[Crok’Lecture] Saison 1 : Driven de Kay Bromberg

Hugo New Romance marque une fois de plus des points avec sa nouvelle parution Driven. Je n’ai pas longtemps résisté. J’ai succombé au charme de Ace et à celui plus discret de Rylee. Deux mondes différents pour deux héros blessés.

Driven évolue dans le monde de la formule 1 (J’avais déjà croisé le sport dans Fast Truck de Erin McCarthy. ) et les oeuvres caritatives.La manière dont l’auteure Kay Bromberg pose la rencontre avec et intéressante. Tout en douceur. Driven saison 1 m’a surprise. Dans le bon sens, Ace, Aka Colton Donovan est magistral. Le gros atout séduction de l’histoire repose sur ses épaules. Rhaaa caramba, alpha, captivant, il retient le regard dès sa première apparition.

Synopsis: Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fi l du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Le récit m’a happée. Les page se sont enchaînées sans que je réalise vraiment l’avancée. Tous les points sont introduits pour poser les bases de la romance entre Rylee et Ace. Les axes de compréhension se présentent petit à petit.
the-driven-trilogy-tome-1-driven
L’héroïne Rylee a le coeur brisé. Elle vit pour son travail avec des enfants ayant lourd bagage familial. Coeur en or, rêveuse, douce. Sa rencontre avec la star de F1 Colton va bouleverser son existence. Les étincelles naissent dès le premier contact. Deux opposés qui s’attirent. Le récit se focalise essentiellement sur les liens qui se tissent entre les deux héros. Malgré quelques points déjà vus, K. Bromberg est parvenue à me retourner, à me surprendre, à m’étonner par le caractère de ses personnes principaux, par leur psychologie. Les apparences semblent trompeuses. Derrière des traits banaux se cachent de la profondeur, des dessins plus torturés, plus sombres, plus tentateurs… Les protagonistes sont intelligents, brillants, un peu réaliste, sûr d’eux parfois, avec un passif rempli de cadavres dans le placard. Ceux de Rylee se devinent, Ace beaucoup moins. Plus mystérieux, plus secret… Tous les deux forment un pendant, l’une en rédemption, l’autre en perdition. Les points communs se dessinent. Derrière son côté “connard” fini, Ace attise la flamme. Blessé, l’âme meurtrie, il gagne sa place dans le coeur l’air de rien. Il refuse d’aimer. Seulement l’Amour ne demande pas forcément son avis aux intéressés.

Attention, la fin a semé un énorme cri de frustration dans mon coeur. J’ai fermé les pages avec une envie horrible d’avoir le tome 2 sous la main. K. Bromberg a savamment écrit sa saison 1, semant le doute, une romance, une attirance, une alchimie entre deux héros séduisants (aussi bien physiquement que mentalement). Hugo New Romance a prévu les deux autres tomes pour le 05 novembre et le 03 décembre. Autant vous dire que je lirais la suite. Intriguée je suis, et curieuse de connaitre l’évolution entre Rylee et Ace.

Saison 1 : Driven de Kay Bromberg offre une lecture addictive, sensuelle, sexy, avec des répliques mordantes, des échanges piquants, un couple très attirant et qui a bien du chemin à réaliser avant de trouver le bonheur. Rien de simple. Des msytères, des intrigues, de la passion, un savoureux mélange à dévorer.

Ma note:
9/10
Coup de coeur.

Lu en numérique.

Informations:
Série Driven Trilogie (3 livres)
Editeur : Hugo Roman
Collection : New Romance
Date de parution: 8 octobre 2015 en version papier
Prix: 12,99 euros en numérique, 17 euros en version papier
Thèmes: Romance, Romance Contemporaine, Erotisme, Sport, Emotions, Amour torride

5 commentaires sur “[Crok’Lecture] Saison 1 : Driven de Kay Bromberg”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *