Un livre qui m’intrigue. Le dessin de Edward Carey me fait penser à la Triste fin du petit enfant huitre de Tim Burton.

Synopsis:
Au milieu d’un océan de détritus composé de tous les rebuts de Londres se dresse la demeure des Ferrayor.
Le Château, assemblage hétéroclite d’objets trouvés et de bouts d’immeubles prélevés à la capitale, abrite
cette étrange famille depuis des générations. Selon la tradition, chacun de ses membres, à la naissance, se
voit attribuer un objet particulier, dont il devra prendre soin toute sa vie. Clod, notre jeune héros, a ainsi reçu
une bonde universelle – et, pour son malheur, un don singulier : il est capable d’entendre parler les objets,
qui ne cessent de répéter des noms mystérieux…
Tout commence le jour où la poignée de porte appartenant à Tante Rosamud disparaît ; les murmures des
objets se font de plus en plus insistants ; dehors, une terrible tempête menace ; et voici qu’une jeune
orpheline se présente à la porte du Château…
Le chateau les Ferrailleurs tome 1 de Edward Carey
Premier tome d’une trilogie superbement illustrée par l’auteur, Le Château nous plonge dans un univers pareil
à nul autre, fantasmagorique et inquiétant, gothique et enchanteur. Edward Carey y révèle des talents de
conteur, de dessinateur et de magicien qui font de lui le fils spirituel de Tim Burton et de Charles Dickens.

Informations:

  • Auteur: Edward Carey
  • Traduit de l’anglais par Alice Seelow
  • Parution : 11/03/2015
  • Editeur: Editions Grasset
  • Collection : Littérature Etrangère
  • Pages : 464
  • Format : 140 x 205
  • Prix : 22,00 € TTC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *