Le Voyage de Ricky- Toby Genkel, Reza Memari

Critique Film:Le Voyage de Ricky

Le Voyage de Ricky est un mignon petit film d’animation.

☙Synopsis:☙

Ricky est orphelin. Recueilli par une famille de cigognes, il est persuadé d’en être une lui aussi. Seul problème : Ricky est un moineau… Alors, quand sa famille adoptive se prépare pour la grande migration d’automne vers l’Afrique, il doit affronter la réalité : aucun moineau n’est de taille à faire un si long voyage. Mais si Ricky est un poids plume, il est surtout très têtu ! Il s’envole donc tout seul pour l’Afrique, bien résolu à prouver qu’il est une vraie cigogne malgré tout. En chemin, il rencontre Olga, une chouette pygmée excentrique et beaucoup trop grande, accompagnée de son ami imaginaire Oleg. Et lorsqu’ils libèrent de sa cage une perruche, Kiki, chanteur de karaoké narcissique, une aventure pleine de rebondissements commence ! Ces trois oiseaux rares vont devoir apprendre à voler de leurs propres ailes…

☙Mon avis:☙
Il souffle un vent frais, sympathique et irrésistible. Il offre une jolie aventure qui propose de voir un héros Ricky prendre son envol. A travers son histoire, la trame se pare de l’acceptation de soi, de l’amour sans frontière et des amitiés improbables.

Ricky par un concours de circonstances se retrouve adopter par une famille de cigognes. Difficile de vivre avec eux, quand vous êtes un moineau. Peu importe, la mère décide dès le premier regard de l’élever comme son fils. C’est doux, triste et rempli d’espoir en même temps. Les échanges, les sentiments se déploient sans barrière. Peu importe que Ricky et sa mère adoptive ne soient pas du même sang, ni de la même classe d’oiseaux, l’amour est là. Seulement, en grandissant, le jeune petit, un peu naïf, perdu dans son cocon, ne comprend pas pourquoi, il ne peut pas faire la migration avec sa famille.

Un matin, Ricky se réveille seul. Bien décidé à rejoindre les cigognes en Afrique, il part à l’aventure. Sur son chemin, il croise une chouette pygmée (Olga) et de son ami imaginaire (Oleg). Les deux sont le petit grain de folie décalé qui donne le sourire. Puis viendra s’ajouter à l’équipe, un mâle perruche amateur de karaoké (Kiki). Tous les personnages possèdent un charme un peu fou, un peu dingue, un peu tendre, un peu doux, un peu innocent et un peu féérique. C’est un rassemblement hétéroclite, mais attachant. Au fil des étapes, ils se construisent. Ils s’ouvrent aux autres et apprennent à dépasser les apparences.

La trame est simple. Basique. Elle réussit à captiver et à garder l’attention des enfants. Ricky qui évolue doucement, vol après vol, le petit moineau mûrit, comprend les différences, les choix, tout en conservant son coeur en or, son côté lumineux et rempli d’espoir. Peu importe les embûches, il est déterminé à être avec sa famille. Le message touchera son public: S’accrocher, garder confiance et croire en soi. Les péripéties se teintent de sourires, de jolies émotions.

En bref, une animation toute douce, toute adorable, imparfaite, tout en ayant un beau potentiel et un fond intéressant. L’ensemble forme un film initiatique idéal pour les enfants. Les notes sont dynamiques, plaisantes et divertissantes. Laissez-vous tenter pour un moment agréable en famille. 

☙Ma note:☙

🌟8/10🌟

☙Informations:☙

Titre original Richard The Stork
Distributeur Paradis Films / Orange Studio
Date de sortie 7 février 2018
Durée: 1h 24min
De Toby Genkel, Reza Memari
Avec Tilman Döbler, Christian Gaul, Nicolette Krebitz
Genres Animation, Aventure
Nationalités Belge, Allemand, Luxembourgeois, Norvégien
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *