[Crok’Lecture] Mêlée à deux, d’Angéla Morelli

Continuons sur la route du Rugby avec une nouvelle de Angéla Morelli: Angéla Morelli. Direction Montauban, 7 rugbymen vont perturber la vie tranquille d’Eugénie. Sa tante a accepté de louer toutes les chambres disponibles y compris la sienne à 7 sportifs plus séduisants et sexy qu’une rangée de trolls.

Synopsis:
7 rugbymen. 15 jours. Une maison.

Lorsqu’elle a quitté Paris pour s’installer à Montauban afin d’aider sa tante Mila à tenir une maison d’hôte, Eugénie espérait y trouver le calme. Le calme, le soleil, des champs de maïs à gogo et des légumes du potager 100 % bio. Et même si, avec ses piercings, ses T-shirts Gandalf et ses cheveux roses, Eugénie sait qu’elle a plus l’air d’une geekette que d’un chef trois étoiles, elle est une vraie mordue de cuisine. La maison d’hôte lui semble l’endroit rêvé pour exercer sa passion en toute tranquillité. Enfin ça, c’était avant que sa tante lui annonce un petit changement de programme. « Petit » comme sept armoires à glace. Car Mila a accepté de recevoir en catastrophe la moitié d’une équipe de rugby. Oui, oui, de RUGBY. En toute simplicité. Cerise sur la croustade ? Eugénie va devoir partager SA chambre avec l’un des musclors.

Mêlée à deux, d’Angéla Morelli
Mêlée à deux a été un pur délice. Entre ses deux héros principaux Eugénie et Rodrigue j’ai fondu. Littéralement. La jeune femme pleine de charme, d’auto-dérision, de son côté geek, fan de fantasy, Tolkien, Patricia Briggs, Ilona Andrews, de séries comme The Big Bang Theory, de ses habits, de son véhicule clin d’oeil à L’Homme de Rio. Elle m’a plu dans son entier, physiquement et intellectuellement, de sa mèche de cheveux rose à ses répliques. Elle est délicieuse.

Et Rodigue? Délicieux spécimen tout en muscle, alpha en puissance, possessif, au passé trouble, aux yeux verts irlandais… craquant à souhait. Dès la première minute, il perturbe Eugénie. Leur accrochage est épique. La jeune femme s’emmêlant les pieds, la situation vire en catastrophe. Le nez dans les tomates pour terminer sur un torse… Hum, je vais plaindre l’héroïne…. (Non pas du tout, petite veinarde pour la dernière partie pas la première…). Mon premier fou rire teintée de chaleur… Et pas le dernier… La virilité des 7 rubgymen a de quoi faire perdre les sens et émoustiller. Oh punaise, fais chaud… la cuisine de Eugénie devait ressembler à un four avec tous ces muscles réunis…

J’ai explosé de rire devant la scène du batteur à oeuf, je n’aurai jamais eu l’idée d’appeler un sex-toy rabbit de ce surnom… Rodrigue fait face à sa gêne avec un aplomb et un sourire canaille, qui m’a juste donné envie de sourire. C’est tordant, improbablement surréaliste et dans la lignée de leur rencontre. Les échanges entre Eugénie et Rodrigue transpirent de sensualité dès les premiers mots. La température grimpe et ne redescend pas.

Mêlee à deux est un assemblage d’humour et de sensualité. Coquin, drôle, décalé, sympathique, toute l’histoire est brillamment posée sous une plume fluide, addictive, plaisante. Angéla Morelli donne naissance à des personnages attachants, entre Eugénie et sa maladresse, Rodrigue et son son passé. Les deux forment un couple détonnant. Sans compter que les personnages secondaires avaient de quoi titiller la curiosité. (Vadim par exemple…) Kassy, ah Kassy, une petite nouvelle sur cette libraire ça serait possible? Elle me plait beaucoup la meilleure amie de Eugénie. Entre son look, son personnage, son métier, je suis sous le charme. Et j’adore comment elle titille l’héroïne. Un vrai régal.

Au final, Mêlée à deux apporte son lot de sensualité, une romance douce, très agréable, elle parvient à installer un mélange savant entre humour et coup de chaud. Merci à l’auteure pour cette lecture savoureuse qui a ravi mon coeur.

Ma note:
9/10
Coup de coeur

Informations:
Editeur: HQN
Série : Nouvelles Rugby
72 pages
Prix: 1,99 euros en epub

A propos de l’auteur
Professeur de Lettres le jour et traductrice la nuit (oui, c’est une super héroïne), Angéla Morelli est tombée dans la marmite de la romance en succombant, un soir d’inadvertance, au charme ténébreux de Joffrey de Peyrac. Quand elle a compris qu’elle n’épouserait jamais Rhett Butler, et en attendant de rencontrer enfin Ryan Gosling, elle a décidé d’écrire des romances dans lesquelles elle pourrait donner libre cours à son penchant pour les hommes intelligents et sexy. Elle se plaît dans le genre de la romance contemporaine urbaine dans laquelle humour et amour forment un cocktail détonant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *