[Crok’Lecture] L’honneur de Violette de Penny Watson Webb

Alex le séducteur, l’adjoint du shérif Frank m’avait séduite dès le premier tome de la série Le coeur de l’Arkansas, l’honneur de Violette se pose plus en profondeur sur son cas, tout en offrant la possibilité de recroiser les autres protagonistes. Penny Watson Webb pose une trame intéressante. Les points intrigants trouvent en partie des réponses. Le mystère Phil demeure. (Les liens avec les Fairchild se dessinent peu à peu… rhaaa vivement son histoire).

1838, Arkansas
« – Je suis venu vous voir – et sans casser la porte cette fois-ci – pour vous demander de m’épouser. »
En entendant ces mots, Violette est bouleversée. Axel semblait pourtant fou de rage lorsqu’elle lui a avoué avoir été séduite, puis abandonnée par l’odieux Steeve Fairchild, quatre mois plus tôt. Et malgré ça, il maintient sa proposition de mariage ! Bien sûr, elle sait que c’est uniquement pour sauver sa réputation, car après avoir soigné Axel toute une nuit, seule, dans le cabinet de son père, Violette est devenue la cible de tous les commérages. Mais elle pensait qu’en découvrant son secret honteux, il l’abandonnerait, lui aussi. A présent, Violette sait ce qui lui reste à faire : accepter sa demande, et tout faire pour lui prouver qu’elle n’est pas la femme légère qu’il imagine. Et peut-être, un jour, réussira-t-elle à faire naître en lui le même trouble brûlant qu’il provoque en elle…

L'honneur de Violette de Penny Watson Webb

Si vous recherchez un savant mélange entre action et romance, foncez!!! Je n’ai pas du tout regretter mon choix.

Quelle joie de retrouver ces cowboys de Little Rock où machination et influence prédominent ! Après avoir fait connaissance du shérif Frank Lewis, nous voici face à Axel Muňoz l’un de ses adjoints. Ce dernier se retouve dans une situation très complexe. Il est accusé à tord d’avoir été l’amant de l’innocente Violette Daniels, infirmière et fille du médecin de la ville. Et tout en sachant le nom de celui qui a ruiné sa réputation et voulant lui éviter d’être mis ban de la société, il lui va lui proposer la seule solution inévitable : le mariage. Mais cette union risque de courir à la catastrophe …

Deux héros opposés une fois de plus. Deux êtres étonnants. L’un au passif lourd l’autre l’innocence même. Ils détonnent. Lui, métis mexicain connaît très bien ce qu’est d’être mis à l’écart. Elle, est la douceur incarnée, un ange. Lui a vu des choses biens douloureuses, et en a vécu des monstrueuses. Elle se cache sous sa fragilité, un secret pèse sur ses épaules.
Les événements du premier tome, les ont forcé à se rapprocher. que tout oppose. L’alchimie entre Alex et Violette se ressent dès le premier regard. Ici, elle s’enflamme doucement… Le feu prend son temps pour brûler. La différence d’âge, de culture, de milieu, bloque un peu notre adjoint. Mais le plus dur est de découvrir le mystère de Violette. Savoir que la belle, son ange, sa lumineuse créature a cédé aux charmes d’un homme le percute de plein fouet. Surtout CE personnage. Je ne vous en dirai pas plus. La jeune femme va devoir prendre son courage à deux mains et surmonter les épreuves que le destin colle sur sa route. Il s’en mêle avec un certain plaisir. Violette et Alex se retrouvent lier d’une étrange manière. Le mariage sera leur planche de salut. Seulement rien n’est simple. Complexe, intense, passionnée, leur relation marque. Elle est chaude, torride, plus décrite charnellement que celle de Ayokha et Frank. Douloureuse par moments.

Les frères d’armes d’Axel, Frank et Phil ne le laisseront pas tomber dans les coups durs. Ils sont là pour le soutenir et l’aider. Phil se dévoile et garde toujours son aura de mystère. L’énigme se sème de quelques indices, mais rien de flagrant. La famille Lewis apporte son soutien à Alex et Violette. Des nouveaux méchants débarquent en ville, déplaisant à souhait, cruel et détestable à un point. Pour eux, une squaw ne sert qu’à une chose à réchauffer un lit. (ou n’importe quelle place d’ailleurs peu importe… avec ou sans consentement). Révoltants et brutaux. Sournois, hypocrites, monstrueux.

Penny Watson Webb m’a une fois de plus charmée. Son style fluide, prenant, précis, admirablement détaillé, sombre et lumineux à la fois, parvient à poser une romance difficile à quitter. Les scènes coupent le souffle, font couler des larmes. Rien n’est épargné. Le coeur se sert plusieurs fois. Epoustouflant, merveilleux, pimenté, le récit tient en haleine. Les émotions sont au rendez-vous. L’auteure parvient à poser des personnages intéressants, brillants, une époque dure, violente, des sujets collant à la réalité historique.

L’honneur de Violette de Penny Watson Webb est une suite qui me laisse un goût tout doux derrière la rétine. J’ai souri, j’ai rigolé, j’ai frémi, j’ai été attendrie. J’ai eu chaud aux joues. Violette et Alex sont délicieux à découvrir. Vivement la découverte de Phil. Une suite sympathique, rempli d’émotions, de coeur qui bat, de chevauchées et d’intrigue teintée de romance.

A propos de l’auteur :
Tombée dans les fresques et les frasques historiques dès son plus jeune âge, Penny Watson Webb a grandi entourée de héros, depuis les Chevaliers de la Table Ronde jusqu’à Surcouf le corsaire, en passant par Ivanhoé. Elle aime la petite histoire qui fait la grande Histoire, et adore remettre en lumière des périodes ou un patrimoine oubliés. Maman de trois filles, elle tient à leur faire découvrir la richesse du passé tout en leur laissant la liberté de rêver.

Ma note:
8/10

Informations:
Auteure: Penny Wtason Webb
Editeur: Harlequin HQN
Date de parution: 23 septembre 2015
Genre : Historique, Sentimental
Série : Le coeur de l’Arkansas 2/3
ePub – 208 pages
Prix: 4,99 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *