[Crok’Lecture] Un vrai Dieu du stade de David Lange

Marathon rubgy again. Découverte d’un nouveau titre et d’un nouvel auteur avec Un vrai Dieu du stade de David Lange. J’étais curieuse de plonger dans les vestiaires et les coulisses du stade (pardon mon esprit est parti voir les dieux du stade le calendrier, vous m’en voudrez pas… si?). J’ai été surprise par le ton, par la plume et par l’histoire. Très agréablement.

Mission : assister au shooting du calendrier Des hommes d’acier. Difficulté : ne pas baver devant ces modèles si sensuels…

Elle avait tout imaginé. Tout, sauf ça. Quand Clémence comprend que son job en intérim consiste à assister un photographe sur le shooting du célèbre et sulfureux calendrier Des hommes d’acier, son ventre se noue, son cœur s’emballe, et elle songe un instant à s’enfuir. Mais cette place est inespérée, elle ne peut laisser passer cette chance. Après tout, ça ne doit pas être si difficile, non ? Il suffit de considérer les modèles comme de simples objets et, surtout, de rester pro. Mais, lorsque les joueurs apparaissent, toutes ses bonnes résolutions fondent sous le feu de ces corps musclés et intégralement dénudés. Et quand la jeune assistante croise le regard azuréen du bel Hugo, les pensées qui l’envahissent sont tout sauf… pro !

Un vrai Dieu du stade  de David Lange

Mon avis:

Clémence nous entraîne dans l’univers des shootings photos avec des sportifs. Pour une journée, elle sera l’assistante d’un photographe renommé Arnaud LaTour. Un journée à côtoyer des hommes musclés, séduisants. Accueillie, chambrée et bizutée par Stéphane, le bras droit d’Arnaud, les surprises se succèdent. J’ai aimé son caractère, sa timidité, sa manière de réagir. J’ai souri à de nombreuses reprises. La scène où l’héroïne se retrouve à prendre les mesures de lumières devant les rugbymen dans le plus simple appareil, rougissante m’a semblée d’un réalisme parfait. D’emblée entre ses idées et son BIB (Big is Beautiful) j’ai été conquise par Clémence. (Notez en plus son prénom… je ne pouvais pas échapper à son charme… j’étais mal barrée dès le début).

Le jeune femme réussit à travailler tout en étant perturbée (vous imaginez vous admirer des corps musclés, à tomber… et nus??? vous seriez totalement stoïque???), jusqu’à l’arrivée du sexy en diable Hugo Blancart. Le trouble augmente. Il ne cesse de la dévisager et elle ne parvient pas à cacher son trouble. L’humour du héros est pétillant. Il n’a jamais posé nu, son bizutage est radical. Le pauvre. L’humour n’est jamais loin. C’est appréciable et délicieux à lire.

Certaines scènes sont bourrés d’humour, d’autres de sensualité à fleur de peau. Le mélange détonne.

Un vrai Dieu du stade de David Lange s’avère être une très jolie lecture. Surprenante. L’occasion d’une très belle découverte de la plume de David Lange. J’ai juste eu un bémol sur la fin et sa rapidité. Une journée intense et courte. Seulement, j’ai eu un tel sourire au fil des pages que je passerai dessus… puis les héros sont attachants. Les descriptions donnent vie aux scènes, les muscles, les émotions, tout prend magnifiquement vie. A découvrir!

Ma note:
8/10

A propos de l’auteur
C’est après des études de droit que David Lange décide de se consacrer à l’écriture, renouant ainsi avec une passion née dans l’enfance. À travers des personnages pleins d’humour, il emporte son lecteur dans un univers où divertissement et sensualité règnent en maîtres.

Informations:
Auteur: David Lange
Genre : Roman
Série : Nouvelles Rugby
Editions HQN
ePub – 61 pages
Prix: 1,99 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *