Dis pourquoi tu blogues toi?

Il m’arrive de m’interroger sur le pourquoi du blogging. Mon blog est moins alimenté en ce moment, les vacances scolaires et les plaisirs familiaux, la vie en dehors, un tout qui ne permet pas toujours de bien alimenter cette gentille petite bête. Je bloggue pour plusieurs raisons. Je bloggue par plaisir, par envie de partage. J’ai ouvert mon premier blog, il y a 2 ans.

2 ans, que j’ai pris la plume virtuel.
2 ans de pensées.
2 ans d’articles assez orientés cinéma et séries.

J’aimerai parler plus des livres: comics, mangas et romans. Je dévore en moyenne 4 livres par semaine, si je ne fais pas de distinction. Ma bouffée d’air. Des applications qui m’accompagnent chaque jour, des minuscules rayons de soleil qui prennent de l’ampleur.

Petit cerveau s’interroge.

En vrai, je réfléchis à un changement, à écourter mes blablas. New Kids On The Geek est un petit gamin, il grandit, il apprend à marcher, à avancer, à découvrir le monde. Il évolue et moi aussi. Le vieux dinosaure que je suis à plusieurs idées, il aimerait réussir à les mettre en place avec régularité et moins de mots. J’ai plusieurs articles dans mes carnets, j’ai à vous parler de Green Lantern, de Captain America, des X-Men First Class, de Super, de Lullaby, des séries estivales, des vampires, des dessins animés, des romans, des adaptations… Juste que j’ai pas toujours un moment pour me poser, retranscrire mes pensées. Un blog ça se nourrit avec la passion de son auteur.

Parfois, je suis sceptique. Je vois des gens se rendre à des séances de films qu’ils détesteront obligatoirement vu le sujet ou le réalisateur. C’est valable pour les livres, les expositions, les produits… Pourquoi? Un maître padawan, m’a sorti pour le buffet, le buzz et les invitations gratuites. Un bloggueur se résumerait à ça? Il noterait ses avis selon la nourriture ou le community manager? Un bloggueur n’est pas un journaliste à la base. Il a accès à des privilèges comme des avant-premières presses, des invitations à des Festivals, des concerts, des livres… c’est pas un du, ça se mérite.

Je bloggue par envie. Je bloggue par plaisir. Je bloggue sur des thèmes qui me touchent, me séduisent, me déçoivent. Je ne suis pas film de guerre (Apocalypse Now n’est pas ma tasse de thé, mon dieu, adieu les cinéphiles vont me décimer). Mon univers est bordélique, éclectique et je ne sais quoi d’autres c’est un peu moi. Un peu ma personnalité, mon essence, ma vision, je ne suis pas journaliste, je ne suis pas critique, je suis une simple amatrice. Mes avis, mes posts sont mes ressentis. J’aime des oeuvres que d’autres détestent, j’aime l’émotion procuré par tels titres. J’aime pour des motifs pas toujours cohérents aux yeux des puristes. Je demande une seule chose à un livre, un film ou une série: me captiver. Le nouveauté, les analyses, les grans discours, si ça ne me touche pas, je me force pas, j’ai Avatar en tête. Le cinéma sans prise de tête. Le plaisir de s’évader quelques minutes. Je respecte les goûts des autres. J’aime Dirty Dancing, d’autres trouvent que c’est une merde immonde, tout est une question de perspectives et de regards.

Au passage, je ne peux pas être partout, je cherche la formule pour me cloner. J’ai pas encore déniché la merveille, dans un sens, heureusement, un seul spécimen comme moi suffit amplement. Recruter serait une solution, j’ai juste une crainte, perdre un côté qui fait qu’ici c’est chez moi. Je suis le Captain Crochet, je gouverne mon bateau virtuel sans Mouche. Le premier qui me sort, que j’ai à me spécifier, je suis à la base généraliste et j’aime pas les cases, je me sens enfermée. Le blog était pour écrire mes envies, mes coups de coeur, mes délires. Je bloggue comme je suis, un petit reflet virtuel de mes passions.

Pour moi, un blog, c’est une part de soi, un petit univers miniature. Un morceau de nous, de nos opinions, un journal tenu avec nos tripes (pas en mode zombie, je vous rassure, quoi que…). Je rédige mes notes comme je suis, pas toujours ordonnées, avec le coeur. Certaines oeuvres me renversent tellement que je n’arrive pas à poser mes mots dessus, j’ai peur de ne pas retranscrire réellement le pourquoi de mon affection ou désaffection. J’aime le blogging pour sa diversité, pour son côté touche à tout. J’aime me poser, partager mes séries, mes films ou ce qui fait que la vie est mignonne. Le blog est une liberté d’expression, un endroit pour poser en journal de bord ses visionnages et ses lectures ou tout simplement le quotidien.

Petit point pour les concours:

Pour les jeux, les concours, vous savez ces petits cadeaux que le tenancier d’un blog propose à son public.
Ben attention, le dépôt d’huissier obligatoire, je veux bien, seulement dans la pelleté de la toile de nos jours. Le nombre de blogs qui organise un jeu avec des lots allons d’un chèque cadeau de 10euros, à un ipod, un logiciel, des places de cinéma… la liste est longue et trop exhaustive pour que je relève toutes les opportunités.
Un blog qui met un chèque de 10euros sur amazon à disposition contre un questionnaire, un commentaire avec un tirage au sort à la clé. Il a 200euros à dépenser dans un dépot de réglément d’huissier?
Je sais par pour les gros influents, mais personnellement, mon blog me rapporte rien. -le débat article sponsorisé, bannières, publicité, je le laisse de côté, vous voulez bien?-
Le partenaire pour les jeux proposent rarement l’huissier.
Mettre en place 10 DVD, 10 places ou je ne sais quoi prend du temps. Enfin si on demande autre chose que le « laissez un commentaire » Si la prise de tête est bout, quel est l’intérêt? Le monde est déjà bien assez chiant avec ses impôts, ses taxes, ses augmentatations alors pourquoi chercher la petite bête à des blogs? Je demande pas vraiment de réponse, je m’interroge juste. Certains ne sont qu’un ramassis de concours, comme d’autres de copier-coller de dossier de presse ou d’informations sans citer la source. Il m’arrive d’en réaliser plusieurs à la suite, j’en conviens. Chacun est libre de tenir son chez soi virtuel comme il l’entend. Si ça te plait pas, enfin chez moi, ça fonctionne ainsi, tu vires de ton flux, de tes lectures matinales ou nocturnes. Pourquoi se prendre la tête?

Je me suis rendue compte que pour les mettre en place, plusieurs options devaient être prises en compte:

  • la période (les vacances sont pas forcément les plus salutaires)
  • les contacts: RT, bouche à oreille etc…
  • jouer sur la simplicité. Un quizz, un formulaire. Trop d’éparpillage me nécrose trop de temps.
  • Une période de mise en place ni trop longue ni trop courte.
  • Les lots n’apportent pas tous les mêmes participants ou nombre: DVD, places de cinéma, peluche, goodies, livres…

J’ai beau mettre en gras, en rouge, en surligné les consignes, ils arrivent toujours un non-respect. Même dans le plus simple des questionnaires. Mon petit constat, les vacances c’est mignon, ça favorise moins la participation. Les avant-premières avec des dates fixes et des lieux fermes et définitifs, ne donnent pas forcément envie. Les participations sur Facebook, Twitter, les relais… les demandes de trouver le film qui nous a le plus marqué, c’est comme me planter une fourchette dans le doigt. Restez dans le basique. Les contacts se trouvent, d’autres viennent avec le temps, le travail.

Je vous conseille la lecture de cet excellent article sur on ne joue pas avec Facebook.

Ne plus proposer de cadeaux, ne me poseraient pas de soucis outre mesure, c’est juste une cerise sur le gâteau pour mon lectorat. Une récompense pour leur remarque, leur mots, leurs corrections, leurs soutiens. Car oui, j’ai des lecteurs adorables comme tout dans le lot. Des personnes, qui au gré du temps sont devenus des piliers, avec qui j’adore échanger des idées.

La ruse tu auras dans ta besace. (la résistante Akibag)

Non parce que les jeux de mots, l’emploi de termes comme cadeaux, opportunité d’offrir, je vous défie avec à la clé 5 lots ou jeux, tous ces termes pour taire le mot concours, ça revient un peu au même au fond, non? Simple détour des appellations. La plupart du temps, je tire au sort mes gagnants avec random. Je lis toutes les réponses, toutes sans exception. Parfois je souris, parfois je me crispe involontairement devant.

Un autre point prête à sourire, souvent les gens pensent qu’un blog c’est anonyme, l’ip ne l’est pas et une simple recherche parfois sur le whois indique bien plus d’informations que l’on voudrait sur un site. L’anonymat sur le net c’est un peu une quête du Saint-Graal, personne n’est parfait.

Mon côté bisounours, il est naïf, il vit dans son petit monde. Je ne jette pas un regard journalier sur mes statistiques, je ne me colle pas un ulcère car j’ai pas posté. Je pleurs pas sur les classements wikio ou autres. Je ne suis pas un Iznogoud. Je suis très bien à ma place. J’ai un lectorat qui pousse, pousse, pousse. Certes il commente rarement, mais moi aussi. Ce qui ne m’empêche pas de lire. Je remercie toutes les personnes qui dans l’ombre sont là, sourient à mes âneries, haussent des sourcils sur certains posts.

Merci à ceux qui sont là tous les jours, merci à tous ceux qui me font confiance. Merci à ceux qui me font rire, vibrer avec leur réplique sur Twitter ou ailleurs. Merci pour ces 2 ans qui m’ont apporté des connaissances devenus des charmantes rencontres IRL, des étoiles qui pétillent. A la rentrée, comme les enfants, je reprendrais des chemins plus organisés.

Mes sourires assurés: Shunrize, Chandleyr, Delphine16, Icankya, Bashenga, Nipette ou Doudette. J’en oublie, mes excuses. Des êtres différents, avec des goûts pas forcément en accord les uns les autres, je m’en tape, je les aime comme ils sont, et ma timeline Twitter est pareille multi-thématiques. J’ai un soupçon de force obscure et de force lumineuse, faites votre choix. Chacun à leur manière il me rappelle qui je suis, pourquoi j’aime le cinéma, les séries, les comics, les mangas et mon côté maman. En chacun de nous un petit démon et un petit ange se contre-disent, les miens j’ai appris à vivre avec. Libre à nous de blogguer comme on l’entend. Libre à nous de s’éclater en écrivant, en commentant, en farfouillant.

Et toi, vous, pourquoi vous blogguez?

17 commentaires sur “Dis pourquoi tu blogues toi?

  1. Je blogue pour moi, au rythme de mes envies et de mes états d’âmes. Je blogue parce que j’ai envie de le faire et pas parce qu’il le faut.
    Je dis ce que je pense à titre perso et ça pas mal de monde ne l’a pas encore compris… :/
    Je blogue sur tout et n’importe quoi (surtout n’importe quoi :p ) et tant pis si ce fouilli ne plait pas: c’est MON blog, MON antre, MON moi et j’en fais ce que je veux.

    Quelques billets sponso parfois mais bon les billets sponsos comme le reste, cela se mérite et si on m’en propose, c’est que mes conneries sont lues. (Pis soyons honnêtes , cela arrondit un peu les fins de mois) et je donne mon avis vrai sur le promis, je ne fais pas un bête copié-collé comme certains le font >_<
    M'enfin…

    Très bon article ma Moopiette :)

    1. @Emma j’ai eu une idée, créons un blog de cuisine interprétée par des Blythe, des licornes, des monstroux et mille autres créatures :D
      Sinon, le fouilli c’est une belle qualité, c’est un peu comme un milk-shake un amas de petites choses secouées ensemble qui forment un magnifique contenu :wink:
      Merci ma krokinouille.

  2. Aaargh, j’ai l’impression qu’il y a eu un bug et que mon commentaire n’a pas été enregistré =(
    Mes mots vont perdre en spontanéité pour retrouver ce que j’ai écrit, tant pis…
    Bravo pour ce billet, il est juste et honnête, j’adhère à ta ligne !!
    Même si de mon côté j’écris un blog spécifiquement ciné, je bloggue à peu de choses près comme toi. Je n’aime pas les blogs copié collé et les vides intersidéraux de nombreux blogs qui sont incapables d’exprimer la voix de leur auteur.
    Le mien, j’espère, reflète mes envies et mes passions, je ne suis pas toujours satisfait de ce que j’écris, mais je l’assume.
    J’essaie de parler ciné sans être un blog de critiques, il y en a bien assez comme ça de ceux là, ni une machine à news recopiées d’Allociné, ceux là aussi y en a bien assez.
    Encore bravo pour ton billet ;)

    1. @Tred toi, tu as un blog ciné qui est clair, agréable et plaisant. Perso, je me vois pas écrire que sur le ciné, je suis trop touche à tout -et les cinéphiles parfois ont un regard qui me fichent les foies, genre si tu n’aimes pas ce film « tu es un monstre », si tu l’aimes « comment tu fais? » Les goûts et les couleurs, les ressentis sont tellement variables selon une personne. Un blog c’est une passion, et toi tu réussis à la transmettre avec talent. Pour le côté mécontent de soi, c’est ce qu’on appelle être perfectionniste :wink: Souvent, je me freine pour parler d’un sujet, car j’ai peur de ne pas retranscrire l’amour ou la déception que j’ai pu avoir avec une oeuvre. J’ai décidé de me prendre moins la tête et de lire plus les autres :)
      Merci :wink:

  3. Chacun fait fait fait ce qui lui plaît plaît plaît.
    Et les autres, on les emmerde :)

    Le blog sert à partager ce que l’on souhaite avant tout. Si les gens aiment tes passions, alors ils restent. Se forcer, c’est la mort du blog.

    Peace and Love !!

    Hippie Toy

    1. Mouahhhh tu as réussi à me mettre la chanson en tête, c’est malin :)
      Tu es moins poli que moi lol. Je partage ton avis remarque, chacun fait ce qui lui plait.
      Demain, je parle épilation pour chat. Arf, non même pas. tu crois qu’il y aurait un public? mdr.
      Je me force pas. J’ai pris un peu de vacances, la famille, les amis, la vie :wink:
      Hippie Audrey (il manque le combi et les fleurs dans les cheveux)

  4. Un pote m’a dit un jour, alors que je me plaignais des critiques qui ne me convenaient pas, « si t’es pas content écris tes propres critiques ».
    J’ai d’abord écrit pour le fanzine d’une asso dont je faisais partie, et qui récolte des fonds pour permettre aux personnes dans le besoin de pouvoir elles-aussi profiter du ciné. On organisait aussi des ateliers écriture pour que les personnes, pas toujours très douées niveau orthographe, puissent exprimer leurs avis dans le fanzine.
    N’ayant plus vraiment de temps libre pour continuer l’expérience, qui aura duré 2 ans, j’ai continué sur le net, avec SlashersHouse, qui dans sa première version était dédié aux Slashers, avant d’être fermé, puis réouvert dans une formule toute autre, paske le cinéma d’horreur je reste fan, mais QUE ça ça gave un peu à force. Et donc j’ai finalement fait ce que m’avait conseillé ce pote, et si je l’avais fait tout de suite mon site fêterait ses 5 ans et pas ses 1 an.
    La blogosphère permet de se faire de bons potes, même si l’on est pas toujours d’accord avec eux, mais bon ça fait un peu partie du jeu, et puis si tout le monde donnait le même son de cloche où serait l’intérêt d’autant de blogs ?

    Voilà, bisous.

    PS: jveux pas faire le rouquin juif, mais j’ai même pas été cité ;)

    1. @Mr_Mechant joli parcours. On évolue, j’ai passé ma période slasher. :wink:
      Je bloggue pour ma pomme, égoïstement et pour les 3 pèlerins- bon y en a plus depuis mes débuts :) – qui s’éclatent à me lire.
      La blogosphère c’est comme une cours de récréation, tu fais ton choix, des clans se forment par ci par là. Par moments, tu as l’odeur des hormones comme dans les vestiaires, surtout en début de moi :oups: Certaines petites crises passent plus quand tu as 5 ans que quand tu affiches plus de 18 ans au compteur.
      Chacun ses goûts dieu merci :)

      ps: voilà pourquoi j’évite de citer du monde j’oublie toujours quelqu’un. Entre roux, faut pas bouder. Promis, je garde une dédicace en stock pour un futur film caca-prout.

  5. Merci pour ce post, de dire finalement un peu tout haut ce que tout le monde (ou beaucoup) pense tout bas :-)…Pour répondre à ta
    question, moi je blogue pour plusieurs raisons (mais je crois que tu le sais déjà) à savoir : mon plaisir rien que pour moi, avoir une certaine légitimité prof.ça aide tjrs quand on bosse dans le web et l’emarketing de faire du online à titre perso, partager des choses que j’aime, faire de nouvelles connaissances et avoir de menus avantages comme la possibilité de voir des films en avant-premières tout en gardant à l’esprit que mon blog n’est qu’un simple moyen de promotion GRATOS pour les agences et marques/distributeurs, oui c’est donnant donnant…Et que d’ailleurs réciproquement si le blogueur peut ne pas répondre à tous leurs désirs, ils peuvent nous balayer de leur bases de données d’un seul clic comme un simple delete de lien de critique de film postée sur une page Facebook officiel de film qui ne leur plairait pas ;-) (Ah oui y-aurait-il du vécu ??)…

    Après presque 2 ans, il faut dire que ce qui m’a le plus surprise c’est de voir/entendre/observer le microcosme que ce que peut être une blogosphère notamment sur le web…Je pensais réellement dans mon monde de bisounours que cela serait bcp plus friendly…

    Finalement c’est semblable à toute communauté (amis, collègues, famille, etc.) avec des débats intéressants etstériles, des rumeurs, des ragots, des clans, de la compétition, du quémandage mais aussi et heureusement (mais malheureusement à mon goût pas assez), de la solidarité, de l’entraide, des échanges sympathiques (et pas que des échanges de contacts ;-) comme ns pouvons en témoigner…D’ailleurs merci de m’avoir citée :D !

    Autrement dit, je te rejoins, le blog fait partie de mes loisirs, j’essaie de l’alimenter régulièrement en me faisant plaisir malheureusement pas autant que je le souhaiterais car j’ai d’autres priorités (et pas des moindres) comme la famille, les amis, la vie professionnelle et d’autres loisirs…

    Quant au concours, clair c’est encore tout de même un gros cadeau aux agences et aux lecteurs car cela demande du temps…La contre-partie est parfois maigre pour le blogueur puisqu’elle se mesure souvent à une hausse des stats (Pour quoi faire au fait ? )
    voire un des lots mis en jeu…Et encore…

    Bref, à mon humble avis chacun fait ce qu’il veut chez lui finalement a t-on réellement besoin de se justifier ? Avant de juger un blog(ueur) c’est vrai qu’il serait bon de savoir pour quoi l’auteur blogue…Chacun ne blogue pas pour les mêmes raisons même s’il est vrai que celui du plaisir (même égoïste) me semble une des meilleures.

    Si je lis aussi je commente peu (ah oui les backlinks !! ;-) par aussi manque de temps…Dans tous les cas quand on me dit à l’oreille que mon avis sur un film a donné grave l’envie d’aller le voir » c’est suffisant (et en plus le community manager ou l’attaché de presse est contente même si elle ne le dit pas…;-))

    Allez je retourne dans la REAL LIFE !!!

    1. @Delphine Waouhhhhh ta réponse :)
      Merci de t’avoir posé 5 minutes pour m’écrire tout ça. Tu as réussi à compléter mes pensées :)

      Le côté moins friendly, nous sommes des bisounours toi et moi, le monde est déjà bien cerclé en dehors pour se prendre la tête sur des loisirs.
      Les yeux qui pétillent, le cerveau qui reçoit des émotions devant un film, une série ou avec un livre, j’ai parfois le sentiment d’être une gamine. Si grandir, c’est perdre pour certains, leur petite âme d’enfant, cette part d’émerveillement, je préfère rester à mon niveau :) J’en reste sur le côté positif, les belles découvertes, les échanges et les sourires. Les autres, j’ai décidé de m’en coller le tampon (en traduction je passe, je m’arrête plus) j’ai déjà assez à côté pour prendre

      Les avis sur les pages FB, la modération… je sens le vécu :wink:
      Les journées de 24 heures ne suffisent pas!!! Pour les lectures, le compromis parfait serait une intégration dans les flux, j’écrirai un peu plus. (J’ai aussi l’option clonage façon Madroxx le seul hic c’est vu ma maladresse, le moindre choc, j’aurai une floppée de Moop sous la main :oups: lol)

      La joie d’un « tu m’as donné envie de voir le film, la série » :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *