[Avis Livre] #Descendants L’île de l’oubli de Melissa De La Cruz

Vous devez avoir compris que je suis une grande amatrice des contes de fées. (Pour petits et grands…) J’attends avec impatience chaque nouvelle saison des séries télévisées de Once Upon a time ou Grimm. Deux versions différentes des histoires qui ont bercé une partie de mon enfance puis adolescence. L’idée de Melissa De La Cruz de donner vie à un univers où les méchants de Disney devenaient parents me tenter énormément.

Synopsis: »Il y a vingt ans, tous les Méchants de tous les contes de fée ont été bannis du royaume d’Auradon et réduits à vivre dans une prison sur une île. Et quand on parle de Méchants, c’est vraiment de la crème de la crème de la méchanceté : Cruella d’Enfer, Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et compagnie… Cette île est protégée par une force magique qui maintient les prisonniers et leurs enfants en captivité. La vie y est sinistre et monotone. C’est un endroit sale, qu’on laisse pourrir, oublié du reste du monde… Cependant, dans les profondeurs de la mystérieuse Forteresse Interdite, un œil de Dragon est caché. Il est la clé de leur liberté. Or, seul le Descendant le plus intelligent, le plus mauvais et le plus diabolique pourra le trouver… à moins qu’il s’agisse d’une Descendante ? « l-ile-de-l-oubli-Melissa-De-La-Cruz

Mon avis:

Bon, soyons tout de suite d’accord, L’île de l’oubli est une lecture jeunesse. Elle est parfaite pour les 9-12 ans. Idéale pour passer du monde de l’enfance à une vision un peu plus dure tout en douceur des contes de fées. Les Descendants de Vilains de disney comme Maléfique, Jafar, Cruella d’Enfer sont punis sur une île. Les héros sont la jeune progéniture âgée d’une quinzaine d’années. A eux les joies du lycée, le langage oral propre à leur jeunesse. Les abréviations pourront étonner comme les tournures de phrases, pourtant, le style colle bien au récit. Il permet de s’installer, de s’immiscer, de faire connaissance avec le quatuor principal formé par Mal,

Je suis tombée sous le charme. Je me suis laissée portée par la bande de méchants en culotte courte. J’ai été séduite par les caractères différents. Le ton se voile doucement d’une part un peu plus complexe. Les batailles, les disputes, les jalousies jalonnent le récit. La vision du Bien et du Mal ferait presque sourire. Les gentils gouvernés par la bête et La Belle ont banni les méchants de leur monde. Ariel, Blanche-neige et les autres princesses et princes vivent heureux dans leur coin sans l’ombre d’une cruauté à l’horizon. L’île de L’oubli offre un pan où toute magie est interdite. Imaginez Maléfique, malfaisante sans pouvoirs, Jafar privé de ses dons, un vrai délice de les découvrir, de les voir en action. Les descriptions transportent dans un monde de contes de fées étonnant.

Melissa De La Cruz signe un roman mignon, intéressant, orignal dans son idée d’offrir une progéniture aux Vilains. A laisser dans les mains des amateurs de contes de fées pour changer des lectures du quotidien. Puis, les anti-héros ne sont pas si méchants, si sombres, si égoistes que leurs aînés… ils sont attachants. (comme leurs parents dans une autre mesure).

Merci aux éditions Hachette pour m’avoir permis de découvrir le préquel du téléfilm diffusé prochainement sur Disney Channel. Ma curiosité est encore plus attisée.

Ma note:
8/10

Informations:

Auteure : Melissa De La Cruz.
Editeur : Hachette.
Pages : 304.
Date de parution : 1er juillet 2015.
Prix: 15,90 euros
Thèmes: Pouvoir magique, Disney, Conte De Fée Revisité, Conte de fée moderne, Méchants, Descendants, adaptation

1 commentaire sur “[Avis Livre] #Descendants L’île de l’oubli de Melissa De La Cruz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *