L’atelier des souvenirs- Anne Idoux-Thivet

Critique roman: L’atelier des souvenirs- Anne Idoux-Thivet

Continuons sur la lancée des romans doudous. Vous savez ce genre de lecture qui vous donne le sourire? Anne Idoux-Thivet en signe un très sympathique avec l’Atelier des souvenirs.

☙Synopsis:☙

Alice végète depuis trois ans dans le déprimant état de chômeuse surdiplômée, quand elle a l’idée d’animer des ateliers d’écriture dans des maisons de retraite. Suzanne, Germaine, Jeanne, Elisabeth, Georges, Lucien… : les anciens dont elle croise la route sont tous plus attachants les uns que les autres. Au fil des séances d’écriture, les retraités dévoilent des bribes de leur passé tout en complotant pour influer sur l’avenir d’Alice. Un roman sur la solitude et la nostalgie. Sur l’amitié, la tendresse et l’amour, aussi…

☙Mon avis:☙
Parfois, une petite bouffée d’air frais, de douceur, de je ne sais quoi de pétillant, bon pour le moral est nécessaire pour chasser la grisaille du quotidien. Le roman se dévore en un rien de temps. Il plonge dans le pas d’Alice. L’héroïne captive et entraîne dans son sillage avec un sourire en coin. Après des mois de chômage, elle tient un atelier d’écriture dans les maisons de retraite.

Derrière sa trame sans surprise, se cache un récit touchant, rempli de touches d’humour, d’une infinie tendresse, il souffle un vent d’optimisme qui ravit les sens. Adieu petites idées sombres, au revoir les ombres, bonjour les points lumineux. Malgré ses moments tristes, ses sujets, il se dégage une magie qui agit sur l’esprit dans le bon sens.

Mon petit bémol repose sur toute la palette de personnages. Par moments, c’était un peu compliqué à suivre, pourtant, le charme demeure malgré la profusion de personnalités. Elles possèdent toutes une étincelle qui fait mouche. Elles permettent d’ouvrir les yeux sur les retraités, sur ses vieux adultes qui sont confrontés aux soucis de santé (vue, mémoire, motricité et j’en passe). Toutes les facettes de la vieillesse se déploient avec les bons et les mauvais côtés.

Le style s’avère léger, addictif. Le roman est séparé en court chapitre, il retient l’attention et transporte sur des routes étonnantes. L’auteure aborde avec délicatesse l’isolement des personnages âgées, les aléas de la vie… Une belle surprise moderne, douce se dessine. Le coeur se sent bien. Le coeur vibre. Le coeur sourit et s’ouvre. Quitter tous les personnages à la fin, est comme quitter une bande de copains, c’est triste mais les bons souvenirs restent.

☙Ma note:☙

🌟8/10🌟

☙Informations:☙

Auteur: Anne Idoux-Thivet
344 pages
Editeur : Michel Lafon
Date de parution: 18 janvier 2018
Prix: 17,95 euros
Disponible en numérique: oui

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *