[Crok’Lecture] Une autre vie de S. J. Watson

Synopsis:
Elle aime son mari… Elle est obsédée par un inconnu.
Elle est une mère exemplaire… Elle est prête à tout perdre.
Elle sait où elle va… Elle a perdu le contrôle.
Elle est innocente… Elle est infiniment coupable.

Elle a choisi une double vie… Elle pourrait bien perdre les deux.

Après Avant d’aller dormir, le nouveau thriller tant attendu de SJ Watson

Julia mène une vie bien rangée à Londres avec son mari et son fils. Lorsqu’elle apprend la mort de sa jeune sœur, Kate, victime d’une agression à Paris, elle est sous le choc. Les deux sœurs, dont les relations n’ont jamais été faciles, s’étaient perdues de vue. Ne parvenant pas à faire son deuil, Julia décide d’aller sur place afin d’en savoir plus sur la vie que menait Kate. Elle apprend que cette dernière fréquentait assidûment les sites de rencontre. Le doute s’insinue alors dans son esprit : et si la mort de sa sœur n’était pas due à une simple agression mais à une mauvaise rencontre ? Ne pouvant se débarrasser de cette idée obsédante, Julia décide de se faire passer pour Kate sur le site que celle-ci utilisait.
Mais, à l’âge des bilans, des remises en question, des ambitions laissées derrière elle, Julia ne réalise pas qu’elle est en train de jouer un jeu dangereux. Si elle a en effet raison sur les circonstances de la mort de sa sœur, elle prend tous les risques. Et en goûtant à une autre vie, plus excitante, que va-t-il rester de la sienne ?

En savoir plus sur l’auteur: S.J. Watson est né en 1971. Une autre vie est son deuxième roman.
Une autre vie - Steve J. Watson
Mon avis:
S. J. Watson parvient à promener son lecteur dans un récit captivant. Il installe plusieurs pistes, il emmène dans des routes sinueuses, surprenantes parfois son public. Je me suis laissée prendre. Et pourtant, je referme le livre avec un sentiment mitigé. Une impression dérangeante. Un filet étonnant et curieux de m’être laissé emporter dans une histoire par un maître machiavélique, par un assemblage savant d’événements, de pièces…

Julia mène une carrière de photographe. Son existence se déroule tranquillement entre son métier, sa famille. Le décès de sa jeune soeur va bouleverser son quotidien et toutes les bases de sa vie. J’ai été dérangée, attirée, intriguée et retournée par cette héroïne qui tente de découvrir le pourquoi du comment de la mort de sa cadette. Par le biais des sites de rencontres, elle mène son enquête. La rencontre avec Lucas lui laisse entrevoir tout un panel de possibilités. L’impression d’avoir un personnage principal qui tente d’exister à travers une autre. Comme si la mort de sa soeur lui offrait un reset, un rattrappage de ses années passées à s’occuper d’elle…

Julia se perd. Julia possède un charme fou, à la fois distrayant et détestable. Cherche-t-elle à rattraper sa jeunesse? Cherche-t-elle à vivre? à oublier? Suivre la jeune femme pousse à s’interroger sur les conséquences d’une enfance disloquée, dysfonctionnelle sur le futur. Sur les relations avec les autres. Sur notre nous avec des années en plus. Ressortons nous indemne de notre passé? J’ai eu parfois envie de crier, un peu frustrée, dépitée, un peu en retrait. Partagée entre deux chaises. Partagée car le personnage de Julia a des qualités, de magnifiques dessins. Mais le récit se centre trop sur Julia. Ses mensonges, ses souvenirs… son autre vie…

S.J Watson a une plume intéressante. Brillante. Le style pose un curieux mélange. Je n’étais peut-être pas dans le bon état d »esprit pour le lire. La descente aux enfers de Julia m’a surprise par son ampleur. La fin a su garder un attrait haletant. L’héroïne évolue, sort de sa chrysalide, non sans heurter, son psychisme, son corps et le lecteur au passage. Enfin, pour moi, du moins, je suis ressortie du roman avec un sentiment de m’attacher à un être qui se brûle les ailes.

La dernière partie donne toute la puissance à ces petits indices aux allures pas toujours nécessaires. Le négligé devient important. Les détails prennent un tournant. Les yeux s’ouvrent et découvrent toute l’ampleur de la toile tissée par S.J Watson. Le manipulé inverse les rôles. Tout change. Tout bouge. J’ai terminé ma lecture partagée face à cette intrigue malsaine, remuante…

Lu en partenariat avec Netgalley et Sonatine Editions. Je les remercie pour leur confiance.

Ma note:
7/10

Informations:
Date de parution : 1 Octobre 2015
Titre anglais: Second Life
445 pages
Editeur : Sonatine
Prix: 21 euros en version papier, 14,99 euros en version numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *