[DVD] Moomin et la folle aventure de l’été


Les Moomins sont de charmants personnages qui ont bercé plus d’une enfance dont la mienne. Ces petits êtres ont peuplé les rêves de milliers de bambins à travers la littérature de Tove Jansson. Je n’avais pas pu voir le film Moomin et la folle aventure de l’été en salle lors de sa sortie en novembre 2009. Je me rattrape avec le DVD.

Une première: les Moomins prennent vie. Après la version papier les voir sur un écran, bouger, parler et courir, ça ravive des souvenirs. Nous sommes loin des effets des dessins animés ou film en 3D. La technologie repose plus sur un concept de personnages en feutrine dans des décors en carton. Le visuel s’en ressent. Il ressort avec une pointe de simplicité attendrissante et mignonne. Un peu comme si vous aviez un spectacle de vos peluches qui prenaient vie pour vous devant vos yeux. Le stop motion employé pour animer la famille Moomin laisse une vision enchanteresse aux grands enfants. Les plus petits seront appréciés la douceur des aventures un peu rétro.

Dommage que par moments, le poids des années transpercent les images. L’animation vieille école renvoie à des années dans le passé. Les couleurs sont un peu sombres par moment. Elles accentuent peut-être le déroulement du film, j’ai des doutes. Par ailleurs, si vous avez plus de 8 ans, vous risquez de vous ennuyer un tantinet si vous n’accrochez pas. Soit vous aimez soit vous détestez Moomin et son style vieillot. Le résultat n’en reste pas moins appréciable. C’est un parti osé de la part de Maria Lindberg de montrer une animation loin des Disney ou Dreamworks. Je le trouve assez bien réussi. Un brin de poésie remplit de nostalgie du monde de l’enfance.

Moomin et la folle aventure de l’été offre un film mignon, décalé changeant des dessins animés habituels comme Dora L’exploratrice, Totally Spies, Ben 10 et autres héros de nos chers petites têtes blondes ou brunes. Les plus petits trouveront les hippotames très drôles, courageux et bien plus encore. Ils riront de voir que les héros n’ont pas de nez visible. Un film à regarder en famille pour sourire devant les péripéties de la famille Moomin.

D’ailleurs si vous voulez l’avis des testeurs Moopys. Prem 5 ans et Deuze 3 ans ont adoré, vibré et tout le toutim.

Les bonus raviront les fans petits et grands: – attention un ordinateur sera nécessaire pour les lire hormis le dernier-

  • Jeux rigolos à imprimer
  • Fonds d’écran
  • Fiches de personnages
  • L’univers de Moomin
  • Bande-annonce

Pas besoin d’un panel impressionnant de bonus pour Moomin et la folle aventure de l’été, le public visé ne demande pas la lune. Les enfants ont leur film et des jeux ça leur convient parfaitement, les suppléments les aident à mieux découvrir le monde de Moomin. Les parents y trouveront une occupation pour leur chers bambins. Un bémol, la version originale manque à l’appel. Ca aurait pu plaire aux puristes et trouver un écho chez les curieux de voir la version finlandaise. Moomin mérite sa place dans la vidéothèque famillial, le petit Hello Kitty néerlandais a tous les atouts pour séduire son jeune public.

Synopsis : La famille Moomin passe des jours heureux dans leur paisible vallée. Lors d’un bel été, le volcan voisin entre en éruption et entraine une incroyable montée des eaux. La vallée inondée, la famille Moomin doit s’échapper de toute urgence. Trouvant refuge dans un théâtre flottant, ils font connaissance avec Emma, l’ l’abracadabrante propriétaire des lieux. Alors que Papa Moomin décide de monter un spectacle, le théâtre flottant repart au gré du courant. Les enfants Moomin, assoupis sur une branche d’arbre, se retrouvent, dès lors, séparés de leurs parents. Commence alors leur folle aventure pour les retrouver !

Public: à partir de 3 ans

Durée: 74 minutes.

Sortie en DVD le 7 septembre 2010.

Distributeur: KMBO

Site officiel: http://www.moomin-lefilm.com/Moomin.html

4 commentaires sur “[DVD] Moomin et la folle aventure de l’été

    1. Les Moomin de notre enfance avaient un aspect plus doux dans le dessin animé. Ca m’a un peu bouleversé sur le coup. Ensuite la feutrine réussit à donner une touche différente nostalgique loin d’être déplaisante.

  1. Comparer les Moomins à Hello Kitty, n’est-ce pas un tantinet abusif ? L’univers de Tove Jansson n’a aucun rapport avec celui de Sanrio. Les deux sont incomparables.
    Ce film se rapproche bien plus des origines que le dessin animé japonais. Et rien que pour ça, on peut applaudir et aimer cette oeuvre foncièrement originale et courageuse. Réducteur également de penser qu’il est à seule destination des enfants : les adultes peuvent également l’apprécier à sa juste valeur.

    1. Yumy, je sens un peu d’énervement dans les phrasés. Je compare ce que je veux. J’ai pas mis Moomin et Hello Kitty sur le même plan pour les dessins mais pour la popularité. C’est étrange quand je décris trop mes avis sont longs, quand pas assez mes comparaisons sont limites merdiques si je saisis bien. Si je devais relever tous les remarques et les propos nouilles dans la vie, j’aurai pas fini. Sanrio, a son univers. Tove Jansson aussi. Ils sont tous les deux en commun l’enfance.
      Chacun a son ressenti devant un film, un dessin animé ou un livre. C’est le mien, il n’engage que moi.
      Moomin est la folle aventure de l’été intéressera des adultes mais pas forcément la majorité. J’ai admiré le travail, je ne le nie pas. Mais une étincelle me manquait. Je n’ai pas retrouvé la magie des contes papiers ni du vieux dessins animés de mon enfance. Je ne parle pas sans avoir vu un seul Moomin de ma vie.
      Mon regard a grandi. J’ai été un peu déçue sur la longueur. Jusqu’à preuve du contraire, avoir son avis, aussi humble qu’il soit, est libre non?
      J’ai pas voulu être réductrice ni irrespecteuse avec l’oeuvre. J’ai mis mes idées, mes émotions après le visionnage.
      Je suis contente si des fans existent. Pour ma part, je resterai sur les histoires papiers :)
      Et la valeur n’attend pas le nombre des années, les enfants peuvent comprendre parfaitement les messages des Moomins.
      Je suis pas fermée aux remarques. Je ne suis pas la seule à avoir eu un petit pincement avec ce film. Allez, après tout,quand on voit qu’on peut se retrouver classer bobo homophobe pour avoir apprécié les Petits Mouchoirs. Joie des avis divergents :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *