[Crok’lecture] Totally Nuts de Cha Raev

Totally Nuts me tentait par son titre puis sa couverture. Typiquement le genre de lecture que je choisirais juste sur un coup de coeur d’apparence. L’occasion de découvre la plume de Cha Raev. A travers une romance /M, je me suis laissée porter, séduire, emporter par le grognon Buster son rugbyman Nuts.

Derrière la façade se cache une romance attrayante, divertissante, forte et plaisante. Nuts dès sa première apparition marque les esprits, fier Viking blond, plus grand que tous les autres, il détonne et ravit le coeur de Buster, celui du lecteur par la même occasion. Patient, tendre, séduisant en diable, le héros tout en douceur craquèle les barrière de Buster. Ce dernier est un chef bougon, paralysé, un tantinet dur et brute de décoffrage dans ses propos. Derrière son fauteuil roulant et son handicap, il s’enferme dans un cercle vicieux, repoussant tout le monde. La vie revient avec Nuts. Le désir, les émotions, le tourbillon des sens, le chemin revient…

totally-nuts-cha-raev

Synopsis:
Buster est un sale con. C’est un fait avéré et l’accident de parachute qui l’a cloué en fauteuil roulant n’a pas contribué à adoucir son caractère d’ours mal léché. Sans même s’en rendre compte, il tient tout le monde à distance. Jusqu’au jour où un géant blond débarque avec son équipe de rugby dans le pub de Buster. Nuts, lui, se fiche complètement des défenses érigées par l’irascible cuisinier. Toute la question est de savoir si ce dernier acceptera de se laisser attraper aussi facilement.

Cha Raev signe une émouvante romance. J’ai eu des papillons dans le ventre. J’ai eu un sourire incroyable face à Buster et Nuts. Le sale caractère de Busty m’a ravie. Oui, ravie, il n’est pas un gai luron, tendre, sympathique, il cache un passé, une hargne qui m’a captivée. Son accident de parachutisme a empiré ses tendances à être une peau de vache. Son entourage souffre à son contact.

Totally Nuts narre l’improbable rencontre entre deux hommes opposés. Nuts grand nounours au coeur en or, débarque dans la vie de Buster et le chamboule. Le Grognon en chef va découvrir son coeur sous la glace au fil des jours face à son sportif. Appuyer là où ça fait mal l’air de rien, l’échec de sa relation avec son ex… Nick… Tous les deux assument leur homosexualité. Les premiers échanges sont remplis d’étincelles. Ca crépite intensément. L’handicap de Buster s’oublie, il ouvre vers un personnage blessé, que son accident ne l’a pas abîmé uniquement aux niveaux des jambes. L’envie d’en apprendre davantage sur les héros titillent les neurones. Au fil des pages, l’affection grandit pour Buster et Nuts.

Le géant ne fera qu’une bouchée du taciturne patron de bar. Le charme agit doucement. La tête de mule se laisse apprivoiser. Nuts est un Amour. Ses yeux chocolats, son caractère, sa détermination, tout est moelleux, fondant, délicieux. Il fait fondre littéralement. Les attentions de Nuts m’ont fait devenir une flasque… Il est tendre, adorable, merveilleux. (Le métro et le bain… rhaa….)

Les deux héros sont surprenants, réalistes, fantastiquement bien dépeints. Ils donnent naissance à de nombreux sourires, à un arc-en-ciel d’émotions. Leurs ébats sensuels font rougir, ils sont explicites. La plume capte merveilleusement bien la romance des deux hommes. Ils gagnent le coeur de l’autre chacun à sa façon.

Cha Raev réunit deux hommes très virils, aux tempéraments bien décrits, sucrés et tendre à la fois, comme une friandise, ou des douceurs chocolatés à déguster lové sur son canapé. La plume s’avère franche, fraîche, sensuelle, douce… Un petit régal à lire.

Pour finir son roman, l’auteure offre une nouvelle sur l’ex de Buster, Nick. De quoi appâter si une suite voit le jour…

Ma note:
9/10
Coup de coeur.

Informations:

Nouvelle en bonus : « Celui qui compte pour moi »
Prix: 4,99 euros en version numérique / 15,99 euros en version papier.
Pages: 126
► Auteur : Cha Raev
► Editeur: Mix Editions
► Couverture : Marianne
► Collection : Reality
► Genre : Tendresse
► Niveau d’érotisme : Explicite
Thèmes: Homosexualité, Romance, Handicap, Rugbyman, Mauvais caractère, Littérature gay et lesbienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *