[Crok’Lecture] Les stagiaires de Samantha Bailly

Synopsis:

Pyxis est une société dynamique qui incarne le rêve de nombreux jeunes passionnés par la culture des jeux vidéo et des mangas. Tous les six mois, l’entreprise voit arriver des stagiaires issus d’horizons variés. Ophélie, provinciale fraîchement débarquée et perdue, Arthur, étudiant en école de commerce souhaitant faire une parenthèse dans la finance… Tous aspirent à la même chose : obtenir un emploi à l’issue de cette période. Néanmoins, les recrutements se font rares.

Mon avis:

Samantha Bailly offre avec les stagiaires une plongée dans le monde du travail,  et plus particulièrement dans le statut précaires des petites mains entre deux, ni en CDD ni en CDI. La plume de l’auteure se dévore avec plaisir. Elle s’avère fluide, agréable, idéale pour s’immerger dans la vie des héros: Ophélie et Arthur. Les deux protagonistes se partagent la narration. Ophélie quitte tout pour venir à Paris. Arthur fait partie de l’élite, il est né avec une cuillère en argent dans la bouche. Les deux sont le contraire d’une même pièce.

Le style incisif, rempli d’humour, possède un atout charme assez fort pour m’avoir fait dévoré le livre en même pas deux jours. J’ai eu du mal à laisser ma lecture. La tranche de vie moderne, dans l’air du temps des étudiants, du monde du travail avec les stages, les pots de départs, les relations entre collègues sentent souvent le vécu. Et parfois, les situations rappellent nos propres souvenirs, nos expériences, à nous lecteurs.L’entreprise deviendrait presque un personnage à part entière. Les ragots, les réunions interminables (et souvent placées à des heures impossible comme 17H30 voir plus tard…), les dossiers urgents à terminer pour avant-hier, les exemples sont nombreux. Ils donnent le sourire. Pareil pour la vision de la vie parisienne avec la recherche de logement, un petit enfer mis en mots avec humour et réalisme.

Ophélie m’a davantage séduite que l’héroïne de Ce qui nous lie Alice. La relation amoureuse s’avère autant nocive pour l’une que l’autre. Arthur malgré son côté infect, a su me captiver. (Oui j’ai d’ailleurs presque été frustrée de ne pas en savoir plus à la fin). Les autres stagiaires comme Vincent, Hugues, Alix ponctuent le roman d’une note fraîche, colorée, et passionnante.

Ma note:

8/10

Informations:

Auteure: Samantha Bailly

Editeur: Milady

Illustration: Boulet

Pages:

Prix: 18,50 euros

Sortie: 21 mars 2014

Merci à Marie des éditions Milady pour la découverte et à Samantha Bailly pour la dédicace. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *