[Evénement] Showeb de printemps 2015 : compte rendu de la journée

Mardi 10 mars 2015 avait lieu l’édition printemps du Showeb. L’événement se déroule à l’initiative du magazine Le Film Français. Il permet de montrer les bandes annonces et des extraits de films programmé pour l’année en cours souvent en avant-première aux professionnels du web: journalistes et aux blogueurs.

Cette fois ci étaient présents : SND, Gaumont, Urban distribution, Disney, La belle Company, The Jokers Films, Pathé, Universal, Pretty Pictures et Studio Canal.

Cette année, pour la deuxième fois consécutive, si je devais décerner la palme de la meilleure présentation elle irait directe dans les mains de The Jokers, l’originalité et le format jeu vidéo s’avèrent très séduisants. Le souvenir des Street Fighter est ci me fait sourire. Très fortement. Dans les citations improbables, je retiendrais notamment: « Mangez un castor, vous sauverez un arbre ». Typiquement le genre de phrases que j’aime. (Sur un tee-shirt ça serait d’enfer avec le « Vous voulez sauvez un humain… mangez un cannibale »).

Tous les distributeurs y vont de leur présentation, avec plus ou moins d’émotions dans la voix, dans la gestuel. Pas évident de convaincre toute une assemblée que son line-up est le plus intéressant. (ou vendeur, car l’argent et le cinéma ne sont jamais très éloigné…).

Mon coeur s’est serré devant Jamel Debbouze pour Pourquoi j’ai pas mangé mon père pas par son discours, juste pour sa mention d’hommage à Louis de Funès, acteur de mon enfance, ma petite madeleine de Proust du cinéma, l’imaginer dans une restitution virtuelle de sa personne me donnait juste envie de pleurer… Passons…

Difficile de retenir l’attention de plusieurs dizaines de personnes avec la même ferveur. Tout le monde n’attend pas la même chose du cinéma. Les successions d’extraits, de bandes annonces vendent tous du rêve ou du moins essaient. Le mélange est là: film indépendant, film tout public, film d’animation, comédie musicale, horreur, épouvante, drame, gastronomie… Certaines oeuvres retiennent l’attention la capte pour ne plus la lâcher.

Je détaillerai mes coups de coeur, mes envies de découvertes. Les titres qui ont davantage fait écho à mes goûts que les autres.

SND:

  • L’adaptation de Enfant 44 du roman de Tom Rob Smith me séduit. J’ai toujours autant de mal à voir Tom Hardy dans son rôle. Ma lecture l’imaginait autrement…

Synopsis: Hiver 1952, Moscou. Leo Demidov est un brillant agent de la police secrète soviétique, promis à un grand avenir au sein du Parti. Lorsque le corps d’un enfant est retrouvé sur une voie ferrée, il est chargé de classer l’affaire. Il s’agit d’un accident, Staline ayant décrété que le crime ne pouvait exister dans le parfait Etat communiste. Mais peu à peu, le doute s’installe dans l’esprit de Léo et il découvre que d’autres enfants ont été victimes « d’accidents » similaires. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l’exil avec sa femme, Raïssa. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans la traque de ce tueur en série invisible, qui fera d’eux des ennemis du peuple…

Les premières images et l’extrait m’ont donné envie d’en voir davantage. Je sens que je serai autant tournebouler par le film que par le livre. J’ai intérêt à prévoir ma dose de mouchoirs. (Vu que j’ai terminé en larmes avec la version papier, je n’ose imaginer l’état après la séance de cinéma…) A voir sur les écrans le 15 avril 2015.

  • Premiers crus ou l’histoire du vin, comment vous dire… je passe…
  • Adam Jones (titre provisoire) m’attire nettement plus.

Le chef cuisinier d’un restaurant parisien vient de perdre son classement dans le guide Michelin. Bien décidé à retrouver sa place il embarque toute son équipe en Angleterre afin d’ouvrir le meilleur restaurant de Londres !

  • Sans images, juste nommé: mon petit plaisir coupable ou non avec un film de Vin Diesel, la suite de chute à la maison blanche, Gus Van Sant.
  • et là, mon petit cerveau est parti en mode « rhooooooo » avec Antigang réalisé par Benjamin Rocher, et interprété par Jean Reno, Caterina Murino, Alban Lenoir et Thierry Neuvic. Au passage, Alban Lenoir, à chaque fois, j’ai un épisode de Kaamelott en tête, du coup l’imaginer dans un registre plus sérieux me fait tout bizarre aux neurones… (et n’allez pas chercher pourquoi je le colle avec une association Jason Statham…) . Sortie prévue le 19 août 2015.

Synopsis: Un groupe de braqueurs plus déterminé et meurtrier que jamais s’en prend aux bijouteries et banques en plein cœur de la capitale.
Serge Buren, un flic de légende aux méthodes très musclées, se lance à leur poursuite épaulé par une équipe de jeunes flics qui composent l’unité d’intervention la plus extrême de la Police de Paris.
Les rues de Paris deviennent alors un véritable champ de bataille.

Gaumont:

  • Connasse princesse des coeur prévue pour le 29 avril 2015
  • La résistance de l’air de Fred Grivois pour le 17 juin 2015.  Le casting a de quoi envoyer du lourd: Reda Kateb, Ludivine Sagnier, Tchéky Karyo.

Le film m’intrigue. Et ce regard de Reda Kateb plein de sentiments…

Champion de tir au fusil, Vincent mène une vie tranquille entre sa femme et sa fille. Jusqu’au jour où des problèmes d’argent l’obligent à remettre en cause ses projets et menacent l’équilibre de sa famille.
Une rencontre au stand de tir avec Renaud, personnage aussi séduisant qu’énigmatique, lui promet une issue grâce à un contrat un peu particulier. Dès lors, Vincent met le doigt dans un engrenage des plus dangereux…

  • Nos futurs de de Rémi Bezançon avec Pierre Rochefort, Pio Marmai, Mélanie Bernier. (Le réalisateur est venu pour l’occasion).

Synopsis: Depuis trop longtemps, Yann Kerbec mène une vie sans aspérités, lisse, tout juste fonctionnelle, une vie sans joie ni tristesse, qu’il mène tel un mort-vivant. Jusqu’à cette soirée d’anniversaire où il va être amené à revisiter son passé. Ce passé lui revient sous les traits de Thomas, un vieil ami qu’il n’a pas vu depuis la fin du lycée. Avec lui, il va revivre ce que furent ses meilleures années. Ses anciens amis, son premier amour, ses souvenirs qu’il croyait oubliés émergent à nouveau. Mais après le temps de la jubilation nostalgique, Yann réalise que cette époque est révolue, que tous ces fantômes font bel et bien partie du passé, et qu’il est temps pour lui d’avancer.

  • Arès de Jean-Patrick Benes pour le 2 septembre 2015. Un récit apocalyptique dans un futur où le pouvoir est aux mains de industries. L’économie a légalisé le dopage. Ca semble violent et percutant.

Dans le futur, où la France fait maintenant partie des pays pauvres, un champion de combat en fin de carrière, accepte de tester une drogue expérimentale.

  • The Boy and the beast. (Mon coeur a fait gniiiiiiii) un film d’animation prévu pour le 30 septembre 2015.

Urban Distribution (gros coup de coeur pour le line-up complet)

  • Mon coup de coeur a été pour Red Rose de Sepideh Farsi. Un film d’auteur qui sortira le 3 juin 2015. Je suis tombée amoureuse des images, de l’histoire d’amour probable. La Jeune fille de 20 ans qui se réfugie dans un appartement et va rencontre un homme de cinquante ans avec qui elle vivre une romance. L’étincelle était là, elle ne demande qu’à être plus intense.

Téhéran, juin 2009, au lendemain de l’élection présidentielle usurpée. Le brouhaha d’une ville qui 
tangue sous la « Vague verte » de contestation. Un appartement comme lieu de refuge. Un homme 
et une femme de deux générations différentes. Un téléphone portable et un ordinateur, de quoi 
relayer les nouvelles de la révolte. Une histoire d’amour qui bouleversera le cours de deux 
existences.

  • Burn Burn Burn, la rencontre improbable entre Thelma et Louise avec Casper le gentil fantôme. Tout semble rempli d’émotions, de douceur, de sentiments et lumineux. Des amis partent en virée pour disperser les cendres d’un de leur proche, au programme des rencontres et des découvertes.

Disney: (le mode j’ai 5 ans était au summum, vous imaginez la tête devant un sapin de noël? ou devant un livre que vous adorez? ben voilà c’était moi).

  • Mon maître d’école. Un documentaire qui semble prometteur sur la vie d’un enseignant. J’aime assez la présentation réalisée et les premières images. François Xavier Demaison en est le producteur. Il est venu en parler en quelques mots. La sortie est prévue pour la rentrée 2015.
  • Cendrillon pour le 25 mars 2015. Un coup de coeur dont je vous ai déjà parlé.
  • La Fée Clochette et la créature légendaire pour le 8 avril 2015.
  • La petite surprise: Le court métrage La Reine des Neiges une fête givrée diffusée dans son intégralité.
  • 7 minutes de Tomorrowland À la poursuite de demain. 

Caseyn une adolescente brillante et optimiste, douée d’une grande curiosité scientifique et Frank, un homme qui fut autrefois un jeune inventeur de génie avant de perdre ses illusions, s’embarquent pour une périlleuse mission. Leur but : découvrir les secrets d’un lieu mystérieux du nom de Tomorrowland, un endroit situé quelque part dans le temps et l’espace, qui ne semble exister que dans leur mémoire commune… Ce qu’ils y feront changera à jamais la face du monde… et leur propre destin !

Autant vous dire que mon attente a grimpé d’un cran. Rendez-vous le 20 mai 2015.

  • Le court métrage Lava sera diffusé avant Vice-Versa. Rhhaaaa. Je ne peux pas vous en dire plus. Préparez-vous!!!!
  • 7 minutes de Vice Versa de Pete Docter. Vivement le 17 juin 2015.

Grandir n’est pas de tout repos, et la petite Riley ne fait pas exception à la règle. À cause du travail de son père, elle vient de quitter le Midwest et la vie qu’elle a toujours connue pour emménager avec sa famille à San Francisco. Comme nous tous, Riley est guidée par ses émotions – la Joie, la Peur, la Colère, le Dégoût, et la Tristesse. Ces émotions vivent au Quartier Général, le centre de contrôle de l’esprit de Riley, et l’aident et la conseillent dans sa vie quotidienne. Tandis que Riley et ses émotions luttent pour se faire à leur nouvelle existence à San Francisco, le chaos s’empare du Quartier Général. Si la Joie, l’émotion dominante de Riley, tente de rester positive, les différentes émotions entrent en conflit pour définir la meilleure manière de s’en sortir quand on se retrouve brusquement dans une nouvelle ville, une nouvelle école et une nouvelle maison.

  • des images de Antman, Avengers et Star Wars le réveil de la force. (Oh la rétine et les sensations sur grand écran, comment te sentir tout petit petit version miniature).

En bref, un line-up que j’aime qui parle à mon petit côté fan de comics, d’animation, de conte, de rêves et d’imagination.

La Belle Company:

  • Les châteaux de sable le 1er avril 2015 de Olivier Jahan avec Emma de Caunes, Yannick Renier, Jeanne Rosa. La vie à travers la perte d’un parent et les retrouvailles de deux anciens amants.

Synopsis: Éléonore, la trentaine, vient de perdre son père. Il lui a légué sa maison en Bretagne, dans les Côtes d’Armor. Elle est photographe, a connu un certain succès mais les affaires ne marchent plus comme avant. Il faut absolument qu’elle vende cette maison. 
Elle s’y rend avec Samuel, son ancien compagnon dont elle s’est séparée il y a quelque temps, parce qu’elle ne se sent pas d’aller seule dans cette maison où elle n’est pas retournée depuis la mort de son père. Mais elle joue avec le feu – car elle sait bien que leur relation ne s’est pas franchement apaisée, même si elle a eu depuis quelques aventures et que Samuel vit à présent avec Laure. Claire Andrieux, l’agent immobilier, s’est occupée d’organiser des visites durant les deux jours où Éléonore et Samuel vont rester dans la maison. 
C’est un drôle de week-end que ces trois-là s’apprêtent à passer. Un week-end surprenant, riche en surprises et en émotions, en tensions, souvenirs et engueulades, en moments mélancoliques et absurdes, dont Éléonore et Samuel sortiront forcément changés.

  • Good Kill d’Andrew Niccol, avec Ethan Hawke. Une avant-première est prévue le 31 mars au Mk2 Bibliothèque.Synopsis: Un pilote de chasse devient pilote de drone, basé à Las Vegas. Combattant à distance les talibans la journée, il rentre ensuite chez lui en banlieue retrouver sa famille. Mais l’exécutant va commencer à se poser des questions sur sa mission, et se demander dans quelle mesure il ne contribue pas, en tâchant de les éliminer, à créer les nouveaux terroristes d’une guerre sans fin. Sortie: 22 avril 2015.

The Jokers Films:

  • Sea Fog
  • Lost River
  • Hyena de Gerard Johnsonle 6 mai 2015.

Synopsis Michael Logan est un anti-héros de notre temps : un prédateur-né, un mélange complexe d’officier de police corrompu dopé à l’adrénaline, avec toujours un coup d’avance sur ses collègues. Mais les temps changent. L’arrivée massive d’impitoyables gangsters albanais, avides de prendre le pouvoir, est en train de laisser une empreinte sanglante parmi les voyous de Londres…

  • The Duke of Burgundy de Peter Strickland avec Sidse Babett Knudsen, Monica Swinn, Eugenia Caruso. Ambiance particulière pour un récit particulier teinté d’érotisme, d’amour lesbien et de BDSM. A réserver aux amateurs? Sortie prévue le 17 juin 2015.

Synopsis: Une lépidoptériste (spécialiste des papillons) austère entretient une relation sadomasochiste avec sa femme de ménage, jeune et soumise à tous ses désirs.

  • The Dead Lands de Toa Fraser m’intrigue fortement par son sujet et son image. La vengeance d’un peuple.

Hongi, le jeune fils d’un chef de tribu Maori, doit venger l’assasinat de son père afin d’apporter la paix à son clan et d’honorer les âmes de ses proches. Pour mieux lutter contre ses ennemis menés par leur chef Wirepa, Hongi va devoir s’aventurer sur les Terres Mortes et forger une alliance avec un grand et mystérieux guerrier qui règne sur la région depuis de nombreuses années.

  • Mon coeur craque toujours autant sur l’adaptation du volet High Rise de JG Ballard avec Tom Hiddleston par Ben Wheatley.  

Très curieuse de voir comment le descente vers la barbarie va tourner sur grand écran, du violent, du perturbant, du troublant… (Dans l’extrait, sur la terrasse, le séduisant Hiddleston a de quoi affoler les sens par sa tenue très très peu couverte, j’hésite entre maudire le magazine ou laisser l’imaginaire rêver…)

 Un jeune docteur est envoûté par l’univers exclusif d’un gratte-ciel ultra-moderne dans la Grande-Bretagne de Margaret Thatcher, jusqu’à ce qu’il découvre que sous la surface, ce monde n’est pas ce qu’il paraît

Pathé:
D’emblée de jeu, la présentation qui s’ouvre sur des corps dénudés, par forcément de la première jeunesse, frippés… ça n’ouvre pas forcément l’appétit. J’aime avoir plus de places à l’imaginaire… laissez l’esprit s’évader… Seulement l’attention, la mienne a été retenue par le plan sur Harvey Keitel et Michael Caine. Le reste, j’ai éclipsé.
c’était pour Youth (La Giovinezza) de Paolo Sorrentino avec Michael Caine, Harvey Keitel, Rachel Weisz.

Synopsis: C’est le printemps, Fred et Mick, deux vieux amis approchant les quatre-vingts ans, sont en vacances dans un bel hôtel au pied des Alpes. Fred, compositeur et chef d’orchestre, est désormais à la retraite. Mick, réalisateur, travaille toujours. Les deux amis savent que le temps leur est compté et décident de faire face à leur avenir ensemble. Ils portent un regard curieux et tendre sur les vies décousues de leurs enfants, sur la jeunesse flamboyante des scénaristes qui travaillent pour Mick, et sur les autres occupants de l’hôtel… Contrairement à eux, personne ne semble se soucier du temps qui passe. Tandis que Mick s’empresse de terminer le scénario qu’il considère comme son dernier film, Fred, lui, n’a aucune intention de revenir à la carrière musicale qu’il a abandonnée depuis longtemps. Mais quelqu’un veut à tout prix entendre ses dernières compositions et le voir diriger un orchestre à nouveau.

La glace et le ciel de Luc Jacquet est prévu pour le 21 octobre 2015. Un documentaire sur le constat de la dégradation de l’écosystème.

Synopsis: En 1957 Claude Lorius part étudier les glaces de l’Antarctique. Il nous raconte l’histoire de notre Terre, de notre avenir, un avenir intimement lié à l’impact de l’homme sur notre planète. Une aventure humaine et scientifique hors du commun, le récit d’une vie passée à traquer au plus profond des glaces les secrets bien gardés du climat.

Mon coup de coeur: les cowboys de Thomas Bidegain avec François Damiens. La quête d’un père pour retrouver sa fille, la bande-annonce m’a tapé littéralement dans l’oeil. Je suis sous le charme.

Synopsis: Une grande prairie, un rassemblement country western quelque part dans l’est de la France. Alain est l’un des piliers de cette communauté. Il danse avec Kelly, sa fille de 16 ans sous l’œil attendri de sa femme et de leur jeune fils Kid. Mais ce jour-là Kelly disparaît. La vie de la famille s’effondre. Alain n’aura alors de cesse que de chercher sa fille, au prix de l’amour des siens et de tout ce qu’il possédait. Le voilà projeté dans le fracas du monde. Un monde en plein bouleversement où son seul soutien sera désormais Kid, son fils, qui lui a sacrifié sa jeunesse, et qu’il traîne avec lui dans cette quête sans fin.

  • Autre coup de coeur: Le Grand Jour de Plisson prévu pour le 23 septembre.

Synopsis: Aux quatre coins du monde , de jeunes garçons et filles se lancent un défi : aller au bout de leur rêve, de leur passion et réussir l’épreuve qui va bouleverser leur vie. Ensemble ils vont vivre une journée unique celle de toute les espérances.

  • En mai fais ce qu’il te plait de Christian Carion Un film personnel, une histoire qui touche sur l’exode lié à la seconde guerre mondiale.

Synopsis: En Mai 1940, la France s’effondre, des millions de gens se ruent sur les routes, effrayés par l’armée allemande qui avance. Parmi eux, un allemand ayant fui le nazisme, part à la recherche de son petit garçon, emmené par l’institutrice d’un village à qui il avait été confié.

  • Pourquoi j’ai pas mangé mon père de Jamel Debbouze film d’animation, la sortie est prévue pour le 8 avril 2015. A la base, l’humour de Debbouze, j’ai du mal, alors l’animation ne m’attire pas forcément plus que ça… Mais au fond, un petit coin de mon esprit est curieux de voir le résultat.

Synopsis: L’histoire trépidante d’Edouard, fils aîné du roi des simiens (les pré-humains), qui, considéré à sa naissance comme trop malingre, est rejeté par sa tribu. Il grandit loin d’eux, auprès de son ami Ian, et, incroyablement ingénieux, il découvre le feu, la chasse, l’habitat moderne, l’amour et même… l’espoir. Généreux il veut tout partager, révolutionne l’ordre établi, et mène son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité… celle où on ne mange pas son père.

Universal Pictures: j’aime toujours autant le line-up éclectique allant de film d’action à des comédies musicales en passant par des comédies.

  • Ted 2 de Seth MacFarlane avec Mark Wahlberg, Seth MacFarlane, Amanda Seyfried, sortie programmée pour le 8 août 2015. Le 1 était un pur délire malpoli et irrévérencieux, le second s’annonce dans le même moule.
  • Pitch Perfect 2 (mon coup de coeur, Anna Kendrick et les autres Bellas sont ma kryptonite).
  • Everest
  • Trainweck
  • Crimson Peak
  • Fast and Furious 7

rhaaaa j’adore cette franchise. Voilà voila, deuxième kryptonite.

  • Jurassic World avec une avant-première en présence de Chris Pratt et Omar Sy est prévue pour fin mai.

Je pourrais détailler tous les films vu que je l’ai attend tous. Hormis Unfriended de Levan Gabriadze.

La diffusion de 15 minutes du film des Minions a été un petit bonheur. (ou grand mais avec un poil de frustration).

Pretty Pictures: 

J’ai retenu la sortie de la série « Les Shtisel saison 1, série israélienne qui narre la chronique d’une famille ultra orthodoxe à Jérusalem par le biais d’un père veuf et son fils.
Puis: Heatwave (Canicule) de Joyce A Nashawati.
Pour les fans du genre horreur The Canal devraient leur plaire.

Studio Canal: 


Gunman de Pierre Morel avec Sean Penn, Idris Elba, Javier Bardem.
Synopsis:
Martin Terrier, un ex-tueur à gages est rattrapé par son passé lorsque son ancien employeur tente de l’assassiner. Terrier se lance alors dans une lutte acharnée et explosive contre les organisations les plus puissantes du monde. Des jungles d’Afrique aux rues de Londres, en passant par Barcelone, son unique but est d’arrêter ceux qui veulent sa mort. Mais il se rend rapidement compte qu’il n’est pas leur seule cible… Il doit aussi protéger Anne, l’amour qu’il a laissé derrière lui des années plus tôt. Et qu’il va tout faire pour reconquérir…

En équilibre de Denis Dercourt avec Cécile de France, Albert Dupontel. Un film que j’irai voir qui a su me toucher à travers ses images.

Synopsis: Marc est cascadeur équestre. Après un grave accident sur un tournage de film, il perd tout espoir de remonter à cheval. Sa compagnie d’assurance a chargé Florence de s’occuper de son dossier. Mais Florence n’a pas pour habitude de mettre du sentiment dans les affaires qu’on lui confie. Ce film est l’histoire de leur rencontre. L’histoire de deux êtres qui retrouvent l’équilibre…

La journée s’est cloturée sur l’avant-première de Shaun le Mouton.

2 commentaires sur “[Evénement] Showeb de printemps 2015 : compte rendu de la journée

  1. Apologies but I don’t speak French. Can you tell us more about the HIGH RISE trailer other than Tom Hiddleston’s being nude on the terrace? Hope you could share more details. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *