Les Derniers battements du coeur- Kelley YORK et Rowan ALTWOOD

Critique roman: Les Derniers battements du coeur- Kelley YORK et Rowan ALTWOOD

Je me suis lancée avec un petit pincement dans ma lecture. Kelley York m’a mis ko avec son Dernier espoir. J’étais sûre que je ne ressortirai pas indemne d’une nouvelle plongée dans ses écrits. J’avais beau savoir que les mouchoirs seraient de la partie, j’ai voulu tenter l’expérience. Et cela n’a pas raté, j’ai eu mon lot d’émotions.

☙Synopsis:☙

Selon une légende japonaise, créer 100 origamis peut soigner n’importe quelle maladie.
Evelyn serait prête à en faire des millions si cela pouvait guérir Luc…
Selon une légende japonaise, plier mille origamis peut soigner n’importe quelle maladie.
Si cela pouvait guérir Luc, Evelyn serait prête à en faire des millions…

Quand Luc avait seize ans, une inconnue lui a sauvé la vie : on lui a transplanté son coeur. Trois ans après, son corps rejette la greffe. Lassé des hôpitaux et des traitements, Luc se résigne à faire ses adieux. Pour cela, il s’organise un roadtrip jusqu’en Oregon, où l’euthanasie est légale. Mais sa meilleure amie, Evelyn, se joint au voyage et réveille en lui des sentiments enfouis. Sa présence suffira-t-elle à lui redonner l’envie de se battre ?

☙Mon avis:☙

Je vous avoue, j’ai mis plusieurs jours à lire le roman. Plusieurs jours pour digérer Les Derniers battements du coeur pour éviter de voir le mien brisé sur le sol en mille morceaux. Malgré tout, ce dernier n’a pas été épargné. Il a été malmené. Allez savoir pourquoi, plusieurs fois, mon cerveau a pensé à nos étoiles contraires de John Green. Peut-être se préparait-il à l’inévitable? Peut-être essayait-il déjà de se faire son idée… Il n’en reste pas moins que la maladie est omniprésente dans les deux histoires. Elles lient les héros.

Luc a subi une transplantation. Il connaissait les risques de rejets. Et trois ans plus tard, les conséquences de ses choix lui reviennent comme un boomerang. Son coeur ne résiste pas aux poids de jours passés. Il ne s’adapte pas à ce nouveau corps. Le jeune homme n’a aucune envie de refaire l’expérience de l’opération, du traitement, il a pris sa décision. Seulement, le destin lui renvoie sur sa route sa meilleure amie Evelyn. Un road trip particulier s’ensuit. Teinté d’amitiés, d’amour, d’aventures, de réflexions, il entraîne dans des chemins nuancés de mille couleurs et de sentiments. 

J’ai eu des pincements devant le traitement de la greffe. J’ai eu des pincements devant le traitement des légendes japonaises. J’ai eu des pincements positifs et négatifs. Vous savez comme cette petite vague de frisson qui vous gagne quand vous avez un bonbon acidulé, piquants et savoureux à la fois. Un cocktail surprenant, qui vous titille, vous interpelle et vous fait oublier les petits trucs qui vous dérangent… Peut-être que sur ces deux points précis, j’en attendais trop. Peut-être que mes souhaits étaient différents. Peut-être que j’aurai voulu une autre manière d’aborder les choses… Je ne sais pas. Peut-être que je voulais garder un petit espoir. Peut-être est-ce ma part de maman et l’âge des protagonistes qui me poussent à rêver d’un autre univers… Quoi qu’il en soit, je me suis laissée embarquer par Evelyn et Luc. Je les ai trouvé attendrissants. J’ai découvert au fil des pages, plusieurs de leurs facettes. Je les ai compris. Ils m’ont surprise. Et j’ai pleuré. De nombreuses fois.

Le style fluide, parfois inégal dans le rythme du duo York et Altwood transporte aux cotés de ses protagonistes avec un talent, une tendresse infinie pour eux. C’est déroutant. L’impression de cette petite lueur d’espoir qui reste vivace demeure longtemps dans un coin. Les hypothèses sur la fin se forment. L’envie de voir une fin loin de la mort se dessine… Les rebondissements seront prévisibles pour certains, et pour d’autres non. Pour ma part, la magie a agi. J’ai été happée jusqu’à la dernière page.

En bref, Les Derniers battements de coeur ne manquent pas d’emporter dans un tourbillon d’émotions. Les sentiments se lient dans un ballet fascinant. Les larmes coulent et se mêlent aux sourires. Des sourires étranges, décalés, portés par un récit poignant. La trame offre un magnifique récit, imparfait, touchant et mignon dans un sens. Troublant, difficile, intense auraient aussi pu être employé pour le qualifier. Bien des mots pourraient définir cette lecture. Bien des mots pourraient souligner à quel point les deux auteurs Kelley YORK et Rowan ALTWOOD sont parvenus à se compléter pour donner vie à une romance atypique, bouleversante. Lisez-la.

☙Ma note:☙

🌟8+/10🌟

☙Informations:☙

Auteurs: Kelley YORK et Rowan ALTWOOD
336 pages
Editeur : Pocket Jeunesse
Date de parution: 15 février 2018
Collection : TERRITOIRES
Prix: 17,50 euros
Disponible en numérique: oui

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *