Les films que je n’irai pas voir #1

Novembre et même Octobre offrent un panel varié de films au cinéma. J’ai eu l’occasion de voir Skyfall, 10,11,12 Pougne, Tempête sous un crâne, Les enfants du Paradis, God Bless America, Tous les espoirs sont permis, Un plan parfait, L’Etrange créature du lac noir, Le Carrosse d’or, Insensibles… des styles variés.

J’ai ma liste d’oeuvres que je ne souhaite pas voir même si les échos sont bons, je n’assisterai pas à une séance et je ne pense pas me prêter à une projection privée dans mon salon quand le DVD sortira mais d’ici là j’aurai peut-être changé d’avis. J’ai des doutes mais sait-on jamais, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

En octobre:

Amour du réalisateur Michael Haneke

Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés, professeurs de musique à la retraite. Leur fille, également musicienne, vit à l’étranger avec sa famille. Un jour, Anne est victime d’une petite attaque cérébrale. Lorsqu’elle sort de l’hôpital et revient chez elle, elle est paralysée d’un côté. L’amour qui unit ce vieux couple va être mis à rude épreuve.

Pourquoi? Je ne me sens pas de regarder un thème sur la fin de vie et la maladie d’Alzheimer. Pas le moral pour ce type de sujet. Avec ou sans récompense, ça ne change rien, j’ai pas du tout envie de voir un Haneke (Fred si tu me lis, tu devrais comprendre)
Elle ne pleure pas, elle chante de Philippe de Pierpont

Laura, la trentaine, habite seule à la périphérie d’une grande ville. Elle apprend que son père est dans le coma, suite à un grave accident de la route. Elle décide d’aller le voir régulièrement à l’hôpital : l’occasion se présente enfin de régler ses comptes, peut-être même de se venger…

Pourquoi? Le roman d’Amélie Sarn m’a remué. Le sujet sur l’inceste est dure, il secoue. Mon coeur de maman ne résisterait pas, et même sans enfant, mes tripes ont du mal à tenir sur ce genre d’histoire. J’aurai une boule trop forte du début à la fin, j’aurai des larmes impossible à éteindre. Mettre des images sur les mots que j’ai lu, serait au dessus de mes forces.
N’aie pas peur de Montxo Armendariz

Interdit aux moins de 12 ans

Sylvia porte en elle un lourd secret qui a brisé son enfance. Ses proches n’ont pas vu sa détresse ou peut-être ont-ils préféré ne pas la voir… À 25 ans, elle décide d’affronter son douloureux passé et les êtres qui y sont liés. Sur le chemin de cette reconstruction, elle va apprendre à dominer ses émotions, ses peurs et accéder enfin à l’estime de Soi.

Pourquoi? Encore un film sur l’inceste, les sujets que j’évite comme la peste même si c’est juste sensible et magnifiquement traité, c’est sans moi.

A.L.F.

Que s’est-il passé dans la nuit du 24 décembre, qui a entrainé deux jours plus tard l’arrestation de Franck Kovick ? C’est ce que veut découvrir le Capitaine de Police Olivier Chartier. Commence alors un face à face psychologique entre Franck et Chartier…

Pourquoi? Le synopsis me tente pas du tout.

Il était une foi

Programme de deux films : Vita Di Giacomo et Monsieur l’Abbé.
Il était une fois aujourd’hui en Italie, un jeune séminariste qui s’apprête à prononcer ses voeux. Il arpente la campagne sous le soleil en questionnant son engagement pendant que le pays entier vibre au rythme de la coupe du monde de football.
Il était une fois hier en France, des hommes et des femmes catholiques perdus face à certains dogmes de l’Eglise. Pour essayer de trouver comment concilier interdits et vie conjugale, ils adressent des lettres bouleversantes à l’Abbé Viollet, fondateur de l’Association Mariage Chrétien, en 1918.
Il était une foi rassemble deux films qui ne se ressemblent pas, mais propose de questionner les multiples contradictions de la Foi chrétienne d’hier et d’aujourd’hui.

Pourquoi? La foi sur grand écran la dernière fois que j’ai tenté, j’ai littéralement eu envie de manger mon siège.

Le Capital

La résistible ascension d’un valet de banque dans le monde féroce du Capital.

Pourquoi? La politique est loin d’être ma tasse de thé encore plus sur grand écran, loin d’être dans mes priorités de visionnage même avec Gad Elmaleh dans le casting.

 

 

La Chasse de  Thomas Vinterberg

Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s’applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit.

Pourquoi? La rumeur de pédophilie, d’abus sexuel… même si le film réussit à entraîner plusieurs avis mitigés, rien ne m’emballe. Je me vois pas me forcer juste pour voir si un tel ou un tel à raison.

 

 

Silent Hill : Révélation 3D

Depuis des années, Heather Mason et son père n’ont jamais cessé de fuir, échappant à chaque fois de justesse aux mystérieuses forces qui les pourchassent. La veille de ses 18 ans, en proie à de terrifiants cauchemars, Heather doit faire face à la disparition de son père.

Pourquoi? La BA m’a stressée. Et allez savoir pourquoi j’ai l’impression qu’un gentil môme angélique va surgir pour me pourfendre d’un coin de l’écran.

 

 

Des choix variés, des choix aux sujets communs, délicats, absurdes, joliment traités, mais qui ne sont pas pour moi. Je n’ai pas peur, j’ai juste un coeur fragile, un passif et un actif qui font que j’évite parfois comme tout le monde certaines histoires. Je sais pertinemment les oeuvres qui me soutireront des larmes dès la première image, des pleurs durs, des pleurs intarissables, d’autres m’ennuieront. Je me passerai de ces perles ou nanards pour les spectateurs. Je ferai plus léger ou lourd selon mon humeur. En novembre voir en décembre, je ne me laisserai pas séduire par ces titres.

Et vous quels sont les films que vous comptez zapper? 

1 commentaire sur “Les films que je n’irai pas voir #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *